Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Fate, The Night Flight Orchestra , Illwill
- Style + Membre : King Diamond
 

 Site Officiel De King Diamond (273)
 Myspace (216)
 Chaîne Youtube De King Diamond (252)

MERCYFUL FATE - Into The Unknown (1996)
Par AAARGH le 26 Janvier 2011          Consultée 3354 fois

Comment en parlant de cet album ne pas évoquer le coup de pub via l'hommage rendu à la créativité du groupe sur la piste "Lucifer" donné par Lars Ulrich ? C'était lors de la sortie de "Load" (ou du single radiodiffusable "Until It Sleeps", plus exactement) grâce à une interview "exclusive" sur une radio de jeune (Fun Radio). Ce "notre père" inversé conçu par l'un de leurs groupes préférés, disait-il à l'époque... C'est bien, sauf que personne ne devait avoir retenu de qui on avait parlé...
Sans parler de ce single "The Uninvited Guest" en clip sur MTV (sans mentionné "Listen To The Bell" à "Tapage Nocturne" - oui, j'en ai déjà parlé de cette émission radio) franchement cet album devait permettent à MERCYFUL FATE de décoller ! Appuyer sur ce statut "culte" et d'exister pleinement en cette deuxième partie de la décennie 90, en confirmation tout le bien que l'on pouvait penser de cette reformation.

Moi, je marchais à fond, c'était la période où je venais de découvrir l'année précédente KING DIAMOND et MERCYFUL FATE, et en plus METALLICA allait sortir un nouvel album, période riche en innocence et découvertes...

Sharlee qui venait d'arriver sur l'album précédent et rejoint par Bjarne T. Holm pour compléter la section rythmique. Cette dernière est un peu plus lourde qu'à l'accoutumée. Et ce bien sûr à cause du changement de batteur, où le jeu du nouveau tranche avec celui de Snowy,qui était plus fin, plus sec. Bjarne apporte une plus grande dynamique, dans un style "tir de barrage d'artillerie lourde" (son plus lourd et plus d'utilisation des grosses caisses).

Adieu au KING DIAMONDerie de "Time", on allège en virant les claviers proéminents de l'œuvre précédente (le contre exemple étant le titre ouverture "Lucifer").
Si d'une manière générale, les soli sont moins inspirés, les parties guitares restent intéressantes et on se voit même offrir via le titre "Into The Unknown" des alternances et des duels guitares aériens en son clair, parties saturées de toute beauté.

Hormis le single, on baigne dans le midtempo lourd, avec ce son plus gras, plus épais. King monte moins souvent et moins haut. Cette utilisation parcimonieuse peut, pour certains, donner une efficacité accrue. Reste à savoir pourquoi tu écoutes King chanter, ami lecteur. De la même manière, la structure des morceaux est plus conventionnelle, moins dense, sans ces soli un peu partout. Le tout donne un rendu plus commun et nous prive certainement des marques de fabrique du groupe.

Si on navigue dans l'ensemble sur du bon, voire même pour l'excellent pour le single et le morceau éponyme, on trouve les premiers signes d'essoufflement avec ce "Ghost Of Changes" sauvé par son break central.

Pour ce qui est de l'inspiration des thèmes, celui du titre "Into The Unknown" renvoie à "A Dangerous Meeting". "Holy Water" appuie tous les clichés des légendes locales. "Deadtime" un hommage/parodie au petit chaperon rouge (sang). "Under The Spell" peut être vu comme un prémisse du thème développé en solo par KD dans "House Of God". "Fifteen Men", mid-tempo précurseur du mythe des pirates exploité par Disney de son attraction de Disneyland, avant l'abordage des salles de ciné... Pirates, fantômes, tempêtes... Première tentative de Pirates metal ?
On a aussi le droit un petit frère d'un titre de "Time" avec la suite des aventures à l'auteur du Nécronomicon (hommage lovecratien).
Rien de vraiment folichon mais pas forcément dramatique, pour l'instant.

On peut y voir la résultante des contraintes de King, établi au Texas, faisant les allers-retours entre l'Europe et le "Nouveau-Monde" et ses deux groupes.

En résumé : MERCYFUL FATE en terrain connu, en allant sur des chemins bien balisés, ceux plus conventionnels déjà maintes fois battus par leurs confrères, offrant un honnête et bon album mais malheureusement insuffisant pour prendre le lead et récolter toute l'attention que lui a offert sa reformation.


Le morceau qui donna envie à ALESTORM de faire du Pirate metal : "Fifteen Men (and A Bottle Of Rum)".
Le morceau qui est commence comme une berceuse : "Deadtime".
Le morceau qui poursuit la visite du Mythe : "Kutulu (the Mad Arab Part II)".

A lire aussi en HEAVY METAL par AAARGH :


MASTERPLAN
Masterplan (2003)
Une leçon de maître




KING DIAMOND
Abigail (1987)
18 est 9 !


Marquez et partagez




 
   AAARGH

 
   KRISTOF

 
   (2 chroniques)



- King Diamond (all vocals)
- Hank Sherman (guitars)
- Michael Denner (guitars)
- Sharlee D'angelo (bass)
- Bjarne T. Holm (drums)


1. Lucifer
2. The Uninvited Guest
3. The Ghost Of Change
4. Listen To The Bell
5. Fifteen Men (and A Bottle Of Rum)
6. Into The Unknown
7. Under The Spell
8. Deadtime
9. Holy Water
10. Kutulu (the Mad Arab Part Ii)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod