Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Gatekeeper, Atlantean Kodex
- Membre : Spiritual Beggars, Shining
 

 Myspace (482)
 Site Officiel (574)

GRAND MAGUS - Wolf God (2019)
Par DARK SCHNEIDER le 26 Mai 2019          Consultée 1537 fois

Faites un sondage dont la question est de savoir quel animal représente le mieux le Metal, le loup arrivera en tête, c'est sûr. Il faut dire que l'animal a beaucoup d'arguments à faire valoir : créature de la forêt (ça plaît aux Black Metalleux, forcément), pourchassé et mal-aimé du commun des mortels (comme le Metalleux par rapport au grand-public, même si c'est moins le cas de nos jours), figure importante de nombreuses mythologies (et notamment nordique), tout est là pour en faire une véritable figure tutélaire du Heavy Metal. GRAND MAGUS, très attaché au Metal de tradition, avait déjà évoqué cet animal sur son "Wolf's Return" en 2005, et sur la pochette de "Hammer Of The North", revoilà qu'ils remettent le couvert en 2019. "Wolf God" s'inscrit donc d'emblée dans une continuité discographique évidente, accentué par le fait que l'on retrouve pour la troisième fois consécutive le même illustrateur pour la pochette (qui signe là son meilleur travail, et de loin). On sent donc qu'on ne sera pas vraiment surpris par cet album, et que tout sera encore une question de nuances avant tout.

Dans son discours promotionnel, JB décrit comme nouveau le processus d'écriture et d'enregistrement, le groupe privilégiant cette fois-ci un aspect jam et live qui l'aurait pas mal reboosté. Peut-être, grand bien leur fasse : l'auditeur ne verra pas là un élément changeant grand chose au produit final. La première écoute peut d'ailleurs se faire un peu décevante, on peinera à retenir quoi que ce soit si ce n'est quelques refrains, qui se font souvent très simples sur les morceaux plus directs : "Wolf God", "He Sent Them To Hell" qui se contentent de clamer le titre du morceau. L'album apparaîtra surtout moins immédiat que les deux précédents. Voilà d'ailleurs une des nuances essentielles qui le caractérise.

Je lisais récemment sur un forum une discussion au sujet de GRAND MAGUS, comme quoi ils étaient en quelque sorte les nouveaux MANOWAR (je résume). Je trouve à vrai dire cela assez dingue que l'on puisse aussi mal comprendre un groupe. Même si MANOWAR est une de leur influence évidente ("Triumph And Power" en est de loin la meilleure illustration), vouloir à tout prix lier les deux groupes à ce point est ridicule, ne serait-ce que pour la voix bien sûr, mais aussi le son (rien en commun) et l'attitude générale. "Wolf God" marque justement un retrait assez nette de l'influence du groupe de DeMaio, qui était encore assez présente sur "Sword Songs", sans pour autant signer un retour à l'aspect plus mélodique et clair de "The Hunt". C'est plutôt le côté BATHORY qui ressort un peu plus ici. Comme si GRAND MAGUS était un peu lassé des hymnes Warrior Metal, et voulait redonner du mystère à sa musique, de la profondeur, et aussi un aspect noble, à l'image de cette figure du loup en fait. Et c'est peut-être aussi pour cela que le groupe a pris la peine cette fois-ci d'écrire une introduction orchestrale, à la Basil POLEDOURIS (on ne se refait pas !), qui aura aussi pour utilité d'ouvrir leurs futures concerts à la place de la musique de Conan.

Il n'en reste pas moins que le premier véritable morceau, l'éponyme, constitue une ouverture un brin timide. C'est pas mal mais on a entendu mieux quand même chez GRAND MAGUS. La suite va finalement s'avérer plus intéressante, on peut même parler d'une certaine montée en puissance qui culmine avec la solennité de "Dawn Of Fire", à mon avis le meilleur morceau de cet album, et pourtant le moins direct. Et c'est bien là que toute la grandeur de GRAND MAGUS s'exprime le mieux, avec ces relents évidents de Viking Metal (la présence des chœurs épiques notamment). Le groupe retient alors de nouveau notre attention, captivé que nous sommes par la mise en musique de la prose de JB, qui, par son timbre de voix, sait insuffler la noblesse nécessaire que requiert ce type de récit évasif, en évitant toute outrance à la Eric Adams. N'oublions pas non plus le martèlement de Ludwig Witt, qui semble vraiment sortir des forges de Vulcain, qui donne toute son envergure à ce titre.

Album le plus Doom du groupe depuis "Hammer Of The North", au son toujours bien lourd, "Wolf God" s'avère un brin inégal, et on regrettera sans doute l'absence d'un titre fédérateur à la façon de "Forged In Iron" sur l'opus précédent. Mais un titre de ce genre aurait sans doute tranché avec la tonalité générale de l'oeuvre. En tout cas, avec "Untamed", "Wolf God" rompt avec les albums précédents où les morceaux de fermeture avaient tous une structure et un feeling similaire, car ce "Untamed" se montre bien nerveux tout du long avant de renouer avec le lyrisme épique sur son final qui évoque ce fameux "nord" si fantasmé.

"Wolf God" n'est pas un des meilleurs albums de GRAND MAGUS, et illustre assez nettement le côté routinier du groupe. Le risque de lasser certains auditeurs est réel, cependant l'album est loin d'être dénué d'intérêt, bien au contraire, il demandera juste un peu plus d'efforts. Les bons moments ne manquent pas sur ce "Wolf God", à l'identité tout de même bien marquée. GRAND MAGUS manque ici d'audace, mais propose toujours une musique qui sait se faire forte et personnelle, et qui parvient toujours à nous remuer intérieurement, c'est là l'essentiel.

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK SCHNEIDER :


SAXON
Power & The Glory (1983)
Album de transition réussi




HEAVY LOAD
Metal Conquest (1981)
Attention : premier groupe de Metal suédois ! historiqu


Marquez et partagez




 
   DARK SCHNEIDER

 
  N/A



- Jb Christoffersson (quitares)
- Fox Skinner (basse)
- Ludwig Witt (batterie)


1. Gold And Glory
2. Wolf God
3. A Hall Clad In Gold
4. Brother Of The Storm
5. Dawn Of Fire
6. Spear Thrower
7. To Live And To Die In Solitude
8. Glory To The Brave
9. He Sent Them All To Hel
10. Untamed



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod