Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (4)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Stratovarius, Sonata Arctica
- Membre : Northern Kings
- Style + Membre : Ultimatium

DREAMTALE - Difference (2005)
Par BAST le 24 Juillet 2005          Consultée 4083 fois

Après deux albums agréables mais empêtrés par moments dans quelques titres plus poussifs et englués par d’autres dans une recopie de SONATA ARCTICA trop évidente, DREAMTALE nous revient avec un opus qui parvient à gommer les défauts de ses prédécesseurs et à proposer des idées nouvelles qu’il convient de saluer.

Les longueurs ont disparu, les titres plus faibles aussi et la ressemblance avec SONATA ARCTICA s’est très nettement estompée.
En fait, la seule ressemblance notable que je vois avec SONATA, c’est l’orientation stylistique prise par DREAMTALE qui colle assez avec celle amorcée par les aînés des deux sur « Reckoning Night ». Comprenez par là que DREAMTALE propose sur « Difference » une musique plus sombre et plus complexe. Si SONATA ARCTICA excelle dans chacune des orientations qu’il a pu emprunter, il faut bien avouer que ça n’est pas tout à fait le cas de DREAMTALE. Ca n’est que sur ce troisième opus que la formation menée par Mikko Mattila et Rami Keränen parvient enfin à imposer un style exempt de défauts majeurs.

Délaissant les plans plutôt faciles typés « happy metal », proposant des mélodies davantage intimistes sachant surprendre ou des ambiances plus profondes, le groupe garde toutefois un pied dans le passé, avec quelques hymnes bien sentis et une ambiance catchy qui, si elle se fait plus discrète, reste toutefois décelable.

Bref, DREAMTALE évolue mais garde une cohérence avec son passé : voilà qui pourrait résumer cet opus. Je l’ai déjà dit, DREAMTALE est parvenu à trouver son propre style sur « Difference », et c’est en trouvant ce style que le groupe a su accoucher de son meilleur opus.

Un album qui devrait plaire à une large frange d’amateurs de heavy metal, qu’il soit speed, épique ou très mélodique. On a droit à quelques hymnes (le magnifique « Wings of Icaros » et son refrain, épique au possible autant que magnifique, « World's Child »), à des titres typés FM (« A New Life » et son ton léger), à quelques morceaux davantage complexes et à l’ambiance plus sombre (« Lucid Times », le varié « Fly », le superbe « Secret Door » qui sonne STRATOVARIUS ou encore « We Are One » qui, en dépit de sa connotation fédératrice, évite les plans faciles et propose une structure consistante) et enfin à trois ballades réussies (« Mirror », « Green Fields » ainsi que « Sail Away » et ses sonorités MAIDEN)

DREAMTALE devrait parvenir à séduire de nombreux amateurs tant son heavy réussit à élargir le spectre musical auquel le groupe nous avait habitués. Certes, cela reste du heavy speed mélodique et épique, mais la volonté des finlandais de tirer la musique de « Difference » vers une certaine mélancolie donne à ses compositions une amplitude bienvenue.

Pas un chef-d’œuvre, mais un album de belle tenue qui réserve de très bons moments.

A noter le départ du chanteur Jarkko Ahola survenu après l’enregistrement de « Difference ». Son successeur n’est pas connu à l’heure où j’écris ces lignes.

A lire aussi en POWER METAL par BAST :


ASSAILANT
Wicked Dream (2008)
Des frères, de la guitare et du PERSUADER




INSANIA
Agony Gift Of Life (2007)
INSANIA and genius


Marquez et partagez




 
   BAST

 
  N/A



- Jarkko Ahola (chant)
- Mikko Mattila (guitare)
- Rami Keränen (guitare)
- Pete Rosenbom (batterie)
- Pasi Ristolainen (basse)
- Turkka Vuorinen (claviers)


1. Lost Souls
2. Wings Of Icaros
3. New Life
4. Lucid Times
5. Mirror
6. World's Child
7. Sail Away
8. Fly
9. Secret Door
10. We Are One
11. Green Fields



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod