Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  E.P

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Manowar, Majesty
- Membre : Riot
 

 Site Officiel (258)
 Myspace (228)
 Chaîne Youtube (218)

VIRGIN STEELE - Magick Fire Music (2000)
Par JULIEN le 2 Novembre 2005          Consultée 2586 fois

Très (trop !) longtemps englué dans un quasi anonymat, VIRGIN STEELE est parvenu, avec son « The House Of Atreus – Act I » paru en 1999, à forer une petite percée sur la scène Metal, aidé certainement en celà par la conjecture favorable (explosion du True Metal). Ce n’est que justice, et le groupe du talentueux David DeFeis, souhaitant rien moins que profiter de cet appel d’air, entendait bien battre le fer tant qu’il accueillait le rougeoiement synonyme d’une réelle opportunité de s’imposer aux auditeurs, enfin réceptifs à la fibre épique d’un groupe méritant attention et reconnaissance.

Plutôt donc qu’à guetter silencieusement l’arrivée du deuxième tome de la saga « The House Of Atreus », VIRGIN STEELE s’appliquait à meubler l’étape mutique imposée par l’attente de parution du deuxième acte. D’où ce « Magick Fire Music », Ep destiné à présenter deux nouvelles compositions extraites du double album à venir en l’année 2000 (le mixage n’étant pas encore définitif), agrémentées de quatre inédits plus ou moins recevables en tant que tel.

Qu’on en juge par soi-même : Le morceau de choix "Prometheus The Fallen One", l’une des deux pièces épiques de l’excellent « The Marriage Of Heaven And Hell - Part II », "Great Sword Of Flame", l’un des titres les plus cartons de « The House Of Atreus - Act I », et la ballade "Gate Of Kings" (extraite du même album) s’exposent ici toutes trois dans des versions alternatives, l’extrêmement court "Agamemnon’s Last Hour" étant le seul morceau significativement inédit ici... et il n’y a pas grand chose à en dire, tant l’effet dramatique que souhaitait manifestement rendre David DeFeis tombe à plat, son chant aigu efféminé travestissant plus qu’autre chose l’atmosphère de cette petite minute et ses quelques secondes. Quant aux trois versions alternatives, seule celle de "Gate Of Kings" retient vraiment l’attention : quasiment doublée dans sa longueur, elle déploie un registre exclusivement acoustique, s'avère davantage étoffé, et forte d’une émotion plus prégnante que sur l’originale. La version alternative de "Prometheus The Fallen One" se contente, elle, d’une consistance brut un peu plus marquée, tandis que "Great Sword Of Flame", déjà méchamment efficace dans sa livrée première, s’octroie un petit surplus de puissance avec ce mixage alternatif. A noter aussi un passage narratif se calant en surimpression du solo d'Edward Pursino et quelques détails guitaristiques supplémentaires. Mais rien de franchement spectaculaire.

Et la bande annonce de « The House Of Atreus – Act II » ? Avec "Wings Of Vengeance" et "Flames Of Thy Power (From Blood They Rise)", VIRGIN STEELE nous dévoilaient les titres qui entameraient les deux disques du double album à venir. Deux compositions généreuses, pleines de cette verve caractéristique de VIRGIN STEELE, sorte de MANOWAR raffiné et jonché d’interventions de claviers et de pianos plus accentuées, tout particulièrement sur la véloce "Flames Of Thy Power (From Blood They Rise)", qui ménage un très beau break claviers – pianos – batterie aérien. Deux excellents titres qui, exceptée leur production non définitive (le mixage définitif de l'album étant en cours au moment où parut ce Ep), ne souffrent que d’une chose en réalité à mon sens : le chant plus étranglé de David DeFeis, adopté depuis « Invictus », et qui me fait regretter les vocalises plus franches et assurées qui présidaient encore sur « The Marriage Of Heaven And Hell - Part II » (la présence de "Prometheus The Fallen One" permet d’en juger). La musique y perd un peu en rage, et c’est bien dommage.

Le lecteur attentif l’aura donc compris : se procurer cet Ep, si l’on possède déjà les deux actes « The House Of Atreus », relèvera d'un geste de fan ultime. Car si l’on excepte la très belle version de "Gate Of Kings", l’intérêt de la chose s’avère sérieusement limité, les deux autres versions alternatives présentant trop peu d’arguments probants pour justifier la dépense. Voilà donc le type de produit dont l’intérêt en vient inexorablement à péricliter dès la sortie de l’album dont il constitue une bande annonce, et ma note en tient compte. Car la musique, prise pour elle-même, ne mérite en aucun cas un tel traitement, l’excellence y siégeant.

A lire aussi en HEAVY METAL par JULIEN :


WARLORD
Best Of (1993)
Heavy metal




KING DIAMOND
House Of God (2000)
Heavy metal


Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
  N/A



- David Defeis (chant, claviers, piano)
- Edward Pursino (guitare, basse)
- Frank Gilchriest (batterie)


1. Wings Of Vengeance (rough Mix)
2. Flames Of Thy Power (from Blood They Rise) (rough
3. Prometheus The Fallen One (savage-unbound Mix)
4. Gate Of Kings (alternate Acoustic Version)
5. Agamemnon's Last Hour (silver Sieded Death)
6. Great Sword Of Flame (psycho-rough Mix)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod