Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2018 Reborn
2020 Revenge
 

- Style : Dream Evil, Firewind
- Membre : Serenity, Symphorce
- Style + Membre : Mystic Prophecy

WARKINGS - Revenge (2020)
Par FREDOUILLE le 30 Novembre 2020          Consultée 789 fois

Les voici les voilà ! Prêts de nouveau à livrer bataille, les guerriers joliment vêtus que sont The Tribune, The Crusader, The Viking, The Spartan, nous délivrent la suite logique de "Reborn", un premier opus de bonne facture mais sans pour autant tout défoncer. WARKINGS évoluant en effet dans un registre Heavy Power Metal proche d'un DREAM EVIL ou d'un MYSTIC PROPHECY, hyper classique au final, et qui traite donc de guerres, de batailles, de vikings et que sais-je encore.

Sans surprise "Revenge" s'inscrit dans la droite lignée de "Reborn", ni plus ni moins et démontre que WARKINGS reste inébranlable dans l'arène du Power Metal, fort de dix nouvelles compositions lesquelles sont puissantes et faites d'acier trempé. En effet, le contenu est globalement très "couillu" (hormis "Banner's High" mid-tempo archi-classique, empreint de légèreté mettant en avant un refrain accrocheur mais par trop prévisible), avec de gros riffs très incisifs (les riffs thrashy de "Battle Of Marathon", de "Odin's Sons" ou ceux speedés du tapageur "Warriors"), quelques rythmiques particulièrement massives et rapides ("Freedom", "Warriors"), de gros chœurs guerriers et virils et bien évidemment quelques lignes de guitares très mélodiques. Pour ne rien gâcher, "Revenge" dispose une nouvelle fois de la voix chaude de The Tribune (alias Georg Neuhauser du groupe SERENITY) à qui nous n'avons pas grand chose à reprocher même si ses vocalises peuvent paraître quelque peu linéaires au final. Le rendu de "Revenge" est particulièrement aguicheur (à l'instar de cette pochette qui affiche la couleur), attrayant et agréable à écouter, aucun doute là dessus. Mais à l'écoute de "Revenge", nous avons pourtant la désagréable impression que WARKINGS est déjà en bout de course et en limite de créativité.

Je m'explique. Là où "Reborn" venait créer la surprise, avec ce soupçon de "nouveauté" (à défaut d'originalité), fort également de quelques titres très solides à l'instar de ce "Sparta" titre incontestablement taillé pour la scène, "Revenge" se contente juste de réappliquer une formule éprouvée jusque la moelle sans vraiment proposer de nouvelles idées. Et c'est là où le bât blesse! Peu ou pas du tout de surprises sur ce second disque, tout juste quelques ornements habillant l'ensemble de ci de là, on pourra évoquer par exemple l'introduction avec les tambours de guerre, presque folk de "Freedom" qui déboîte sévèrement avec sa rythmique rapide et massive, l'aspect oriental de "Azrael" avec son chant féminin très succinct (et quelques narrations un peu kitch) ou bien encore l'introduction pseudo-orientale de "Fight In The Shade" titre pas dégueulasse du tout, plein d'entrain et un brin nuancé pour le coup.

Et c'est à peu près tout. Personnellement, je m'attendais à un peu plus de prise de risques de la part du groupe. WARKINGS aurait pu par exemple renforcer l'aspect épique des chansons, créer et développer davantage d'ambiances de guerre et de batailles caractérisant le thème de l'album (à titre d'exemple et dans un style un tantinet différent certes, GRAVE DIGGER a réussi avec succès à injecter sur son dernier album "Fields Of Blood" le dosage adéquat), à construire un peu différemment les compositions par trop calibrées ici, cela aurait été plus intéressant qu'un classique couplet-refrain-soli-couplet-refrain. Tout cela pour dire que "Revenge" est un disque hyper prévisible (cf. le pourtant puissant "Maximus" et son refrain simpliste) et peut paraître même un peu fadasse au bout du compte à l'image de ce désolant "Warking" (marche militaire en introduction) et sur lequel le combo ne s'est absolument pas foulé au niveau des paroles plus qu'affligeantes et au niveau du refrain repris jusqu'à l'infini ("I' am, I' am a Warking"), un titre assurément écrit pour la scène.

Vous l'aurez compris, ce "Revenge" est un poil décevant, trop prévisible et en deçà de son prédécesseur, à cours d'idées même si des compositions restent convenables et sortent leur épingle du jeu à l'image de "Freedom", "Warriors", "Azrael" et surtout de l'épique "Odin's Sons" et son coté très AMON AMARTHien dans la mélodie et le sens du riff, certainement la plus belle réussite de l'album et qui pour le coup apporte un soupçon de variété. On soulignera notamment la participation sur ce titre de Queen Of The Damned alias Melissa Bonny (AD INFINITUM, RAGE OF LIGHT) qui apporte ici ses vocalises rauques et à la limite du growl.

Il reste donc à cet album quelques très bons hymnes, percutants et taillés assurément pour le live, quelques belles parties de guitare (les soli sont globalement pas mal foutus : cf. "Azrael") et une très grosse production renforçant du même coup l'aspect massif et pêchu des compositions. Très agréable et sympathique au final mais préférez les derniers MYSTIC PROPHECY qui sont quand même un peu plus élaborés.

Note réelle : un généreux 3/5.

Morceaux préférés : "Odin's Sons", "Warriors", "Azrael", "Freedom".

A lire aussi en POWER METAL par FREDOUILLE :


STRATOVARIUS
Visions Of Europe (1997)
C'est beau la magie du live !




STRATOVARIUS
Fourth Dimension (1995)
STRATOVARIUS prend son envol !


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- The Tribune (war chants)
- The Crusader (steelwing)
- The Viking (battle axe)
- The Spartan (war drums)


1. Freedom
2. Maximus
3. Warriors
4. Fight In The Shade
5. Odin's Sons
6. Banner's High
7. Mirror, Mirror
8. Azrael
9. Battle Of Marathon
10. Warking
- Sparta (bonus Track)



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod