Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Yngwie Malmsteen
- Membre : Gary Hoey , House Of Lords, Hear 'n Aid, Keel, Malice, Meshiaak, Mr. Big, Testament, Quiet Riot, Rough Cutt, Saga, Tko, Flotsam And Jetsam, Evildead, Dio, Msg, Rainbow, Animetal Usa, Wasp, Accept, Axel Rudi Pell , Alice Cooper, Anthrax, Beautiful Creatures
- Style + Membre : Jeff Scott Soto , Metal Church, Chastain, Alcatrazz, Rob Rock
 

 Site Officiel (19)
 Myspace (14)

IMPELLITTERI - The Nature Of The Beast (2018)
Par JEFF KANJI le 14 Novembre 2018          Consultée 1262 fois

Chris Impellitteri ! Mais quelle carrière ! Et quel talent surtout. Ce mec, à l'image de plusieurs artistes ayant connu leur moment de gloire dans les années 80 (je pense à Kip Winger là au hasard), n'a jamais touché à nouveau le succès avec autant d'intensité mais n'a néanmoins jamais abandonné sa passion pour son instrument, ni son groupe, qui aura vu défiler quelques-uns des plus grands noms du circuit, avec parfois des CV carrément épatants. Aujourd'hui revenu sous la forme d'un quartette, avec le retour de Rob Rock au chant et l'arrivée du puissant Jon Dette (le mec qui a quand même remplacé Charlie Benante dans ANTHRAX, et qui a repris les rênes derrière Glen Sobel), IMPELLITTERI peut sortir son deuxième opus avec ce line-up solide qui a déjà accouché d'un solide "Venom" en 2015.

On est dans le Heavy US, on joue avec ses tripes et on n'a pas peur de montrer les muscles (à moins que ce ne soient les crocs). La voix de Rob Rock, au taquet et jamais prise en défaut (il n'a pas bougé d'un iota en vingt ans), et la guitare volubile mais surtout massive de Chris, qui riffe à tout va, propulsé par une section rythmique en béton armé, voilà ce qui attend les aficionados de Heavy US sur ce déjà onzième album studio. "Hypocrisy" c'est la carte de visite qui va annoncer la couleur pour le reste de l'opus, cette hargne ne disparaissant jamais, y compris quand le shredder revisite à sa sauce Andrew Lloyd WEBER ou BLACK SABBATH (ce "Symptom Of The Universe" est peut-être moins malsain, mais ultra Heavy pour compenser).

On ne navigue certes pas au royaume de la nuance, mais cependant les parties de guitare recèlent de l'inventivité et de toucher entre deux traits dévalés à toute berzingue sur le manche de sa Charvel (mais avec une incroyable précision il faut le rappeler ; il est aisément l'un des shredders les plus rapides du circuit). La guitare est l'instrument-roi, seuls les vocaux de Rob Rock ayant le droit de prendre les devants. Et ce serait dommage de s'en priver car il est indubitablement l'autre artisan du succès artistique de "The Nature Of The Beast" sur lequel les titres Speed, concentrés sur la première moitié de l'opus vous défriseront, et les mid-tempi ultra puissants sauront vous convaincre avec leur capacité à taper fort tout en jouant les contrastes ("Kill The Beast").

Car en effet, en matière de Heavy/Power, les grands noms ne se sont pas toujours montrés convaincants ces dernières années. Et il y a une grappe de formations moins connues qui, elles, mettent un point d'honneur à composer de bonnes chansons, en jouant ce Power Metal qu'on aime tant, sans pour autant aller pomper une ultime fois HELLOWEEN/MAIDEN/PRIEST. Les DESTINIA, EXLIBRIS et ETHERNITY affichent les couleurs crânement pendant que certains dinosaures du circuit comme IMPELLITTERI en profitent pour montrer qu'eux non plus n'ont pas tout dit. Et "The Nature Of The Beast", cette furie de douze titres pour cinquante minutes de Heavy Metal en fusion, auréolé de ces soli de guitare parfois stériles mais toujours ultra travaillés par son talentueux Chris, est une usine à riffs et à idées pour tout guitariste en herbe qui voudrait se frotter à ce shredder qui perpétue la tradition de Shrapnel Records, Mike Varney n'avait alors pas son pareil pour dénicher les nouveaux espoirs.

IMPELLITTERI mène une carrière globalement de très belle qualité, et ces derniers opus sont absolument recommandables. De quoi vous redonner la foi en cette musique, trop souvent dévoyée et aseptisée.

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


SATAN JOKERS
Sj 2009 (2009)
Les deux visages de SATAN JOKERS

(+ 1 kro-express)



SATAN JOKERS
Psychiatric (2013)
Psychose confusionnelle


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Chris Impellitteri (guitare)
- Rob Rock (chant)
- James Amelio Pulli (basse)
- John Dette (batterie)


1. Hypocrisy
2. Masquerade
3. Run For Your Life
4. Phantom Of The Opera (cover A.l. Weber)
5. Gates Of Hell
6. Wonder World
7. Man Of War
8. Symptom Of The Universe (cover Black Sabbath)
9. Do You Think I'm Mad?
10. Fire It Up
11. Kill The Beast
12. Shine On



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod