Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Gatekeeper, Atlantean Kodex
- Membre : Spiritual Beggars, Shining
 

 Myspace (482)
 Site Officiel (574)

GRAND MAGUS - Wolf's Return (2005)
Par AAARGH le 13 Avril 2011          Consultée 3695 fois

Toujours sur Rise Above, le label de Lee Dorian, avec des petits camarades comme ELECTRIC WIZARD ou encore ORANGE GOBLIN, GRAND MAGUS sort son troisième album : "Wolf's Return". Ce titre étant ni plus ni moins qu'une traduction et adaptation suédoise de la blague : "Pourquoi la poule a traversé ?". Enfin, c'est ce que m'a expliqué notre spécialiste en suédoises, Volthord.

Toujours défini comme enfant musical de BLACK SABBATH allié à un chant DEEP PURPLEien, le grand mage peut aussi être rapproché des œuvres de Leif Edling par la dimension commune doomesque et heavy des groupes, plus particulièrement KRUX que CANDLEMASS à la réflexion (l'absence de dimension que l'on appellera lyrique ou épique).
Si ce chant à voix à forte personnalité sur un lit musical heavy illustrant des morceaux qui ont donc un tempo lent (dépassant quand même les 30 à la noire) est resté, par contre le son à la CROWBAR est parti.
Place à un son plus clair, mieux défini remplaçant cette lourdeur et cette graisse, renforçant ainsi la dimension heavy et mélodique de l'œuvre.

Les interludes sont désormais séparés des autres morceaux même s'ils sont toujours intégrés à la structure des chansons, rendant difficiles la séparation des titres, en accentuant la dimension d'unité (ou de monolithe, ça dépend comment on veut connoter la chose).
Ceci n'ayant d'autres résultats que d'augmenter le compteur de pistes (11 contre 7 précédemment).

Si les évolutions peuvent ressembler à du peaufinage (nonobstant - oui, nonobstant ! Mot challenge placé dans la chronique - l'évolution heavy ), c'est que la formule du power trio était déjà bonne, ce disque étant plus varié et diversifié que son prédécesseur direct. On garde les points forts : la voix de JB (bien que plus aigu et tenant plus les notes), portant la mélodie, une assise rythmique marqué par une basse ronflante, mise en avant, et un jeu de batteur simple et direct.
Le titre d'ouverture direct, puissant avec sa rythmique rouleau compresseur devant suffire à te faire succomber, ami lecteur, et illustrer parfaitement les points évoqués précédemment, bordel de merde !
La guitare ? Elle va bien, merci. Mais elle fait le boulot de complément rythmique riffant bien gentiment. Avec ses moments de "fulgurance" acceptable (le solo de "Nine").

Également pourvu en interludes, "speederies" (jusqu'à un certain point, faut pas déconner non plus) et mid-tempos, équitablement alternés, ce qui est un autre facteur contribuant à ce sentiment d'unité.
Les titres dénotant (un peu) par leur (relative) agressivité étant "Repay In Kind" et "Blood Oath"
"Nine" quant à lui surprend pas son ambiance et sa lenteur où chaque mot déclamé porte ! D'une manière générale, c'est l'efficacité des cassures qui l'emporte avec cette déviation de cap.

Après que le CD (ou devons-nous plutôt y voir un disque composé pour être un vynil ?) se soit joué, une furieuse envie de le rejouer peut surgir. Et cela sans créer une usure. C'est plutôt bon signe.
Bah, de toute manière Kai Hansen l'expliquait déjà au début de sa carrière "Heavy Metal is the law".

En résumé : Robuste, intemporel (malgré une dimension 80's dans les guitares et la prod), ramassé dans sa durée et concentré dans son efficacité, un album qu'il est bien pour découvrir le groupe, pour tout proche versé dans le heavy et le mélodique. Le grand mage poursuit son envol en prenant un virage heavy mais en perdant quelques doomisant fans des débuts.

Le morceau qui te dit que c'est bien parti cette affaire : "Kingslayer".
Le morceau qui te fait croire que tu écoutes un CD chez "Nature et Découverte" : "Järnbörd".
Le morceau qui a des chœurs qui font invocation : "Nine".
Le morceau qui s'enchaîne bien avec le précédent :" Wolf's Return".

A lire aussi en HEAVY METAL par AAARGH :


MERCYFUL FATE
In The Shadows (1993)
Don't Break The Oak!!




KING DIAMOND
A Dangerous Meeting (1992)
Rencontre fatale


Marquez et partagez




 
   AAARGH

 
  N/A



- Janne ''jb'' Christoffersson (chant et guitare)
- Fox Skinner (basse et choeurs)
- Fredrik ''trisse'' Liefvendahl (batterie)


1. Kingslayer
2. Nine
3. Blodörn
4. Wolf's Return
5. Blood Oath
6. Järnbörd
7. Repay In Kind
8. Hämnd
9. Ashes
10. Light Hater
11. Wolf's Return Part Ii



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod