Recherche avancée       Liste groupes



      
NéO METAL MELODIQUE  |  STUDIO

Commentaires (4)
Questions / Réponses (1 / 1)
Lexique neo metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Spineshank
- Membre : Murderdolls

STATIC-X - Shadow Zone (2003)
Par JEREMY le 20 Mars 2004          Consultée 5259 fois

Comment ne pas avoir un a priori négatif avant d’écouter un album de Néo Metal ? Surtout si celui ci vient des Etats-Unis et se revendique suiveur des KORN, COAL CHAMBER, et autres SLIPKNOT ! Et le boitier ne fait rien pour arranger les choses… La pochette est vide au possible et la police d’écriture me fait penser à celle utilisée pour certains jeux vidéos de courses de voitures. Bref, autant dire que STATIC-X ne part pas avec tout les atouts en main.

Et pourtant j’avoue que sur la première écoute, j’ai bien failli être bluffé. La plupart des morceaux font tapper du pied, les rythmes sont entrainants, les guitares sortent des riffs faciles (deux trois accords maximum – COAL CHAMBER n’est pas loin) mais très agréables à l’oreille, et je me suis même surpris plusieurs fois à fredonner les refrains simplets mais accrocheurs que contient cet album. Dans l’ensemble, la musique de STATIC-X semble bien ficelée, concise, et va droit au but sans chichi. Mais cela suffit-il à faire un bon album digne de ce nom ?

Pour vous donner une idée plus précise, c’est un peu comme si LINKIN PARK avait durci le ton, et enlevé les passages rappés et les scratchs ridicules. D’accord les guitares sont lourdes et les rythmiques puissantes, mais la production lisse, polisse et relisse le tout jusqu’à être sûr que personne ne s’enfuira en courant en écoutant l’album. Il manque le côté « crade » et « rock n’roll » à STATIC-X, et à force c’est plutôt un profond dégout et une curieuse envie de vomir qui s’empare de nous au bout de la troisième écoute de ce Shadow Zone, tout au moins sur certains morceaux.

Parmis les titres les plus indigestes, on retrouve « Destroy All », au refrain repoussant au possible, « Control It » et « Monster » qu’on oublie aussitôt, « Shadow Zone », du mauvais hip-hop avec des guitares electriques sur fond de samples plus ou moins technoïdes. Plusieurs autres morceaux sont sympathiques sur les premières écoutes (« Dead World », « Kill Your Idols » - dont la rythmique répétitive m’ennuie profondément) mais lassent eux aussi assez rapidement. Seuls quelques hurlements de fonds de temps en temps rappellent le passé plus violent et plus sombre de STATIC-X, que l’on retrouve principalement sur « Otsegolectric » avec son chant presque Death, mais ce morceau est malheuresement totalement insipide, et même le refrain est totalement ininteressant.

« All In Wait » fait penser à Amorphis (époque Am Universum) par la diction de son refrain aérien et la façon du chanteur à terminer ses phrases, qui rappelle vraiment Pasi Koskinen ; un très bon titre, tout comme « The Only » qui propose une musique plus fluide et plus varié, me faisant penser par son chant et quelques rythmiques punks aux premiers albums d’OFFSPRING, de plus son refrain est vraiment exceptionnel, une atmosphère quelque peu mélancolique se dégage de ce morceau, incontestablement mon préféré de l’album, dommage qu’il soit si court… , « New Pain » et « So » viennent compléter le quator gagnant en proposant des passages plus posés, plus réfléchis, mais pas forcément très novateur. Il faut attendre trentes-six minutes pour entendre enfin un titre contenant un soupçon d’originalité : « Invincible », aux guitares beaucoup plus heavy, un refrain très Hard FM et une rythmique bien rock n’roll. Si le prochain album de STATIC-X continue sur la lancée de ce dernier morceau, moi je signe tout de suite !

Le principal problème de STATIC-X c’est de vouloir séduire un trop large public en proposant la moitié du disque dans une veine presque pop, trop lisse, et bien trop prévisible. Pas assez de folie dans ce disque, qui aurait pu être bien meilleur, même si l’ensemble satisfera les auditeurs pas trop exigeants ainsi que les fans de belles petites mélodies faciles.
Bref, STATIC-X c’est un peu comme un repas chez Mac Do, sur le moment on est bien bourré, mais une heure plus tard, la digestion est finie et on passe à autre chose pour satisfaire notre appétit qui n’a été qu’à peine entrouvert.

A lire aussi en NEO METAL :


SPINESHANK
The Height Of Callousness (2000)
Un grand chef d'oeuvre du neo metal




DEFTONES
Around The Fur (1997)
La révélation...

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   JEREMY

 
  N/A



- Wayne Static (chant, guitare, claviers, programmation)
- Tripp Eisen (guitare)
- Tony Campos (basse, chœurs)
- Ken Jay (claviers additionnels)
- Josh Freese (batterie - sessions)


1. Destroy All
2. Control It
3. New Pain
4. Shadow Zone
5. Dead World
6. Monster
7. The Only
8. Kill Your Idols
9. All In Wait
10. Otsegolectric
11. So
12. Transmission
13. Invincible



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod