Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  LIVE

Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Gamma Ray, Helloween, X Japan

LOVEBITES - Daughters Of The Dawn - Live In Tokyo 2019 (2019)
Par DARK BEAGLE le 24 Juin 2021          Consultée 440 fois

C’est ce qui s’appelle battre le fer tant qu’il est chaud. Après deux albums et le même nombre d’EP, LOVEBITES publie son premier disque live en 2019, afin de fêter dignement ses trois premières années d’existence. Certains diront que deux LP c’est court pour se forger une setlist digne de ce nom, mais les jeunes filles vont tout de même balancer dix-sept morceaux, dix-neuf si l’on compte l’intro et l’outro. Pas si mal pour une formation aussi jeune, qui aura toujours été assez généreuse dans l’énergie déployée.

Une chose est certaine, les musiciennes se donnent énormément. Elles parviennent sans trop de peine à restituer la puissance des morceaux sur scène, même si parfois l’ensemble peut sonner un peu confus (le clavier est étrangement mixé assez en avant, couvrant par moment l’agressivité des guitares). Mais les amateurs de Power Metal seront aux anges, les Japonaises proposent un set plutôt intense, avec ce qu’il faut de ralentissements pour permettre à la foule – et l’auditeur – de respirer.

Étant donné qu’elles font le gros de leur carrière au Japon, la prestation a lieu évidemment à domicile et le public répond très présent – la magie des concerts captés au Pays du Soleil Levant. Et surtout, il soutient la formation, l’encourage, participe pleinement à la fête. Nous l’entendons plutôt distinctement et bien entendu, il se montre très réceptif à la musique jouée par les jeunes femmes, ce Power Metal de facture très classique, mais franchement réussi. Il faut dire que Asami sait très bien gérer le public. Elle lui parle. On est surpris quand elle s’adresse à lui en anglais « we are LOVEBITES and we play Heavy Metal! », puis on en vient à regretter quand elle s’exprime dans la langue de Yasunari Kawabata !

En effet, quand on entend comment réagit le public à ses paroles, cela attise la curiosité. Chacun se fera son idée, même si je pense que nous nous retrouvons face au discours habituel « nous sommes très heureux de jouer devant vous ce soir, vous êtes vraiment formidables. Et le show est enregistré pour notre premier album live alors donnez tout ce que vous pouvez ! ». En tout cas, point de timidité, Asami semble bien avoir intégré son petit Bruce Dickinson Illustré pour les Nuls et contribue énormément à insuffler de la vie et du cœur à cet enregistrement en public.

Et elle assure dans son rôle de frontwoman, même si le reste des musiciennes n’est pas en reste. Sa voix ne faiblit pas et même si parfois on sent qu’elle lutte pour chercher certaines notes, elle livre une prestation plus que correcte, bien soutenue derrière. C’est très carré, peut-être même un peu trop, les filles ne laissent pas franchement de place à la surprise, à l'improvisation et le tout sonne parfois de façon un peu trop calibré sans que cela ne nuise à l’ensemble toutefois.

Et il n’est pas toujours facile de faire chanter la foule quand les refrains ne sont pas taillés pour. Certains titres s’en sortent plutôt bien parce que très directs ("Scream For Me" ou encore "We The United") tandis que d’autres se vivent sans donner de la voix. LOVEBITES va également inclure des morceaux tirés de l’EP "Battle Against Damnation" qui se fondent parfaitement dans l’ensemble, comme "The Crusade" ou encore "Under The Red Sky" qui auraient pu figurer sans problème sur un album vu leurs qualités. Mais ça, je vous en parlerait un autre jour.

Et finalement, l’ensemble est très concret. LOVEBITES propose une setlist sans temps morts, qui se fait plus velours sur "Edge Of The World" et "Epilogue" (mais attention ! La double grosse caisse de Haruna n’est jamais bien loin !) et fait montre d’une très belle maturité malgré le jeune âge des musiciennes (dont certaines ont connu une petite carrière dans d’autres formations auparavant). On note une certaine complicité entre elles (la section rythmique se connaît déjà de DESTROSE, combo de Heavy qui avait un look similaire) et elles sont parfaitement à leur place, toutes.

Et bien que l’on puisse s’attendre à une séance de bourrinage en règle, il y a tout de même une certaine fluidité dans l’ensemble, même si les enchaînements sont beaucoup plus rapides dans la seconde moitié de l’album. Les amoureux du genre devraient y trouver leur compte sans problème même si les plus exigeants diront certainement que c’est perfectible. Et ça l’est, assurément. C’est costaud, les filles se donnent à 100% mais l’ensemble manque peut-être un peu d’animation, de jeu entre les musiciennes avec le public qui deviendrait leur proie – là encore la barrière de la langue n’aide pas à la compréhension.

Pour ceux qui ne connaissent pas LOVEBITES, ce Live peut faire office de porte d’entrée, afin de découvrir des jeunes femmes qui ne font pas semblant, que l’agressivité ressentie sur disque n’est pas feinte, qu’elles savent y donner suite. Dans ce format plus brut, les morceaux perdent parfois un peu de fluidité ce qu’ils prennent en spontanéité et c’est une balance qui va passer son temps à s’équilibrer, tout du long. Malgré alors simplement trois ans au compteur, LOVEBITES réussit son premier pari scénique sans réellement briller, mais en y mettant beaucoup de cœur. À ne pas négliger donc.

A lire aussi en POWER METAL par DARK BEAGLE :


LOVEBITES
Glory, Glory, To The World (2021)
Turbo lovers




LOVEBITES
Electric Pentagram (2020)
Tank girls


Marquez et partagez




 
   DARK BEAGLE

 
  N/A



- Asami (chant)
- Midori (guitare)
- Mi-ya (guitare, claviers)
- Miho (basse)
- Haruna (batterie)


1. Clockwork Immortality
2. Addicted
3. Bravehearted
4. The Crusade
5. Pledge Of The Saviour
6. Rising
7. Scream For Me
8. Break The Wall
9. Shadowmaker
10. Above The Black Sea

1. Empty Daydream
2. M.d.o.
3. Journey To The Otherside
4. Edge Of The World
5. We The United
6. Epilogue
7. Don't Bite The Dust
8. Under The Red Sky
9. The Everlasting



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod