Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD FM / A.O.R   |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Def Leppard
- Membre : Steel Attack
 

 Site Officiel (412)
 Bandcamp (39)

GRAND DESIGN - V (2020)
Par JEFF KANJI le 19 Juillet 2020          Consultée 598 fois

GRAND DESIGN avait tout prévu ! Sortir son cinquième opus en arborant le V de la Victoire, rempli de dix nouvelles compositions parfaites (et d'une reprise) pour nous faire passer l'été début mars. Maintenant que l'été approche à grands pas et qu'on a l'impression légitime d'avoir deux à trois mois de décalage, le successeur de l'excellent "Viva La Paradise" trouve en définitive son contexte idéal pour être apprécié : il nous apporte le soleil, une insouciance qui ne nous fait que trop défaut et incite, dans sa quête sonore et sa trame musicale qui resuscite le Pop Metal, comme on l'appelait alors, qui a transformé les courants les plus radio-friendly du genre, à poser le cerveau et à se détendre.

Pour cela Pelle Saether a décidé de réunir ses acolytes, parmi lesquels le nouveau venu Dan Svanbom qui remplace le démissionnaire Janne Stark, et décidé de revenir à un son plus proche de ses deux premiers albums, regrettant après coup la direction plus typiquement Hard Rock de "Viva La Paradise". Dommage pour moi car comme vous avez pu le remarquer il constitue pour le moment mon sommet de leur discographie. Alors le meilleur de "Time Elevation" et de "Idolizer" ? Mmm... Il conviendrait de rappeler que le groupe a récupéré les droits sur ces deux premiers efforts et les a réédités, remixés, remasterisés… Même "Viva La Paradise" a eu droit à une édition spéciale, incluant des morceaux supplémentaires et un mix final plus AOR…

Alors est-ce que Pelle a réussi son coup ? Difficile de l'affirmer fièrement mais il est vrai que le mid-tempo est ici roi et que les riffs ont un peu reculé au profit d'habillages et d'arrangements (certes toujours dans la tradition eighties qu'on connaît à GRAND DESIGN), et les vocaux véhiculent quelque chose de plus acidulé (c'était possible ?), le chant si reconnaissable de Pelle Saether faisant une nouvelle fois pour l'appréciation globale de la musique des Suédois. Et il est vrai que "I Won't Cry Over U Tonite", "Strandead" ou encore "Guilty Of Luv In The 1st Degree" font valoir la facette la plus soft de GRAND DESIGN. Ça ronronne donc, ça fonctionne bien sûr, vu le soin apporté aux mélodies, et la production massive du maître à penser finit le boulot.

Mais en termes d'impact, je retrouve davantage mes petits avec l'ouverture "Right Away" tous chœurs dehors et que l'on retient pour la journée entière, le plus agité "Shame On U" qui me rappelle les plus belles heures de l'album de 2018, la batterie qui pousse "Gimmie The Fire" et son chouette solo à son plein potentiel, ou encore "Walkin' The Wire" (rien à voir avec IMAGINE DRAGONS hein) porté par son riff de mammouth, il y a largement de quoi être satisfait. GRAND DESIGN sait écrire des brûlots Pop Metal et n'a pas perdu la formule.

Et puis les titres plus mesurés, tant dans les intentions que l'expression (je pense à "Take Me To Yer Heaven" qui singe à nouveau le "Animal" du Léopard Sourd) font un tantinet baisser la garde mais aussi l'attention, d'où le sentiment d'écouter un album fondamentalement agréable mais pas spécialement marquant, ce qui constitue depuis le début le principal écueil des albums de GRAND DESIGN. Mais heureusement, les authentiques tubes sont encore là, et assurent la continuité après un "Viva La Paradise" qui avait vraiment su faire la différence. "V" pas totalement pour Victoire donc, ce coup d'œil assez précoce dans le rétroviseur envoyant un signal curieux aux nouveaux fans gagnés avec "Thrill Of The Night" puis "Viva La Paradise". Reste que GRAND DESIGN reste malgré tout sans réelle concurrence avec une approche musicale similaire et que parfois il écrit effectivement du DEF LEPPARD meilleur que DEF LEPPARD lui-même ("Right Away", "Shame On U").

A lire aussi en HARD FM / A.O.R par JEFF KANJI :


Brian MAY
Another World (1998)
We could be heroes




DEF LEPPARD
Viva! Hysteria (2013)
Quand y en a plus, et ben y en a encore


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Pelle Saether (chant)
- Dan Svanbom (guitare, chœurs)
- Dennis Vestman (guitare)
- Stefan Westerlund (basse)
- Joakim Jonsson (batterie)


1. Right Away
2. I Won't Cry Over U Tonite
3. Stranded (trapped In A Heartbreak Zone)
4. What Are U Waiting For?
5. Shame On U
6. Walkin' The Wire
7. Gimmie The Fire
8. Take Me To Yer Heaven
9. I Dunno Wut To Say
10. The Warrior (cover Scandal)
11. Guilty Of Luv In The 1st Degree



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod