Recherche avancée       Liste groupes



      
CELA DEPEND DES GROUPES !  |  TRIBUTE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Fate, The Night Flight Orchestra , Illwill
- Style + Membre : King Diamond
 

 Site Officiel De King Diamond (273)
 Myspace (216)
 Chaîne Youtube De King Diamond (252)

MERCYFUL FATE - Tribute (1997)
Par JULIEN le 13 Février 2006          Consultée 3314 fois

Si le groupe n’a jamais œuvré à proprement parler dans l’extrême, MERCYFUL FATE a toujours été une source d’inspiration et d’admiration pour de nombreux combos officiant du côté obscur de la force métallique. Sont-ce les textes de King Diamond, choquants à l’époque des trois premières et cultissimes sorties du groupe au début des 80’s ? Est-ce l’imagerie volontiers horrifique et le maquillage du maître de cérémonie aux vocalises atypiques et uniques en leur genre ? Toujours est-il que le Heavy Metal assurément technique et fouillé de MERCYFUL FATE, pépite incontournable de l’héritage des 80’s, est bien vu du côté des groupes extrêmes, et ce tribute copieux en atteste avec vigueur, en treize chapitres !

C’est un refrain co(r)nnu : chaque tribute dispense son lot de surprises et de déceptions, tant certains groupes se paralysent quand d’autres innovent, osent, quitte à s’adonner à l’art du « ça passe ou ça casse ». Et ce tribute n’y échappe en rien, l’excellent côtoyant le médiocre. Commençons d’ailleurs par distribuer les mauvais points. En ligne de mire, WITHERING SURFACE : leur lecture de "The Oath" est tout simplement vomitive, tant cette association d’une production faiblarde et d’une voix Black façon crapaud incontinent souille un calque grossièrement opéré sur le morceau original. A oublier. Comme l’indigne traitement réservé par DECREASED à ce "Nuns Have No Fun" éructé façon trip de bourrin, avec production « démo » lointaine et sans relief. Et comme la tentative extra-terrestre de Snowy Shaw, un temps batteur de MERCYFUL FATE mais aussi de KING DIAMOND : Iconoclaste, sa version de l’énorme "Evil" surprend certes, mais s’avère surtout être une sorte de faux live prenant l’excuse d’un côté impro pour balancer du n’importe quoi sur les murs, avec vocaux hallucinés, batterie épileptique, composition originale passée sur le billard d’un chirurgien déjanté et riffs écorchés à la mode Heavy Thrash. Prenant le chemin inverse, MISANTHROPE passe lui aussi près de la correction, la seule originalité de sa reprise de "Doomed By The Living Dead" résidant dans le tempo, transféré pour partie sur le terrain du blast, et dans quelques maigres lignes de claviers, le tout s’aggravant d’une production maigrelette. Les "autres" français d'ARMAGEDDON (pataugeant dans une idéologie nauséabonde soit dit en passant), quant à eux, se montrent trop polis pour vraiment m’intéresser avec leur "Desecration Of Souls".

Passons rapidement sur un trio suédois convaincant mais pas transcendant : DIMENSION ZERO d'abord, qui se contente d'empoigner la prise Death mélodique déjà tendue par l’original de l’excellent "My Demon" et d'en accentuer le teneur, avec grosse voix et riffs typiques à l’appui. GARDENIAN ensuite, qui lui aussi "Death mélodise" le morceau "A Dangerous Meeting", bien que la coloration n'en soit pas ici donnée à la base. SACRAMENTUM enfin, qui s'adonne à une interprétation Black-thrash de "Black Masses", mais sans apporter grand chose à ce morceau percutant et injustement méconnu, ni en modifier radicalement le tempo... Aussi venons-en aux plus courageux, aux plus créatifs : Il faut d'abord reconnaître un certain mérite aux américains d’IMMOLATION qui raccourcissent et phagocytent "Satan’s Fall", restituant le titre dans une chape Death sale, étouffante et lourde à en écrabouiller un troupeau de brontosaures... spécialité du groupe et vraie descente aux enfers ! Et notons l’interprétation stimulante des cultes LUCIFERION, qui nous livrent une vision cinglante de "Black Funeral", boostée d’agréments Black hystériques et de menus arrangements incisifs. Pas mal du tout !

Et pour finir, mon trio de tête. Pour commencer, attribuons la palme de l’originalité aux théâtraux NOTRE DAME (emmenés par... Snowy Shaw !!!), qui allongent la durée d’"Into The Coven" et se réapproprient à ce point le morceau qu’il en devient difficile de le reconnaître, même si les mélodies du titre se voient essaimées ici ou là, notamment l’hilarante introduction. Gros travail visuel, déroutant mais méritant des félicitations. Comme le méritent les deux reprises choisies par les monstrueux DARK TRANQUILLITY et EMPEROR qui, sans verser dans l’extrémisme de NOTRE DAME, parviennent respectivement à honorer "Lady In Black" et "Gypsy" : DARK TRANQUILLITY en appuyant encore le potentiel atmosphérique de cet excellent morceau au caractère mélancolique et morbide, en en développant plus largement le superbe break reposant ; EMPEROR en accélérant le tempo et en laissant de judicieux arrangements de claviers serpenter entre les notes égrenées par un riff mémorable... à noter une performance vocale de tout premier plan pour Ihsahn (comme toujours).

Et maintenant la note... Ce tribute a pour lui la présence de grands noms, quand tant d’autres croulent sous les amoncellements de groupes inconnus. Mais cela ne constitue en rien une garantie, et je déplore que les bonnes dispositions de nombreux combos coudoient des formations entravant leur potentiel, ou cochonnant les merveilles de MERCYFUL FATE (à noter qu'exceptés "My Demon" et "Lady In Black", extraits de "Time", tous les titres sélectionnés proviennent des trois premiers enregistrements du groupe). Une note moyenne semble donc appropriée. Mais les fans du groupe danois peuvent se délester de leurs économies et acquérir l’objet : certains groupes fournissent là un travail remarquable, et il convient de le mentionner. Sinon, découvrez plutôt les albums originaux de ce monstre du Metal ! Là, au moins, la qualité sera uniformément au rendez-vous.

A lire aussi en DIVERS par JULIEN :


Devin TOWNSEND
Ocean Machine Biomech (1997)
Chef d'oeuvre

(+ 1 kro-express)



TRANS-SIBERIAN ORCHESTRA
Beethoven's Last Night (2000)
Classic meets metal

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
  N/A



- Voir Les Groupes !


1. Black Funeral (luciferion)
2. Black Masses (sacramentum)
3. A Dangerous Meeting (gardenian)
4. Evil (snowy Shaw)
5. Desecration Of Souls (armageddon)
6. Gypsy (emperor)
7. The Oath (withering Surface)
8. Doomed By The Living Dead (misanthrope)
9. My Demon (dimension Zero)
10. Satan's Fall (immolation)
11. Lady In Black (dark Tranquillity)
12. Nuns Have No Fun (decreased)
13. Into The Coven (notre Dame)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod