Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2015 1 As Daylight Breaks
2016 Mirrorworld
2017 Magic
2020 Suite 226
2022 Vengeance Is Mine
 

- Style : The Unity
- Membre : Blind Guardian, Alogia, Evidence One, Kiske - Sommerville, Freedom Call, Turilli / Lione Rhapsody, Stray Gods, Visions Of Atlantis, Savage Circus, Roland Grapow, Pyramaze, Bloodbound, Edenbridge, Emergency Gate, Coldseed, Dark Empire
- Style + Membre : Mentalist, Iron Mask, Masterplan, Tad Morose, Helloween
 

 Site Officiel (1006)
 Chaine Youtube (806)

SERIOUS BLACK - Vengeance Is Mine (2022)
Par JEFF KANJI le 27 Mars 2022          Consultée 735 fois

Le jadis prometteur supergroupe n'apparaît plus que comme l'ombre de lui-même. Des origines, les plus anonymes de la bande, Dominik Sebastian et Mario Lochert sont les seuls à avoir œuvré sur les quatre albums de SERIOUS BLACK. Le départ provoqué ou accéléré d'Urban Breed ressemblait de loin au dernier clou du cercueil. Pour avoir suivi les réseaux, les gars n'ont même pas daigné le faire venir au studio et il a appris par leurs publications qu'ils avaient commencé à enregistrer ce qui deviendrait "Vengeance Is Mine". Sympa… On ne sera donc pas surpris qu'il ait décidé de quitter le groupe sans préavis.

Ce titre, revanchard s'il en est, est soigné une nouvelle fois par Stan W. Decker auquel le groupe aura décidément laissé une belle liberté d'expression pour chacun des trois albums qu'il a illustré. Jan Vacik avait déjà disparu de l'équation, mais il y a un revenant et pas des moindres : Bob Katsionis, qui a depuis son départ du groupe également quitté la plupart des groupes dans lesquels il était engagé, en particulier ses compatriotes de FIREWIND. Cette aide est la bienvenue, de même que celle de Henning Basse, qui a contribué à écrire les mélodies vocales de cinq titres de ce quatrième effort.

Remplacer Urban Breed n'apparaissait néanmoins pas évident. Si pas mal de chanteurs sont capables de chanter ses chansons, son timbre et son expressivité particulière ont marqué l'identité de SERIOUS BLACK, qui par ailleurs a tout de même eu jusqu'ici des difficultés à se distinguer dans un genre très calibré (leurs talentueux collègues de The UNITY partagent le même souci, malgré une carrière pour le moment sans tâche). Mais le vocaliste d'ALOGIA, Nikola Mijić est un profil pour le moins intéressant. Il n'est pas encore très connu et il possède une voix bien particulière, pas si répandue dans le style. Son apport est une bouffée d'air frais pour le groupe, qui goûte sacrément ses capacités vocales au-dessus de la moyenne. C'est particulièrement flagrant sur la fausse power-ballad "Just For You" où il passe d'un registre medium à des aigus clairs et puissants avec une facilité déconcertante.

Les compositions de "Vengeance Is Mine" sont le fruit de plusieurs années de réflexion, après un "Suite 226" qui manquait singulièrement de panache. La règle d'un album sur deux s'appliquera-t-elle cette fois-ci ? Et bien pas tellement. Il est très net qu'il y a une forme de profondeur que le groupe n'avait jusque-là pas trop montré, notamment dans ses textes, Mario Lochert en étant à l'origine, une volonté d'accrocher l'oreille avec des riffs et des mélodies. Tous ces artefacts ne sont pas toujours gagnants, mais on ne peut nier que plusieurs refrains rentrent très facilement en tête, quitte à parfois vous en écœurer ("Senso Della Vita" notamment), et qu'au niveau des guitares, Dominik Sebastian, s'il n'est pas le plus grand riffeur de la Terre, se démène particulièrement. Bob Katsionis a toujours autant de goût en ce qui concerne les arrangements et les claviers, donnant une texture très définie à des titres comme le single "Out Of The Ashes", ou encore le mid-tempo "Ray Of Light" qui rappelle les compositions les plus aérées du groupe comme "As Daylight Breaks", même si cette dernière était alors dénuée de vocaux éructés.

Tout passe crème sur cet album. Il est diversifié, assez mid-tempo et c'est peut-être l'un de mes regrets, la batterie de grande qualité du Jordanien Ramy Ali ne s'excitant que trop rarement. Pour un album de Power Metal c'est un peu ballot. Mais il me semble que le terme a toujours été un peu limite pour désigner la musique des Allemands. Ce sont les deux derniers titres qui finissent l'album en trombe qui au final me laissent une bonne impression d'un "Vengeance Is Mine" que j'ai apprécié écouter en voiture, entre deux concerts, ou en fond pendant que je cuisine. Mais clairement il lui manque une étincelle, ce petit quelque chose en plus qui vous sort de ce que vous êtes en train de faire. Il aurait fallu dix "Queen Of Lies".

A lire aussi en POWER METAL par JEFF KANJI :


NANOWAR [OF STEEL]
A Knight At The Opera (2014)
This is the true Metal of steel




BLIND GUARDIAN
A Night At The Opera (2002)
L'assommoir

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Nikola Mijić (chant)
- Mario Lochert (basse)
- Bob Katsionis (claviers)
- Ramy Ali (batterie)
- Dominik Sebastian (guitare)
- -
- Anna Likunić (chœurs)


1. Rock With Us Tonight
2. Out From The Ashes
3. Fallen Hero
4. Senso Della Vita
5. Ray Of Light
6. Soul Divider
7. Tonight I'm Ready To Fight
8. Just For You
9. Soldiers Of Eternal Light
10. The Story
11. Queen Of Lies
12. Album Of Our Life
13. Alea Iacta Est



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod