Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK SURRéALISTE  |  E.P

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Korpiklaani, Trollfest, Svartby
- Membre : Sethian, The Mist And The Morning Dew, Shape Of Despair
 

 Site Officiel (591)

FINNTROLL - Visor Om Slutet (2003)
Par BAST le 5 Août 2003          Consultée 5984 fois

Visor Om Slutet est régulièrement présenté comme le troisième album des Trolls finlandais. Mais cela n’est pas tout à fait exact. Il s’agit en fait d’un mini album sur lequel les membres du groupe ont voulu pousser le côté folklorique de leur musique à son paroxysme. Point de guitare, de basse ou de batterie sur cet opus, non plus que de chant black, mais un ensemble de cordes, d’instruments acoustiques traditionnels et de chants caverneux tels qu’ils doivent sortir de la poitrine puissante des Trolls. Impossible de vérifier la chose, mais on peut faire confiance aux membres de Finntroll, ils s’y connaissent.

Entre la sortie de Jacktens Tid et celle de ce mini album, tout n’a pas été rose pour Finntroll qui a dû faire face à la défection de son chanteur Katla et à la mort de Teemu 'Somnium' Raimoranta, son guitariste. Le premier, victime d’un kyste à la gorge a été remplacé par Wilska et le second est mort le 16 mars dernier en chutant d’un pont après une soirée arrosée « à la Finlandaise ». Un décès survenu comme la genèse à de nombreuses et diverses rumeurs (suicide, meurtre ?). Logique après tout, un guitariste de metal évoluant dans un courant sombre et extrême ne peut pas mourir communément…

Il convient d’ailleurs de préciser, contrairement à ce qui a pu être dit ça et là, que cet album n’est pas un hommage à Somnium, puisqu’il était déjà composé et achevé au moment de son décès. Si hommage il y a, il faut le voir dans le cœur des fans lorsqu’ils écoutent cet album… assez particulier.

Comme je l’ai déjà dit, il s’agit d’une œuvre entièrement acoustique qui devrait déconcerter grandement ceux qui s’attendent à retrouver une continuité à Midnattens Widunder ou Jacktens Tid. En fait de continuité, on ne la retrouve que dans le côté folklorique de Visor Om Slutet, déjà bien présent dans les deux premiers albums de Finntroll, surtout le premier.

Difficile de chroniquer un tel album en fait, car du long de ses 35 minutes, de ses quatre véritables titres et de ses sept interludes musicaux, il n’y pas grand chose à quoi se raccrocher. L’erreur à ne pas commettre dans un tel cas, c’est donc de faire ressortir un titre plus qu’un autre. Quatre véritables titres, cela veut dire des morceaux ayant une structure plus habituelle où l’on décèle un refrain ou tout du moins un thème principal. Mais cela n’en fait pas d’eux quatre titres conventionnels, car c’est très folklorique tout en partant un peu dans tous les sens. Enfin, sept interludes musicaux, cela signifie des morceaux courts qui se déclinent autour d’un même thème, parfois exploité de différentes façons, ou autour d’une simple ambiance.

Non, afin de décrire au mieux la véritable essence de cet album, il faut le considérer dans sa globalité. A force de l’écouter, on réussit peu à peu à pénétrer le monde pas forcément très net des finlandais. Nous vient alors l’impression d’assister à un banquet funèbre célébré à la suite d’une chasse à l’homme fructueuse. Des Trolls dansent autour d’un grand feu de bois en des mouvements au rythme improbable. D’autres se délectent de membres humains cuits à point, tirent avec malice les poils recouvrant l’arrière-train des Trollettes qui viennent servir les plats, débauche de chair et de graisse, puis se fendent d’un rire tonitruant et grossier. D’autres encore tirent d’instruments archaïques faits d’os, de boyaux et de bois fendu, les sons dont eux seuls ont le secret.

Et si ce disque était en fait une sorte de Laponie Project, seul vestige d’une équipe de rigolos qui, avant d’être hachés menus et dévorés, avaient voulu se faire peur en effectuant un reportage au sujet de « la forêt où personne n’ose aller » ?

En tout cas, il s’agit d’un opus réussi qui atteint parfaitement son objectif, celui de créer une ambiance tout à fait unique, souvent angoissante, parfois dérangeante et d’où émane un grain de folie bestiale très perceptible. Bref, parfait pour animer vos soirées barbecues.

Mais ce n’est pas un album que je conseillerais à ceux qui veulent découvrir Finntroll. Ceux-là, je les dirigerais plus volontiers vers l’excellent Jaktens Tid, le meilleur album du groupe à mon goût. Visor Om Slutet est davantage destiné aux fans, qui sauront avec un tel opus patienter en attendant la suite de la carrière de Finntroll, franchement incertaine…

A lire aussi en FOLK METAL EXTREME par BAST :


THYRFING
Vansinnesvisor (2002)
Black folklorique




RUNIC
Liar Flags (2006)
Black / death folklorique comme on en rêve


Marquez et partagez




 
   BAST

 
  N/A



- Tundra (basse,plein de trucs!)
- Trollhorn (claviers,plein de trucs!)
- Katla (chant,plein de trucs!)
- Wilska (chant,plein de trucs!)
- B. Dominator (percussions,plein de trucs!)
- Skrymer (guitare,plein de trucs!)
- Somnium (guitare,plein de trucs)


1. Suohengen Sija
2. Asfågelns Död
3. Försvinn Du Som Lyser
4. Veripuu
5. Under Varje Rot Och Sten
6. När Allt Blir Is
7. Den Sista Runans Dans
8. Rov
9. Madon Laulu
10. Svart Djup
11. Avgrunden Öppnas



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod