Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK METAL EXTREME  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Finntroll
- Membre : Shape Of Despair

KORPIKLAANI - Voice Of Wilderness (2005)
Par VOLTHORD le 7 Juillet 2005          Consultée 6731 fois

Korpiklaani semble faire partie de ces groupes qui ont tellement d’idées qu’ils ne peuvent pas s’empêcher de nous pondre presque un album quasiment chaque année. Et à force d’être aussi prolifique, ils en deviennent presque pénibles ! Chez la bande de folkmetalhead tous aussi finlandais les uns que les autres, ce n’est pas le talent qui manque, encore moins les idées ou même l’originalité. Ce qui manque, c’est tout simplement l’envie de peaufiner un album perfectionniste qui pourrait les monter au sommet.

J’ai aujourd’hui entre les mains « Voice Of Wilderness », quatrième album déjà pour le groupe, ce n’est que maintenant que je les découvre. L’an dernier, « Spirit Of The Forest » ne m’avait vraiment pas fait tilt, et comme les bons albums affluaient à ce moment-là, je n’ai pas écouté plus de 10 minutes et ai préféré remettre mes investigations à plus tard.
Pour « Voice Of Wilderness », je suis parti sans préjugé, et au final, je me retrouve avec un album pour le moins étonnant, et surtout vraiment prometteur !

Premier morceau : « Cottage And Saunas ». Des violons marins soufflent dans nos oreilles, un chant clair un tantinet bestial suit la cadence d’un rythme speed. Alors ce morceau, je sais pas combien de fois je me le suis passé, et je ne m’en lasse toujours pas, le refrain fait penser à du Skyclad dopé à la potion magique et l’ambiance est vraiment prenante (bien qu’elle ne tourne en tout et pour tout que sur le violon). « Journey Man » suit la même cadence, le violon et la flûte s’enflamment dans une espèce de fest-noz métallique…et ainsi de suite. Chaque morceau propose une palette d’instruments variés, utilisés et agencés de manière originales (et qui ne font pas non plus d’ombre à des guitares puissantes): violons et flûtes aux touches celtiques prononcées, guimbarde rebondissante, accordéon mélancolique sur « Native Land », bombardes alcooliques sur « Beer Beer », inévitables guitares acoustiques…à noter aussi l’apparition de percus tribales qui se fondent parfaitement avec la batterie, et qui mériterait peut-être encore davantage d’attention. Ce genre d’éléments pourrait sans doute constituer un élément essentiel de la musique de KORPIKLAANI s'ils se cassaient un peu la tête pour le rendre d’autant plus pertinent !

Cela me permet une habile transition vers les imperfections de cet album, et viennent en tête les rythmiques speed à bases de boum-tchak-boum-tchak trop peu variées qui en deviennent gavantes à forces. On devra attendre la fin de l’album avant d’avoir une accalmie (l’intro de « Old Tale »), et enfin une ballade (« Kädet Siipinä »).

Vient en second la longueur des morceaux, ou plutôt, le manque de longueur. La plupart d’entre eux n’atteignent pas trois minutes, ce qui s’avère parfois dommage tant les idées sont bonnes.
En troisième, quelques passages un peu déjà vus, comme le morceau « Ryyppäjäiset », un peu niaiseux dans le genre…

« Voice Of Wilderness » est un bon album, avec d’excellents morceaux, et montre surtout que KORPIKLAANI joue dans la cour des grands. Je suis persuadé que si ces poilus nordiques prennent le temps d’élaborer un maximum leurs compositions (apporter plus au côté rythmique, allonger la durée des morceaux sans faire de remplissage serait de bonnes choses) ils pourraient bien nous pondre un chef d’œuvre d’ici peu !

PS : Je ne veux pas contredire la chronique de « Spirit Of The Forest » écrite par Jeremy (ce qui est vrai pour l’opus précédent ne l’est pas forcément pour « Voice Of Wilderness » ), mais ici, on ne peut pas (ou plus) considérer KORPIKLAANI comme un pseudo-FINNTROLL. Il est vrai que par moment les similarités sont évidentes (et pas tellement au niveau du chant d’ailleurs, sauf dans « Beer Beer » où Jonne se la joue grosse bête poilue), mais finalement pas plus qu’avec d’autres groupes comme IN EXTREMO, SKYCLAD ou encore MAGO DE OZ. Et encore, ces comparaisons me paraissent un poil tirées par les cheveux. KORPIKLAANI semble avoir trouvé son identité !

A lire aussi en FOLK METAL EXTREME par VOLTHORD :


AES DANA
Formors (2005)
Le black celtique a trouvé son nom (?)




TROLLFEST
Kaptein Kaos (2014)
Apogée déglinguée du bougre norvégien


Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Jonne (chant & guitares)
- Hittavainen (violon, jouhilkko, flutes & ac)
- Matson (batterie)
- Ali (percussions)
- Honka (guitares)
- Arto (basse)
- Juho (accordéon)
- Cane (guitares)


1. Cottages & Saunas
2. Journey Man
3. Fields In Flames
4. Pine Woods
5. Spirit Of The Forest
6. Native Land
7. Hunting Song
8. Ryyppäjäiset
9. Beer Beer
10. Old Tale
11. Kädet Siipinä



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod