Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MELODIQUE  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Sonata Arctica, Altaria, The Dark Element , Cain's Offering
- Style + Membre : Omnium Gatherum

INSOMNIUM - Heart Like A Grave (2019)
Par MEFISTO le 23 Février 2020          Consultée 1125 fois

Alors là, si on n'est pas de retour aux racines des larmes, je me demande bien où on se dirige avec cet INSOMNIUM nouveau, un huitième depuis 1997. Après une grosse parenthèse conceptuelle en "Winter's Gate", qui nous avait fait un bien fou dans le sillage d'un énormissime et, nous semblait-il, insurmontable "Shadows Of The Dying Sun", on nous annonce "Heart Like A Grave". Dix titres, un format plus classique que sur l'album précédent, un artwork toujours aussi unique, un feeling INSOMNIUMien typique et appréciable sans avoir même écouté une seule putain de note larmoyante et couillue.

Et bien, cette sensation était parfaitement légitime, car c'est encore une solide collection lustrée dont les Finlandais – maintenant quintette avec la venue du guitariste et ex-SONATA Jani Liimatainen - nous font cadeau en cette fin de 2019. Un chapelet de pépites argentées aux senteurs, aux saveurs, aux tremblements, aux fresques et aux symphonies aussi percutantes qu'admirables. Vous en doutiez ? Voyons…

Les deux ventricules de ce "Heart Like A Grave" pompent à plein régime ; l'équilibre est parfait entre la douceur et l'agressivité, tel que nous le démontre le premier single "Valediction" : un riff rondelet et accrocheur auquel on a collé des envolées mélodieuses, des chœurs fédérateurs et une partie rythmique entraînante. Bref, le choix logique pour un single, mais fiez-vous sur moi, les Finlandais n'ont pas tué tous leurs atouts en avant-première… Il y a du matériel en coulisses pour vous soûler jusqu'à ce que vos genoux éclatent !

Dès que le confortable "Neverlast" aura laissé filer ses dernières notes, le cœur battant de ce "Heart Like A Grave" dévoile ses plus grandes prouesses jusqu'à la fin, l'instrumentale "Karelia, qui ajoute une couche épique à une pièce-titre déjà bourrée à ras-la-gueule de viande et de crème. Ah cette guitare sèche qui nous transperce le cœur d'une simple mélodie sortie tout droit d'un rêve… Comment mieux définir INSOMNIUM que sur ces sept minutes, je vous le demande ! C'est une signature qui devrait lui être agrafée aux épaules, en signe de respect et d'accomplissement. Un vrai général du Death Mélo, caserne fortement peuplée, mais dominée par quelques meneurs, dont les Finlandais au menton relevé.

Le cœur battant, donc, est constitué du trio imparable "Pale Morning Star", "And Bells They Toll" et "The Offering", tatoué des emblèmes les plus représentatifs du groupe : de l'hameçon en quantité industrielle, du muscle huilé au microgramme près en studio et une infinie tendresse dans le propos et les menus détails qui, à la décantation, font absolument toute la différence. Je qualifierais cette touche de progressive, car les Finlandais ne se contentent pas de faire dégringoler du couplet et du refrain, ils jouent les orfèvres sans se plagier ni effrayer l'apprenti ou écœurer l'initié. C'est la marque des grands, la passion des élus, la dévotion des plus talentueux chevelus, c'est INSOMNIUM et sa quête de l'aboutissement.

En résulte un album foisonnant, carré sans l'être, ouvert et réconfortant à la fois, une bonne brique laissant s'échapper des millions de grenailles pour que l'on retrouve son chemin. Oui, car si INSOMNIUM n'a pas son pareil pour nous égarer dans les tréfonds de notre âme, il sait nous guider vers la lumière. Celle avec laquelle il jongle si bien depuis ses premiers balbutiements.

Il s'en est fallu de peu pour que "Heart Like A Grave" décroche la palme d'or, la faute à quelques morceaux un peu convenus, comme "Mute Is My Sorrow", mais fondus dans la masse, ils s'écoutent avec plaisir. L'heure est aux réjouissances, pas aux remontrances, il faut écouter et… Voyager.

*Comme d'hab', INSOMNIUM nous gratifie d'une version deluxe, alors si vous kiffez le groupe jusqu'à la moelle, lancez-vous dans les petites dépenses… Sinon, contentez-vous des deux bonus de cette version basique. Il y a suffisamment à manger, vous l'aurez déjà compris.

Note : 4,5/5, sans Sélection pour cette vedette.

Podium : (or) "Heart Like A Grave", (argent) "Pale Morning Star", (bronze) "And Bells They Toll".

Indice de violence : 2,5/5.

A lire aussi en DEATH MELODIQUE par MEFISTO :


SCAR SYMMETRY
Dark Matter Dimensions (2009)
SCAR SYMMETRY de retour en selle !




WOLFHEART
Tyhjyys (2017)
Synthèse précoce d'un sous-genre ?


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Markus Hirvonen (batterie)
- Niilo Sevänen (chant, basse)
- Ville Friman (guitare, chant)
- Markus Vanhala (guitare)
- Jani Liimatainen (guitare, chant)


1. Wail Of The North
2. Valediction
3. Neverlast
4. Pale Morning Star
5. And Bells They Toll
6. The Offering
7. Mute Is My Sorrow
8. Twilight Trails
9. Heart Like A Grave
10. Karelia
11. The True Morning Star [bonus]
12. Karelia 2049 [bonus]



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod