Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY / POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2018 Reborn
2020 Revenge
2021 Revolution
2022 Morgana
 

- Style : Dream Evil, Firewind
- Membre : Serenity, Symphorce
- Style + Membre : Mystic Prophecy

WARKINGS - Morgana (2022)
Par FREDOUILLE le 9 Mars 2023          Consultée 1383 fois

"Morgana" sort (déjà !) un an et demi à peine après "Revolution" et fait certainement de WARKINGS le groupe de Power Metal le plus prolifique de ces dernières années (quatre disques en cinq ans, c'est à souligner !). Mais prolifique ne veut pas toujours dire hyper qualitatif. Malheureusement… Et même si j’apprécie beaucoup d’écouter un album de WARKINGS, il faut dire que cela reste globalement assez attrayant, divertissant, efficace et plutôt bien fait dans le genre, l’ensemble manque sensiblement et une nouvelle fois d’âme sur ce nouvel album "Morgana" !

Comme je l’ai lu dans un commentaire ici même, lorsqu’on écoute un album de WARKINGS on sait parfaitement où on met les pieds. Il n’y a effectivement pas erreur sur la marchandise. On sait pertinemment à quoi s’attendre ; le type de compositions, les succincts artifices générant avec brio le coté épique de la chose, les guitares épaisses, lourdes voire agressives (parfois Thrashy) de The Crusader alias Markus Pohl (Ex-SYMPHORCE, MYSTIC PROPHECY), le chant racé de The Tribune alias Georg Neuhauser (SERENITY) et généralement accompagné de vocaux plus méchants voire gutturaux (cf. les growls lâchés sur "Reborn" et "Revenge" par The Queen Of The Damned alias Melissa Bonny – RAGE OF LIGHT), les refrains fédérateurs… "Morgana" quatrième album du groupe ne déroge bien évidemment pas à la règle et possède pour ainsi dire les mêmes ingrédients que ses prédécesseurs.

À l’écoute de "Morgana", on ressent donc la même impression que sur les albums précédents. Peu ou pas de surprises donc, on est en terrain connu, les compositions aussi puissantes et épiques soient-elles restent globalement et pour la plupart assez conventionnelles et manquent assurément d’originalité ("Row (Into The Storm)" morceau assez insignifiant et qui n’apporte que trop peu d’eau au moulin, les soli de MarKus Pohl un peu téléphonés sur "Immortal") malgré certaines fulgurances ("Hellfire", les riffs et changement de rythme sur "Legend Untold") et éléments améliorant l'esthétique des compositions et générant l’univers épique et même parfois classieux déployé par WARKINGS (les mélodies mésopotamiennes sur "Heart Of Rage" titre assurément mélodieux et élégant, les flûtes de pan sur le grondant et lourd "Shame" et son chant féminin, les chœurs sur "The Rite", les trompettes sur "To The King" ou bien encore l’introduction martiale -basse à l'appui- plutôt classe de "Immortal" titre plutôt lourd et bien ficelé qui arbore ici d’excellents soli bien dans la tradition de WARKINGS).

Le groupe a pourtant et un tant soit peu peaufiné son affaire sur ce nouvel effort studio, avec l’apparition au chant ici de Morgana Le Fay alias Secil Sen (THWART - Death Mélodique allemand), fée maléfique et/ou enchanteresse de la légende arthurienne, sur néanmoins seulement quatre titres de l’album (mais pourquoi diable ne pas avoir fait de la légende arthurienne et de Morgana Le Fay un vrai concept album plutôt que de se cantonner à une simple quadrilogie ?) puisque d’autres titres n’ont rien à voir avec le thème arboré si fièrement sur le très réussi artwork. Les vocalises de Secil, comme pour mieux pérenniser le côté un peu extrême présent sur les deux premiers disques notamment, conférent donc aux compositions un aspect plus sombre presque maléfique avec des growls/éructations de premier choix.

Aussi le rapide "Hellfire" ouvre l’album avec beaucoup de brio et de suprématie serais-je tenté de dire tant cette composition dégage une puissance et une agressivité impressionnantes, les vocalises de Morgana Le Fay contrebalançant avec perfection le chant racé et tout en maîtrise de The Tribune. Un titre qui envoie carrément du lourd, fort d’une rythmique massive, implacable et de soli particulièrement fulgurants. Parce que c’est également ça WARKINGS, les riffs sont agressifs, les tonalités sont lourdes et massives à l’instar d’un MYSTIC PROPHECY (Markus Polh oblige). Même topo pour le menaçant "Monsters" avec ce chant growlé par Secil même si le titre est un peu plus nuancé et moins marquant pour le coup. Dans le registre hymne puissant et qui déboule sans coup férir on retiendra également "Last Of The English" sa rythmique implacable (même s'il y a quelques moments plus lents et presque Doom) et ses chœurs puissants en introduction. Enfin, "To The King" et son entrée très martiale avec ces quelques « trompettes » histoire de planter le décor (épique), ses chœurs puissants, son refrain fédérateur mais très basique et ses nappes de claviers en toile de fond est plutôt à rapprocher d’un HAMMERFALL ou d’un POWERWOLF.

Justement parlons-en de POWERWOLF. Sur l’édition Digipack, "Morgana" se termine étonnamment par deux bonnes covers dont "Armata Strigoi" de POWERWOLF – quel excellent titre ! - (plutôt fidèle à l’originale) et "Cry Thunder" de DRAGONFORCE, reprise à la sauce WARKINGS (granulométrie des guitares et chant de Secil Sen inside). Deux covers qui ne dépareillent en rien avec le reste du contenu du disque. Bon choix au final ! Et pas forcément un hasard puisque WARKINGS a partagé l’affiche en 2022 avec DRAGONFORCE et POWERWOLF.

"Morgana" n'invente en rien le fil à couper le beurre mais reste in fine et paradoxalement un bon album de Power Metal, dans la pure tradition de WARKINGS et surtout dans la lignée des albums précédents, peut-être un poil plus élaboré... À l'instar des albums précédents, "Morgana" est un disque avec lequel vous passez toujours un bon moment. C'est divertissant, plaisant sans atteindre malheureusement des sommets même si "Hellfire" titre phare du disque annonçait d'entrée la couleur et nous laissait présager légitimement quelques espoirs. Et bien cela sera pour la prochaine fois. L'espoir fait vivre !

Note : 3,5/5 arrondi à 3/5 (car une nouvelle fois, ça manque d’originalité et d’âme comme de coutume chez WARKINGS !).

Morceaux préférés : "Hellfire", "Last Of The English", "Immortal".

A lire aussi en POWER METAL par FREDOUILLE :


KAMELOT
The Shadow Theory (2018)
En terrain connu !




AORTHA
Monolit (2023)
Grosse mandale monolithique dans la figure !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- The Tribune (chant)
- The Crusader (guitare)
- The Spartiate (batterie)
- The Viking (basse)
- Morgana Le Fay (chant extrême)


1. Hellfire Feat. Morgana Le Fay
2. To The King
3. Monsters Feat. Morgana Le Fay
4. Last Of The English
5. Heart Of Rage Feat. Morgana Le Fay
6. Row (into The Storm)
7. Immortal Feat. Morgana Le Fay
8. Shame
9. The Rite
10. Legend Untold
11. Armata Strigoi' (powerwolf Cover) - Bonus Track
12. Cry Thunder' (dragonforce Cover) - Bonus Track



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod