Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Bad Company, Deep Purple, Gary Moore, Whitesnake, Raveneye, Bigfoot
- Membre : Trans-siberian Orchestra
 

 Site Officiel (1346)
 Chaîne Youtube (803)

INGLORIOUS - Heroine (2021)
Par DARK BEAGLE le 27 Octobre 2021          Consultée 892 fois

Le confinement aura permis à certains groupes de bosser pas mal de morceaux, de quoi enchaîner les albums à la vitesse des années 70 avant de partir en tournée, pour autant que celle-ci puisse se monter. "We Will Ride" a juste eu le temps de refroidir que "Heroine" frappe déjà à la porte. À la différence que ce dernier est un disque de reprises dont la ligne directrice était d’interpréter des chansons à l’origine chantées par des femmes. Démarche originale et louable… Mais… Mais voilà, depuis son annonce, cet opus me fait beaucoup réfléchir et peut-être que j’intellectualise un peu trop la musique, mais plus j’y pense et plus je me dis que "Heroine" est un plantage en règle.

À la base, je suis plutôt bon client pour INGLORIOUS, mais ce coup-ci, je n’arrive pas à me projeter dedans et à me laisser porter par le disque. Comme mentionné plus haut, le sujet est louable : rendre hommage à des femmes qui ont percé dans la chanson, parfois avec difficulté, ça peut être intéressant. Je me faisais déjà une playlist de fou dans ma caboche à grands renforts de Billie HOLIDAY, Aretha FRANKLIN, Ella FITZGERALD, Janis JOPLIN (of course!), JEFFERSON AIRPLANE et bien entendu l’indétrônable SUZI QUATRO, le tout saupoudré de HEART, The RUNAWAYS, GIRLSCHOOL, Patty SMITH et pour apporter un peu de piquant du Tori AMOS, du Amy WINEHOUSE et du Kate BUSH. Des trucs quoi pourraient coller à l’univers de INGLORIOUS et qui parleraient à leurs fans.

Autant dire qu’à part HEART, j’avais tout faux. Mais ce n’est pas cela qui me rend grognon, ni même que le groupe ait préféré reprendre du Miley CYRUS, du Avril LAVIGNE ou du EVANESCENCE qui me fait tiquer, mais c’est bel et bien l’interprétation qu’ils font des morceaux. En effet, les titres Rock le restent, ils ont parfois un peu plus de distorsion ou une rythmique un peu plus musclée et ceux issus de la Pop ou de la Soul sont adaptés de façon finalement assez logique. Mais sans qu'INGLORIOUS ne parvienne à se les approprier pour autant. Prenons par exemple "Queen Of The Night" de Whitney HOUSTON ou "Nutbush City Limits" de Tina TURNER : ces morceaux sont à la base déjà bien rythmés, très entraînants. Et INGLORIOUS n’apporte aucune plus-value à ces standards, la distorsion ne suffit pas.

Certes, cela ne fait pas mauvaise figure dans un disque de Hard Rock. D’ailleurs tout le disque sonne très Hard Rock au final, les gimmicks des années 80 ont été effacés, l’aspect plus Electro des titres modernes a été gommé au profit des guitares. Pour ainsi dire, la pilule pourrait passer pour ceux qui ne connaissent pas les originaux ou qui ne veulent pas les connaître. Parce que oui, il y a l’effet CHILDREN OF BODOM à voir quelque chose d’aussi mainstream et populaire que du Miley CYRUS se faire reprendre par un groupe de mecs bien poilus et qui aiment le Rock qui transpire à grosses gouttes. Mais moi, personnellement, je n’en vois pas l’intérêt. Pas dans la façon où cela a été fait.

Restons un peu sur "Midnight Sky". L’original est un titre assez bien rythmé, plutôt dansant, mais qui ne laisse pas de place à la guitare électrique. Là, elle a simplement été ajoutée et la partition ne s’égare guère finalement. N’importe quel groupe de Rock ou de Metal aurait pu avoir cette approche finalement assez simple. Mais certains auraient su se l’approprier, y mettre leur personnalité, voir aller loin dans le délire et ainsi marquer les esprits. Là j’avoue rester sur ma faim. Le problème se répète un peu partout et parfois difficile de savoir où les mecs de INGLORIOUS veulent aller exactement tant leur apport reste bénin ("Time After Time" de Cindy LAUPER par exemple).

Bon, ensuite, pour les titres qui proviennent de groupe de Hard ou de Metal à la base… Le choix est bigrement trop évident. Certes, je conçois qu’il faille taper dans du connu pour attiser la curiosité pour ce genre d’album, mais c’est un foutu piège. Et INGLORIOUS est tombé en plein dedans. Ok, "Barracuda", c’était certain que ça allait être ce morceau pour HEART : le plus Heavy, le plus dense, le plus galopant et finalement, le plus naturel pour un combo qui a fait des 70's son fond de commerce. Oui mais voilà, la version d’INGLORIOUS n’apporte rien de plus par rapport à l’original, alors que certaines pièces auraient pu connaître un autre traitement, comme "Crazy On You" ou "City’s Burning". Bref.

Pour HALESTORM, INGLORIOUS fait dans la facilité en reprenant l’un des plus gros succès du groupe, "I Am The Fire", là encore sans parvenir à se l’approprier totalement, encore une fois trop fidèle à l’original et sans folie. Pour Joan JETT (mon lot de consolation pour l’absence des RUNAWAYS), c’était soit "I Love Rock'N’Roll", soit "I Hate Myself For Loving You", on a droit à la seconde, épuré de ses artifices so ’80, mais dont la ligne mélodique ne varie guère. Bref, c’est sans surprise. Enfin, si, il y en a une. Une grosse. "Bring Me To Life" d’EVANESCENCE avec Jeff Scott Soto (bordel ! JSS !). Bon, pour résumer, je poserai juste cette question : qu’est-il venu faire dans cette galère ?!?

Et bien entendu, sur ce genre d’exercice qui consiste à reprendre une chanson interprétéE par une femme à la base quand on est un mec, c’est d’en faire de trop. De balancer du gimmick et de forcer la voix à tout va. Et c’est exactement ce que fait Nathan James sur beaucoup trop de morceaux. Le mec à une voix exceptionnelle, mais là, il en fait clairement trop. Il finit par devenir insupportable par moments, comme sur "Barracuda" où il pousse, pousse, pousse, pour essayer de coller au plus près d’Ann Wilson. Le malheureux. Et le carton rouge n’est pas loin sur "Time After Time" ou sur le "Uninvited" d’Alanis MORISSETTE.

Et même, pour en revenir à l’introduction où je parlais d’intention louable. Certes, elle l’est. Elle aurait été plus pertinente quelques années plus tôt, voire au plein milieu des années 80 plutôt qu’aujourd’hui où le statut de la femme change dans la société, heureusement pour elles d’ailleurs. Là, c’est presque surfer sur la vague, si je voulais prêter de mauvaises intentions au groupe. Je n’irai pas jusque là, les musiciens semblant plutôt sincères dans leur démarche quand on lit les crédits. Mais sérieux, le fond laisse grandement à désirer. Il s’agit d’un avis personnel, mais pour ma part, ce disque est vide de sens. Complètement.

Faire une bonne reprise est un art. Bien entendu, reprendre un morceau d’un groupe issu de la scène Metal est toujours un peu plus délicat à appréhender, surtout quand il a déjà une personnalité forte à la base (même si certains s’en sortent très bien dans ce genre d’exercice). Mais pour les standards Pop, il y a toujours moyen de s’éclater et de voir plus loin que le bout de son nez et certaines formations y sont très bien arrivées, comme DEPRESSIVE AGE qui a su s’approprier le "Smalltown Boy" de BRONKSI BEAT de main de maître. Hélas, sur "Heroine", il n’y a rien de ce niveau-là. Mais si vous vous cassez moins le crâne que moi sur des questions aussi futiles, il se peut que vous passiez un bon moment.

A lire aussi en HARD ROCK par DARK BEAGLE :


INGLORIOUS
Inglorious (2016)
Revival '70 à peau de serpent blanc




Rory GALLAGHER
Tattoo (1973)
Dans la peau et pas ailleurs


Marquez et partagez




 
   DARK BEAGLE

 
  N/A



- Nathan James (chant)
- Danny Dela Cruz (guitare)
- Dan Stevens (guitare)
- Vinnie Colla (basse)
- Phil Beaver (batterie)


1. Queen Of The Night (whitney Houston)
2. Barracuda (heart)
3. Midnight Sky (miley Cyrus)
4. Natbush City Limits (tina Turner)
5. Bring Me To Life (evanescence)
6. Fighter (christina Aguilera)
7. I'm With You (avril Lavigne)
8. I Hate Myself For Loving You (joan Jett & The Blac
9. I Am The Fire (halestorm)
10. Time After Time (cindy Lauper)
11. Uninvited (alanis Morissette)



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod