Recherche avancée       Liste groupes



      
VIKING METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Lexique viking metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Heljareyga

TÝR - By The Light Of The Northern Star (2009)
Par MEFISTO le 10 Juillet 2009          Consultée 4522 fois

« By the sword in my hand, I will conquer the land, I will decimate and decapitate those who questions the sword in my hand… »

Voilà donc les très isolés musiciens des Îles Féroé de retour avec leur cinquième opus empestant l'acier, "By The Light Of The Northern Star". Le menu du successeur de l'adoré "Land" est simple : du bon vieux Viking à la sauce pop, aux rythmiques joyeuses et aux chœurs rassembleurs. Rien de transcendant, qu’une musique efficace sans rien d’impressionnant avec des paroles aussi recherchées que celles écrites plus haut. Rien à redire sur la livraison de marchandise, TYR assure et charme avec son Folk bon enfant depuis l’an 2000, apprivoisé en deux temps trois mouvements, ronflant après quelques écoutes seulement. Une bonne baise et hop-là !, au suivant, voilà le verdict.

La nature du combo est pourtant fascinante, rendons à César ce qui lui appartient. Mais cette curiosité n’excuse pas ce manque de profondeur, une telle superficialité déconcertante. On dirait des mecs sortis de la puberté trop heureux de jouer de la musique, du HAMMERFALL (désolé pour les fans du groupe) version Viking pour les pauvres. Y’a qu’à se farcir "Ride" pour comprendre… En 2009, le monde du Metal à peau d’ours a besoin de plus de pêche, non ? Sinon, tout un chacun peut se prétendre une superstar du Drakkar reniflant la piste des TURISAS de ce monde. Surtout quand votre skeud a été mixé par Jacob Hansen au studio Finnvox, pour ceux qui ont déjà croisé ces deux noms au fil de leurs lectures.

C’est presque insultant à la fin de se faire servir une telle galette pas assez cuite, sans notion de « revenez-y », d'éléments progressifs jadis exploités, de preuve que le groupe a un tant soit peu cheminé vers l’Asgard, paradis où il n’aura probablement pas sa place. De toute manière, son cul se retrouvera entre deux chaises, car les Féroé sont situées à mi-chemin entre l'Islande et l’Écosse, alors quel nirvana risque-t-il d’atteindre ? Parions sur celui des ivrognes de tavernes maritimes, car les odes qu’il nous sert en fût sur "By The Light Of The Northern Star" sont davantage des chants joyeux de brasserie que des aubades guerrières livrées à la mémoire de sanglants pourfendeurs à moustache. Je sais bien que le Folk ne se résume pas à des oraisons funestes, mais bon, quand on n’entend ni ne voit les lames faire des étincelles parce qu’elles sont trempées dans la vaseline, y’a de quoi se gratter le coco…

Et cela même si la basse de Gunnar H. Thomsen et les soli de Terji Skibenæs égaient un peu la fête ("Into The Storm", "Turid Torkilsdottir") et que le quatuor a une énergie contagieuse au maximum. On les aime instantanément ces airs positifs et rassembleurs, mais encore faudrait-il être renversé pour prétendre détenir un album de haute qualité. Pas simplement diverti comme TYR semble être né pour, botté et subjugué. Des morceaux comme "Hear The Heathen Call", avec sa cavalcade speed, tous les groupes le moindrement doué peuvent en chier. Ajoutez-y plus de gueule, plus d’atmosphères, des paroles traitant d'autres trucs que les épées ou la gloire et vous tenez un opus respectable.

Quant à Heri Joensen… je ne savais pas qu’il existait un sosie vocal viking de Dexter Holland, le chanteur de THE OFFSPRING ! Blague à part, ses cordes sont agréables, mais manquent cruellement de teneur épique pour hérisser le poil sur les bras les plus dégourdis. Ce n’est pas ses envolées molles sur "Northern Star" qui aideront son cas…

Le disque n’est toutefois pas très long. La pièce-titre arrive donc à point lorsqu’elle lâche ses derniers soupirs. Les plus « chanceux » d’entre vous étireront le calvaire durant trois autres minutes, gracieuseté d’une édition limitée pimentée de deux instrumentales inutiles et ennuyantes, qui reprennent la mélodie de la neuvième plage ou qui essaient d’être touchantes. C’est raté… encore.

Que TYR fasse dans la rare dentelle ou le Viking drogué aux boissons énergisantes, il n’aspire pas à des applaudissements à tout rompre. On le félicitera par contre pour son authenticité et son entrain, en plus de lui coller une gommette sur sa grosse caisse pour être possiblement la formation la plus sympathique des merveilleuses Îles Féroé. Une excellente idée de voyage, matez quelques photos en écoutant l’album, vous changerez peut-être vos plans de vacances…

À moins que vous n’ayez pas envie de suivre la lumière de l’étoile du nord ? Je peux comprendre.

A lire aussi en VIKING METAL par MEFISTO :


VINTERSORG
Naturbål (2014)
Classique instantané




WINDRIDER
Muspelheim (2009)
Viking Metal inspiré au futur florissant !


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Heri Joensen (chant, guitare)
- Terji Skibenæs (guitare)
- Gunnar H. Thomsen (basse)
- Kári Streymoy (batterie)


1. Hold The Heathen Hammer High
2. Trondur I Gotu
3. Into The Storm
4. Northern Gate
5. Turid Torkilsdottir
6. By The Sword In My Hand
7. Ride
8. Hear The Heathen Call
9. By The Light Of The Northern Star
10. The Northern Lights
11. Anthem



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod