Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD FM / A.O.R   |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Def Leppard
- Membre : Steel Attack
 

 Site Officiel (109)

GRAND DESIGN - Viva La Paradise (2018)
Par JEFF KANJI le 22 Octobre 2018          Consultée 1776 fois

Contraint à se trouver une nouvelle section rythmique, la formation suédoise menée de main de maître par Pelle Saether n'avait pas encore proposé de successeur au solide "Thrill Of The Night". Mais c'est désormais chose faite depuis avril dernier avec ce "Viva La Paradise" énergique et festif surtout (une constante chez GRAND DESIGN) et qui pour la première fois parvient, non seulement à nous tenir en haleine tout au long des dix morceaux, mais surtout à ne jamais céder sur l'accroche. Et c'est ce qui va faire de ce quatrième album une petite merveille qui se hisse sans trop de problème dans le top du Hard FM de l'année.

Démarrant aux guitares façon "Kickstart My Heart", "Viva La Paradise" nous met dans de bonnes dispositions dès le parfait équilibre mis en évidence par "Face It". Les textures sont extrêmement travaillées entre guitares démultipliées en arrière-plan, petits habillages de son clair renforçant la couleur, chœurs épars mais jamais hors de propos, le tout pour donner son cachet à des titres à l'écriture de base efficace, arque-boutés sur des lignes de chant léchées, une rythmique massive et travaillée (alternance ou superpositions de synthés et de basse électrique).

Il y a une véritable science de l'écriture, de l'arrangement et de l'ordonnancement qui se joue sur "Viva La Paradise", car sous des atours relativement soft, "Face It" sert de tremplin pour le heavy "Rawk'N"Roll Hysteria' au refrain immédiat, et aux vocaux LEPPARD-iens aboutis : voilà un titre qui n'aurait pas dépareillé sur "Adrenalize", mais ce ne serait pas faire honneur au groupe de citer une nouvelle fois la légende anglaise, car malgré tout, Pelle Saether se distingue par ses soli bien différents, moins basés sur le son que ceux d'un Phil Collen, et son interprétation vocale plus nordique je dirais, faute de trouver un terme plus adéquat.

Chaque titre semble pensé pour succéder à merveille à l'autre, pour définitivement susciter notre adhésion sur la pièce-titre aux mélodies ultra-entêtantes. Passé ces 44 minutes, je dois me rendre à l'évidence : il n'y a absolument rien à jeter sur ce disque, qui n'accomplit par pour autant la même performance qu'un NIGHT FLIGHT ORCHESTRA dans un genre différent. GRAND DESIGN rend un vibrant hommage à ce Hard FM surproduit de la fin des eighties, sans avoir non plus la liberté stylistique de ses compatriotes. En restant dans un giron très LEPPARD-ien, on ne peut espérer de très grosses surprises de la part de GRAND DESIGN.

Pour autant, et on commençait à le percevoir sérieusement sur "Thrill Of The Night", GRAND DESIGN fait du DEF LEPPARD bien meilleur que DEF LEPPARD lui-même n'est capable de le faire, et ce depuis dix ans. Car je dois bien avouer qu'à part le temps de "Songs From The Sparkle Lounge", le talent d'écriture du Cinq de Sheffield a bien du mal à me convaincre depuis "Slang". Alors certes la diversité de l'album de 2008 n'est pas comparable au Metal positif de GRAND DESIGN, qui a cependant pour lui un amour des autres ténors du genre (je pense notamment à WINGER) qui lui donne son petit charme.

Très bon disque, peut-être seulement très légèrement handicapé par sa grande homogénéité qui dans le même temps contribue à lui conférer cette aura et ce statut d'œuvre dont chaque élément est indissociable, alors que chaque titre pourrait très bien faire l'objet d'un single ; ce qui a d'ailleurs été le cas de "Rawk'N'Roll Hysteria" avec son clip totalement dans le ton de ce qu'on peut attendre de ce genre de musique, "Viva La Paradise" est une œuvre presque anachronique, rafraîchissante tout en plongeant dans un passé généralement vu aujourd'hui comme ringard, ce qui constitue en soi une performance en soi. Et pour faire simple, c'est surtout une sacrée enfilade de tubes à la suite.

A lire aussi en HARD FM / A.O.R par JEFF KANJI :


HAREM SCAREM
Harem Scarem (1991)
Reconversion des déçus du Heavy




MAGNUM
Sacred Blood "divine" Lies (2016)
Un MAGNUM inspiré et punchy


Marquez et partagez






 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Pelle Saether (chant)
- Janne Stark (guitare, chœurs)
- Dennis Vestman (guitare chœurs)
- Stefan Westerlund (bass, chœurs)
- Joakim Jonsson (batterie, chœurs)


1. Face It
2. Rawk'n'roll Hysteria
3. Viva La Paradise
4. Don't Ice Me Out
5. Aim For The Heart
6. I Would Be The Wind
7. Love Shoudn't Hurt
8. Straight From The Heart
9. Too Late To Fall In Love
10. U Can't Fool Love



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod