Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY FOLK  |  LIVE

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Armored Dawn, Orden Ogan, Wuthering Heights, Elvenking, Falconer
- Style + Membre : Heljareyga
 

 Site Officiel (854)
 Myspace (303)
 Chaine Youtube (825)

TÝR - A Night At The Nordic House (2022)
Par JEFF KANJI le 3 Mai 2022          Consultée 653 fois

Tous les pays du monde n'ont pas géré l'année 2020 de la même façon. Dans un horizon pas encore tout à fait obscurci, les Féroïens de TÝR se sont appliqués à mettre un projet qui devait demander sans aucun doute une préparation conséquente, à savoir proposer après vingt ans de carrière un spectacle live intégrant un orchestre symphonique. Le précédent des Islandais de SKÁLMÖLD ayant été une franche réussite, les espoirs dans une sortie de ce genre de la part de TÝR s'avérait plutôt de bon augure.

Enregistré lors de deux concerts complets dans la capitale des îles septentrionales début février 2020, dans une salle comble, ce concert spécial qui voit le groupe rejoint par l'orchestre symphonique des îles Féroé (plus simple comme dénomination tu meurs). Devant cette débauche de moyens, on pourrait s'attendre à un concert démentiel, over the top comme disent les Américains.

Sauf que c'est méconnaître profondément la nature de TÝR, une formation Metal qui s'inscrit dans une forme de tradition et dans un respect de son héritage folk et qui dégage une énergie et une sensation de grandeur qui n'a que d'égal la sobriété de Heri Joensen et de ses trois comparses, qui se tiennent debout au milieu de l'orchestre, le batteur Tadeusz Rieckmann un peu planqué derrière un plexiglas, indispensable pour pouvoir capter ces instruments acoustiques d'orchestre. Et les Féroïens ne brillent pas particulièrement par leur charisme où leur look.

Par contre, dès que la musique retentit, c'est plus la même… Ouverture tout en grandiose avec l'ouverture de "Hel" (la déesse de la Mort dans le panthéon nordique, ou Cate Blanchett dans "Thor Ragnarok" c'est comme vous voulez), suivie par l'enlevé "Gates Of Hel" dont le refrain s'incruste instantanément en tête. Il y a cependant un petit hic, là où l'on voit les deux guitaristes et le bassiste chanter (que dis-je, s’époumoner dans le cas de Gunnar Thomsen), on n'a vraiment pas la même sensation dans les oreilles, où l'organe de Heri domine très largement. C'est déstabilisant mais assez vite compensé par l'entrée triomphale du chœur qui donne une ampleur largement comparable à ce que l'album de 2019 proposait.

Après une mise en bouche faisant la part belle aux deux derniers albums, le concert trouve son rythme de croisière, et son équilibre dès que le groupe commence à regarder plus sérieusement dans le rétroviseur. D'ailleurs, seul moment qui apparaît un peu plus spécial, l'arrivée de Pól Arni Holm, le premier chanteur du combo pour un "Ormurin Langi" particulièrement magnétique se pose en forme d'apothéose, après un "Torkils Døttur" plus calme qui laissait à l'orchestre l'espace nécessaire pour respirer.

C'est d'ailleurs ce qui rend ce Live assez digeste en quelque sorte, c'est que le groupe sait s'arrêter de jouer quand c'est nécessaire pour laisser respirer le discours musical. Mais n'allez pas croire pour autant que c'est l'orchestre qui décide de la marche à suivre. Quand bien même les départs sont systématiquement donnés par le chef d'orchestre, les titres attaquant par des sections de chœurs sont bluffants par leur précision et leur impact. Que ce soit en danois ou en anglais, ce chœur mixte est sacrément efficace, surtout allié à un Heri qui module parfaitement entre son chant râpeux et plus mélodique.

Il y a tout de même quelques points faibles. Ce concert, de par sa nature, était bien plus important que sa sortie au format album live, la formation n'ayant même pas cherché à se ruiner en le tournant en HD, un simple DVD à l'ancienne faisant l'affaire. Et le menu est des plus sommaires, juste l'espace de choisir entre deux modes audio et ça attaque. Du côté du livret c'est un peu pareil, les musiciens de l'orchestre n'étant même pas cités, alors que c'est généralement la moindre des choses. Mais ce qui va me freiner le plus est l'absence totale de sous-titres… Et je vous le donne dans le mille, Heri s'exprime en féroïen tout du long. Il y a aussi un contraste assez saisissant entre le visage calme et détendu de Heri et les performances qui sortent de son micro. On a presque l'impression qu'il chante à peine dans son micro, ce qui contraste grandement avec l'énergie physique que dégagent les membres du groupe, quand bien même ils ne se jettent pas partout.

Restant sur mon souvenir live du Hellfest qui me l'avait fait découvrir, je reste satisfait de cette "Night At The Nordic House", mais pas aussi impressionné que je m'attendais à l'être, la faute à une immersion contrariée par la barrière de la langue, et une sobriété tant dans les plans filmés que dans la prestation en elle-même, la plus grande folie observable restant sans doute cette Gibson Firebird arborée pendant le plus gros du concert par Terji Sibenæe. Néanmoins un bon moyen de se faire une idée de la musique du groupe, le panorama d'une heure et demi permettant de se balader sur la plus grande partie de ces vingt années de TÝR.

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


BLACK FATE
Ithaca (2020)
La merveille cachée d'ulysse




VICIOUS RUMORS
Digital Dictator (1988)
Classique des eighties


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Terji Sibenæes (guitare, chœurs)
- Gunnar Thomsen (basse, chœurs)
- Heri Joensen (chant, guitare)
- Tadeusz Rieckmann (batterie)
- -
- Pól Arni Holm (chant sur 16)
- Symphony Orchestra Of The Faroe Islands


- Cd 1
1. Hel's Prelude
2. Gates Of Hel
3. Grindavísan
4. Sunset Shore
5. Ragnars Kvæði
6. Gavotte From Suite In G Minor
7. Blood Of Heroes
8. Ramund Hin Unge
9. Hold The Heathen Hammer High
10. The Lay Of Thrym
11. Tróndur ĺ Gøtu

- Cd 2
1. Mare Of My Night
2. Turið Torkillsðóttir
3. Fire And Flame
4. Torkils Døttur
5. Ormurin Langi
6. By The Sword In My Hand
7. Álvur Kongur



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod