Recherche avancée       Liste groupes



      
DOOM\'N\'ROLL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique doom metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Solitude Aeturnus, Spiral Skies
- Membre : Abstrakt Algebra, Evergrey, Royal Hunt, Tiamat
- Style + Membre : Candlemass, Krux
 

 Site Officiel (356)
 Facebook (225)
 Chaine Youtube (221)

AVATARIUM - Hurricanes And Halos (2017)
Par DARK BEAGLE le 3 Janvier 2019          Consultée 660 fois

La vie prend parfois des chemins inattendus. Leif Edling, l’un de ces grands de Suède, a fait un burn-out, à cumuler plusieurs projets en même temps. Ce sont hélas des choses qui arrivent et sa productivité sur ces dernières années est assez éloquente. Entre CANDLEMASS, The DOOMSDAY KINGDOM et AVATARIUM, cet évêque du Doom ne forgeait même plus sa légende, il nous l’imposait presque, avec toujours beaucoup de classe. Il a donc décidé de laisser AVATARIUM voler de ses propres ailes. Mats Rydström récupère la basse, lui qui la tenait déjà en live sur la tournée pour "Girl With The Raven Mask" tandis que l’organiste Rickard Nilsson est recruté pour étoffer la musique. Mais orphelin de Edling, AVATARIUM n’allait-il pas signer son acte de décès ?

En fait, non. S’il ne joue plus, Edling est toujours dans l’ombre, à composer en grande partie un album qui se veut la suite de "The Girl With The Raven Mask", plus maîtrisé. On retrouve dans le Doom d’AVATARIUM cette facette Rock’N’Roll que l’on retrouve sur l’album précédent, avec de belles envolées parfois complètement inattendues. S’il écrit, il ne joue pas (vous l’aurez compris, je crois) et c’est là que le groupe entre en action. Et là, le travail d’interprétation fait la différence. On se retrouve face à ce son gras, puissant, qui caractérise la formation suédoise. Aussi, parler de Doom devient de plus en plus délicat même si l’on en retrouve forcément des traces, à travers la langueur de certains titres.

Ainsi, nous nous retrouvons face à des morceaux catchy, comme "Into The Fire/Into The Storm", ou encore "The Starless Sleep", aux refrains entraînants, menés par Jennie-Ann Smith, très en forme, qui illumine une fois de plus le groupe de sa prestance. Elle a beaucoup de charisme, une présence qui permet de faire passer des titres comme "When Breath Turns To Air" sans problème. Il s’agit d’une ballade lente, où la batterie se fait plus subtile, y allant tout en douceur. Et là, la chanteuse fait toute la différence, elle apporte des couleurs parfois un peu étranges, mais qui fonctionnent à merveille sur ce titre, loin d’être anecdotique au final. C’est aussi elle qui nous surprend sur "Medusa Child", où ses interventions se veulent contrastées et presque dérangeantes, pour ce qui est certainement l’un des morceaux les plus Doom du disque, avec son long final instrumental à se damner.

Quant à l’adjonction de cet orgue Hammond sur la majorité des titres, elle leur permet de se sublimer de bien belle façon. Le clavier répond à la guitare à la manière des années 70, à l’instar d’un URIAH HEEP par exemple. Les deux se mêlent de bien belle façon, cela donne une dimension à l’ensemble que Carl Westholm n’avait pas su amener sur "The Girl With The Raven Mask". Ici, l’emploi du clavier est bien plus convaincant, il apporte une dimension psychédélique à un ensemble gouverné par une guitare qui se veut franchement Rock. L’alchimie est fragile, mais elle tient, tout du long, avec une réussite certaine. Vous combinez cela au chant qui a toujours été une des grandes forces d’AVATARIUM et vous comprendrez que le groupe franchit ici un palier dans sa créativité.

Mais la question se pose toutefois. Est-ce que les Suédois jouent encore du Doom ou ont-ils évolué vers d’autres contrées. Ou AVATARIUM a-t-il entamé une mutation du genre à partir de "Girl With The Raven Mask" en lui donnant des accents plus Rock ? Le groupe se complaît toujours dans une espèce de lenteur, mais non dénuée de dynamisme, avec une rythmique solide qui sait aussi se faire lourde et lente (la ballade "When Breath Turns To Air", qui se satisfait très bien de cette torpeur évanescente). Les thèmes abordés ne sont pas toujours joyeux, sans être mortifères pour autant. AVATARIUM présente une espèce d’entredeux, un Doom N’Roll efficace, suffisamment roots pour plaire à un public qui fuirait tout simplement la notion de Doom et assez creepy pour ceux qui aiment ça (rhaaa ce "Medusa Child" !).

En revanche, le morceau-titre laisse vaguement pantois. Pourquoi jouer la carte la plus Doom sur un instrumental court et qui n’apporte vraiment rien à l’ensemble ? Les claviers ressortent le plus, ponctués par la batterie de Lars Sköld (TIAMAT) qui claque, qui se répond à elle-même au bout de quelques secondes. En fait, il y a une idée de potentiel qui germe, mais qui ne semble jamais exploitée. C’est d’autant plus frustrant que cela termine le disque sur une sensation d’inachevé, alors que les sept titres précédents ont su d’abord faire monter la pression avant de s’étendre un peu plus aux moments stratégiques pour nous coller une belle gifle.

Avec "Hurricanes And Halos", AVATARIUM se construit son destin, avec dans l’ombre, la présence de Leif Edling pour les aider à rester sur le droit chemin. Moins gris que le premier effort, plus abouti que le suivant, cet album n’est pas celui de la maturité. Non, à ce niveau, elle était là dès les débuts. Disons qu’il est celui de la consécration d’une formation qui va apprendre petit à petit à voler de ses propres ailes. Il reste à savoir si Edling continuera à chapeauter ses poulains, lui qui a monté le groupe et, le cas contraire, si les musiciens sauront maintenir le niveau. This is exciting, isn’t it?

A lire aussi en DOOM METAL par DARK BEAGLE :


AGE OF TAURUS
The Colony Slain (2018)
Gagner la guerre




SPIRAL SKIES
Blues For A Dying Planet (2018)
Petit théâtre de l'étrange

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   DARK BEAGLE

 
  N/A



- Jennie-ann Smith (chant)
- Marcus Jidell (guitare)
- Mats Rydström (basse)
- Lars Sköld (batterie)
- Rickard Nilsson (claviers)


1. Into The Fire/into The Storm
2. The Starless Sleep
3. Road To Jerusalem
4. Medusa Child
5. The Sky At The Bottom Of The Sea
6. When Breath Turns To Air
7. Kiss (from The End Of The World)
8. Hurricanes And Halos



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod