Recherche avancée       Liste groupes



      
GRUNGE ROCK  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Velvet Revolver

STONE TEMPLE PILOTS - Core (1992)
Par POSSOPO le 21 Mars 2004          Consultée 4655 fois

Mon dieu que c’est arrivé vite. Alors que Ten est sorti il n’y a que quelques mois, son premier clone se retrouve déjà dans les bacs des disquaires. Le bébé de laboratoire se nomme Core et leurs géniteurs la surpuissante Atlantic et STONE TEMPLE PILOTS.

Ces messieurs ont bien fait les choses. Connaissant bien les ficelles du métier, ils ont parsemé ce produit très marqueté de tubes efficaces destinés à envahir les ondes radio de la planète entière. Ces bombes ont pour nom sex type thing, plush et creep.
La première atteint le sol en fin d’été 1992 et les dégâts sont majeurs. La voix de Scott Weiland, à la formule chimique rappelant le timbre vocal d’Eddie Vedder et les guitares plombées au grunge de Dean De Leo ont raison d’un auditoire assoiffé de son de Seattle.
La seconde, accompagnée d’un clip à l’atmosphère sombre supporté par mtv, anéantit les dernières poches de résistance grâce à un noyau composé d’une progression d’accords ensorcelante (ah, ce mi bémol septième majeur terriblement bien trouvé) et d’une mélodie poignante.
Creep est le nom de code donné au troisième et dernier assaut de la machine de guerre californienne. Le maquis pourtant déjà quasi-déserté subit une invasion acoustique john lennonesque à l’efficience maintes fois prouvée.

Le résultat n’appelle à aucun commentaire: quatre millions d’exemplaires de Core écoulés aux Etats-Unis d’Amérique du Nord De L’autre Côté de l’Atlantique et Après Il y a Le Pacifique. Ces rockeurs de San Diego, qui ont selon la rumeur commencé en faisant du glam rock avec les mêmes intentions mercantiles, recueillent la palme du rendement. Car à part ces trois titres d’un facture excellente, seul wicked garden, également servi par une vidéo, récolte la mention passable au conseil de classe. Les huit autres devoirs pêchent par un manque d’inspiration agaçant et une insipidité méritant plusieurs heures de colle. Non seulement, les énergumènes se contentent de singer PEARL JAM et ALICE IN CHAINS avec un souci de l’innovation totalement absent, mais sachant très bien que l’effort consenti sur trois compositions et demi est amplement suffisant pour atteindre les sommets des charts, ils se permettent, sous les yeux de Chimène d’une maison de disques sentant déjà l’odeur du dollar chatouiller ses narines, le remplissage à peu de frais d’un album globalement mauvais. Les fainéants ne nous épargnent rien, pas même la minute trente-six de paroles insignifiantes sur de la non-musique intitulé wet my bed.

Je dis fainéants car ces musiciens sont capables, lorsqu’ils se donnent la peine de se sortir les doigts du postérieur, d’œuvrer dans la qualité. STONE TEMPLE PILOTS n’est donc pas un groupe à best of, incapable de proposer un album consistant de bout en bout. Core aurait tendance à nous prouver le contraire mais l’avenir nous rassurera quant au potentiel du gang des frères De Leo.

A lire aussi en GRUNGE par POSSOPO :


NIRVANA
Unplugged In New-york (1994)
Grunge rock

(+ 3 kros-express)



NIRVANA
Live At Reading (2009)
Ze live légendaire of Ze Nirvana


Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
   BAAZBAAZ

 
   (2 chroniques)



- Weiland (chant)
- Dean Deleo (guitare)
- Robert Deleo (basse)
- Eric Kretz (batterie)


1. Dead And Bloated
2. Sex Type Thing
3. Wicked Garden
4. No Memory
5. Sin
6. Naked Sunday
7. Creep
8. Piece Of Pie
9. Plush
10. Wet My Bed
11. Crackerman
12. Where The River Goes



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod