Recherche avancée       Liste groupes



      
GRUNGE  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1988 Ultramega Ok
1989 Louder Than Love
1990 Screaming Life / Fopp
1991 Badmotorfinger
1994 Superunknown
1996 Down On The Upside
2012 King Animal
 

- Style : The Rock Alchemist , Seeds Of Mary
- Membre : Audioslave
- Style + Membre : Pearl Jam

SOUNDGARDEN - Louder Than Love (1989)
Par METALINGUS le 6 Septembre 2021          Consultée 548 fois

Après des années d’attachement à la scène underground, SOUNDGARDEN quitte finalement l’équipe SST, la fameuse maison de disque indépendante, afin de sécuriser un contrat avec A & M. Il s’agit d’une entente majeure pour le groupe. Bien sûr, le Grunge étant un genre peu défini (du genre "je-m’en-foutiste"), les gars vont vite s’aliéner les fans de la première heure qui vont les traiter de vendus. Si, en plus, on ajoute un durcissement de ton et un tournant vers un son plus Heavy sur le plan musical, les gars sont mûrs pour le bûcher.

Bien entendu, les fans quittant le navire vont vite être remplacés par de nouveaux beaucoup plus nombreux. Ceux-ci vont alors découvrir une musicalité complexe et difficile à catégoriser. Il faut dire que SOUNDGARDEN évolue dans un style foutrement bâtard. Dans les faits, on peut retenir trois types de Grunge :

- Le Grunge à tendance Punk genre NIRVANA et MUDHONEY.
- Celui à tendance Heavy Metal à la ALICE IN CHAINS.
- Le Grunge psychédélique comme SCREAMING TREES.

SOUNDGARDEN a cette particularité de mélanger les trois tendances au tordeur afin de nous donner une sauce bien épaisse et difficile à décrire. On y retrouve un fourre-tout attaché à un relent de Metal avec ses riffs pachydermiques et assommants. On découvre également sur "Louder Than Love" une atmosphère bien particulière et "rebelle" étant normalement attachée au Punk. C’est sans oublier les moments WTF? aux sonorités bizarroïdes reliées au psychédélique.

Ceci étant dit, retournons aux prémices du second effort du groupe. Au départ, les gars désiraient appeler leur disque "Louder Than Fuck" mais Susan Silver, manager légendaire, refusa catégoriquement que le mot "Fuck" soit inclus dans le nom de l’album. Le mot "Love" a donc être ajouté. Il s’agit également du dernier disque où on retrouve la basse de Yamamoto qui quittera le groupe peu après. La raison de son départ ? La présence de plus en plus grande de Cornell dans les décisions et la composition.

"Plus fort que l’amour", donc, renvoie immanquablement à "Big Dumb Sex" et à son "I WANT TO FUCK YOU" si subtil. Bien sûr, il s’agit d’une approche complètement à contre-courant lorsque l’on patauge dans cette marre de Metal lourd à la limite du Stoner. Tout aussi peu sérieux, "Full On Fevin’s Mom" reste également marquant pour les esprits et revient à s'y méprendre à un Single car plus facile d’approche que des morceaux plus "sérieux" et complexes. Il faut en retenir un certain paradoxe lorsque l’on sait à quel point le Grunge veut se détacher de la scène Glam à paillettes et à la thématique "Sex, Drugs And Rock And Roll".

On note une belle évolution depuis "Ultramega OK". Si le quartette ne change pas trop son style, les interludes sont mis à la poubelle (pour le plus grand bonheur de votre serviteur). Cornell se lâche totalement et chante comme un défoncé. Tellement, qu’il finit par se rompre les cordes vocales.

Musicalement, la recette de base est totalement améliorée. "Hands All Over" est pour moi un bel exemple : du Doom à tendance totalement hallucinatoire avec une puissance et des harmonies de guitares hyper fortes qui complètent bien un Cornell au talent encore brut qui a encore de la difficulté à bien canaliser son énergie. On retrouve un Kim Thayil dans toute sa puissance sur un "Gun" d’une lourdeur sans nom, mais aussi sur "No Wrong No Right" qui met à peu près tout le monde d’accord.

"Louder Than Love" est un disque de transition pour le encore très jeune SOUNDGARDEN. Prémices des choses à venir. Les défauts sont bien là, avec un Cornell encore à la traîne par moments qui, même s’il donne son 100%, a de la difficulté à se contrôler. Le potentiel est bien là, mais la production brouillonne et les expérimentations trop bizarroïdes pour le fan lambda ont quelquefois de la difficulté à passer. Toutefois, "Louder Than Love" est produit par une maison de disque majeure, avec un plus gros budget, permettant aux gars de pouvoir sortir de leur nid. Une transition avant de signer vers Geffen : à partir de là, tout le monde connait la suite.

Morceau préféré du spécialiste autoproclamé du Grunge : "Hands All Over".

Le morceau à écouter pour le petit nouveau : "Big Dumb Sex".

A lire aussi en GRUNGE par METALINGUS :


BUSH
Live! (2013)
Ils sont de retour




SEETHER
Disclaimer 2 (2004)
"Premier" album


Marquez et partagez




 
   METALINGUS

 
  N/A



- Chris Cornell (chant, guitare rythmique)
- Kim Thayil (guitare solo)
- Hiro Yamamoto (basse)
- Matt Cameron (batterie)


1. Ugly Truth
2. Hands All Over
3. Gun
4. Power Trip
5. Get On The Snake
6. Full On Kevin's Mom
7. Loud Love
8. I Awake
9. No Wrong No Right
10. Uncovered
11. Big Dumb Sex
12. Full On (reprise)



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod