Recherche avancée       Liste groupes



      
DOOM METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique doom metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Spiral Skies, Solitude Aeturnus
- Membre : Abstrakt Algebra, Narnia, Soen, Tiamat, Royal Hunt, Evergrey
- Style + Membre : Candlemass, Krux
 

 Site Officiel (428)
 Facebook (299)
 Chaine Youtube (320)

AVATARIUM - The Fire I Long For (2019)
Par DARK BEAGLE le 9 Février 2020          Consultée 1003 fois

Le désistement de Leif Edling d’AVATARIUM aurait très bien pu sonner le glas du groupe tant la personnalité du bassiste est forte, imposante. L’âme damnée de CANDLEMASS avait réussi un coup d’éclat avec le premier album, qui officiait dans un Doom à la mélancolie poignante, porté il est vrai par la superbe voix de Jennie-Ann Smith. Pourtant, la formation prouvait qu’elle avait de beaux arguments avec "Hurricanes And Halos", sur lequel le bassiste posait encore sa patte, mais où les musiciens avaient peaufiné la formule appliquée au second opus, plus Rock’N’Roll dans l’idée, sublimant un discours qui avait fait grincer quelques dents.

À présent, Edling s’éloigne encore un peu plus de la composition. Il ne ferme pas entièrement la porte, mais il s’en écarte un peu, il laisse AVATARIUM grandir sans être sur son dos, mais en le surveillant de loin, comme un père bienveillant. Le groupe est donc livré en grande partie à lui-même, mais cela ne lui fait pas peur, il relève le défi sans crainte et le relève haut la main. Aussi, le dialogue qui s’instaure entre la formation et l’auditeur évolue encore. AVATARIUM n’est plus à proprement parler Doom, il sonne également moins Rock’N’Roll ici, mais il semble renouer avec la noirceur pleine de mélancolie du premier album sans en proposer une resucée.

Sous l’élégance d’un artwork sombre, délicat et soigné, AVATARIUM propose une musique à l’avenant. Avec beaucoup de classe, Marcus Jidell lâche des riffs gras, lourds, souvent très lents. Le chant de Jennie-Ann est puissant, racé, elle porte une bonne partie des compositions sur ses épaules. "Stars They Move" est à ce titre une véritable réussite, comme "Lay Me Down", deux morceaux plus calmes, où les influences Blues et Jazz de la belle font des petites merveilles ; l’ensemble devient introspectif, empreint d’une délicatesse, une fragilité que l’on n’attendait pas forcément, mais qui est bien présente. Loin d'être des coups de mou, ces deux compositions se veulent au contraire très accrocheuses, pleine de feeling et de justesse de ton.

Mais dans le registre plus Heavy, tout est bien en place également. Les morceaux de Leif Edling, à l’exception de "Stars They Move" (qui aura bien été retravaillé par le groupe apparemment) embrassent une voie plus Doom, comme de bien entendu, "Porcelain Skull" et "Epitaph Of Heroes" étant en ce sens des titres efficaces, peut-être un peu prévisibles, mais redoutables. Là, nous sommes en terrain connu et l'étonnement se veut moins fort, moins insistant. Nul doute que l’expérience de la scène leur donnera un souffle supplémentaire. Mais c’est quand les musiciens s’expriment par eux-mêmes que l’on arrive à des pics de réussite qui font plaisir à entendre.

Il faut savoir quand dans la vie, Jennie-Ann Smith est l’épouse de Marcus Jidell et que, forcément, entre les deux est née une complicité. Le guitariste sait comment chante sa femme, aussi il écrit parfaitement pour elle, dans un registre qui n’est pas forcément le sien au départ, mais dans lequel elle a su assurer et s’imposer. C’est simple, cela sonne juste, naturel. À ce titre, "Great Beyond" est une petite merveille du genre, mais des titres comme "Rubicon" ou "Voices" produisent également leur petit effet. Un orgue Hammond vient s’inviter discrètement (ce duel discret et délicat sur "Great Beyond" pourrait sembler anodin, mais il fonctionne à merveille), donnant des nuances plus ’70 qui collent parfaitement à l’ensemble, qui ne sonne absolument pas revival.

C’est tout juste si l’on a envie de s’étendre sur la langueur de l’album, qui peut être un frein pour certains, au point où le musclé et remuant "Shake That Demon" peut ressembler à un intrus, un vilain petit canard que l’on n’est pas certain de voir se transformer en cygne (putain, il était danois, pas suédois, Andersen…). Nul doute que sur scène, au milieu des remuants "The Starless Sleep" ou "The Girl With The Raven Mask", il fera son petit effet, mais il est presque de trop ici. À son phrasé Rock’N’Roll, on préférera le spleen éthéré du morceau-titre par exemple, un autre moment fort de l’album.

Il se dégage quelque chose de fort et de beau de cet album. Le ronronnement de la guitare n’est pas là pour nous endormir, le groupe est pertinent dans son nouveau discours, il assume ses choix, il se plaît dans la voie qu’il se trace. Si l’on ne peut décemment plus parler de confirmation concernant AVATARIUM après trois albums, on saluera néanmoins les prestations des musiciens, Jennie-Ann en tête, qui offre une prestation XXL pour un album que l’on n’attendait pas forcément à ce niveau avec l’éloignement de Leif Edling.

"The Fire I Long For" est le disque de l’émancipation pour les musiciens de AVATARIUM, l’émancipation vis-à-vis d’un bassiste qui est également le Grand Prêtre du Doom suédois, mais dont l’ombre pouvait être très envahissante. Et le résultat est plus que satisfaisant. Le groupe se réinvente donc tout en conservant quelques traceurs qui font que l’on sera étonné plus que dépaysé à l’écoute de ce disque, avant de se laisser complètement enivrer par la voix toute en maîtrise et émotion de Jennie-Ann. Plus qu’un nouvel album, "The Fire I Long For" s’apparente à un nouveau départ pour des musiciens qui avaient besoin de voler de leurs propres ailes.

A lire aussi en DOOM METAL par DARK BEAGLE :


MOTOROWL
Atlas (2018)
L'air de rien




The ORDER OF ISRAFEL
Wisdom (2014)
Le premier coup de trompe.


Marquez et partagez




 
   DARK BEAGLE

 
  N/A



- Jennie-ann Smith (chant, guitare)
- Marcus Jidell (guitare, basse)
- Andreas Habo Johansson (batterie)
- Rickard Nilsson (claviers)


1. Voices
2. Rubicon
3. Lay Me Down
4. Porcelain Skull
5. Shake That Demon
6. Great Beyond
7. The Fire I Long For
8. Epitaph Of Heroes
9. Stars They Move



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod