Recherche avancée       Liste groupes



      
NEO METAL  |  STUDIO

Lexique neo metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2001 Sinner
2004 Desensitized
2007 Full Circle
2010 Drowning Pool
2013 Resilience
2016 1 Hellelujah
 

 Site Officiel (322)

DROWNING POOL - Drowning Pool (2010)
Par METALINGUS le 27 Décembre 2023          Consultée 442 fois

Fait relativement original, "Drowning Pool", l’album, est le premier disque à comporter le même chanteur que l’album précédent. Un fait d’armes assez important qui apporte un semblant de stabilité pour le groupe. Après la mort subite de Dave Williams, Jason Jones n’était resté que le temps du sous-estimé "Desensitized" à la pochette de bon goût. Par la suite, c’est Ryan McCombs qui était finalement tombé dans le cercle des initiés. L’homme a décidé de resigner pour la suite. L’ironie ? L’homme va quitter peu de temps après l’album éponyme pour aller rejoindre son ancien groupe, SOIL. "On ne peut empêcher un cœur d’aimer", comme dit le proverbe.

Un départ qui me laisse plutôt froid étant donné que le bonhomme a une voix des plus monotones. Je n’y décèle strictement rien : aucune émotion réelle, rien d’unique ne ressort de ses vocalises lorsque je l’écoute. Ni bon ni mauvais. Un peu comme si on me disait : "Moi dans la vie, je ne fausse pas, mais je ne chante pas très bien non plus". L’expression "Avoir le cul entre deux chaises" peut également s’appliquer à Ryan McCombs. Mais laissons le pauvre homme face à son destin et concentrons-nous sur le quatrième essai des Américains.

L’album éponyme a toute la légitimité de s’appeler ainsi : Il représente bien DROWNING POOL en 2010 : il est générique, convenu, très (trop) facile. Rien ne ressort. Aucune émotion. Comme j’écrivais précédemment, la voix de McCombs ne me fait rien. Un comble, lorsqu’on y pense, tellement la voix du premier crieur Williams était empreinte d’émotion : à la fois déchirante et haineuse, d’autres fois mélancoliques. Mais ici, je n’y retrouve rien.

"Tu tires à boulets rouges sur le chanteur mec", me diras-tu. Une cible facile en plus, puisqu’il va quitter le navire peu de temps après. Oui, mais non. Car effectivement, il y a les autres membres du groupe qui n’ont pas non plus été des plus géniaux et allumés dans la suite des choses. On les a vus plus originaux, avec des idées plus travaillées. Ici, c’est le minimum syndical qui prévaut. À l’image de la pochette en fait : oui, ça représente PARFAITEMENT le disque. On y voit le logo et le nom du groupe, avec un fond gris/blanc. La quatrième galette, c’est ça : terne, sans originalité. Un peu comme le mois de novembre tiens.

À partir de là, que retient-on ? Bah rien. J’ai passé 39 minutes à écouter de la musique tout en faisant le ménage de la maison, à "parler" à une collègue de travail, à perdre mon temps sur "Facebook". Je passais un bon moment, mais à aucun autre je n’ai pensé à tel ou tel titre. À me dire "Putain, ce passage tue sa grand-mère" (comme disent les jeunes… je crois). Alors je me dis que le départ de McCombs va peut-être, je dis bien peut-être, leur faire le plus grand bien… avant son retour en 2023 (soupir…).

Morceau préféré : … "More Than Worthless" ?

A lire aussi en NEO METAL par METALINGUS :


SALIVA
Survival Of The Sickest (2004)
Tatoo pour toi




DROWNING POOL
Sinner (2001)
Le péché originel


Marquez et partagez




 
   METALINGUS

 
  N/A



- Ryan Mccombs (chant)
- C.j. Pierce (guitare)
- Stevie Benton (basse)
- Mike Luce (batterie)


1. Let The Sin Begin
2. Feel Like I Do
3. Turn So Cold
4. Regret
5. Over My Head
6. All About Me
7. More Than Worthless
8. Children Of The Gun
9. Alcohol Blind
10. Horns Up
11. King Zero



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod