Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY/SPEED METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Steelwing, Night Viper, Katana, Skull Fist, Traveler
 

 Myspace (477)
 Site Officiel (558)
 Chaîne Youtube (346)

ENFORCER - Into The Night (2008)
Par T-RAY le 10 Octobre 2019          Consultée 720 fois

L'art musical du troisième millénaire après Jean-Christophe est marqué, plus qu'aucun autre, par le goût du rétro. C'est particulièrement vrai dans les musiques issues du Rock dont le Metal fait partie intégrante. Aujourd'hui, on ne compte plus les formations qui font du Hard Rock comme en faisait LED ZEP’, du Thrash Metal ainsi qu’en composaient les combos de la Bay Area, du Death Metal comme le pratiquaient DEATH ou ENTOMBED, du Black Metal façon DARKTHRONE ou du Doom à la mode SAINT VITUS ou PENTAGRAM qui, eux-mêmes, devaient à peu près tout à BLACK SABBATH. Le revival en vient depuis quelques années à toucher le Heavy Metal de MERCYFUL FATE, qu'on croyait pourtant à l'abri compte tenu des vocaux si particuliers de King Diamond mais qui se trouve pourtant challengé par les vocalistes d'ATTIC, de THEM ou de PORTRAIT…

Beaucoup de ces revivalistes, tous genres et sous-genres confondus, pratiquent l'art du pastiche avec talent, cependant, et dans le genre, s'il ne fallait citer qu'une seule des formations ayant redonné un petit coup de jeune à la New Wave Of British Heavy Metal (NWOBHM), qui n'en avait pas forcément besoin toutefois, l'on citerait ENFORCER. Pourquoi ? Parce que la formation suédoise est l'archétype même du groupe capable de sonner et de composer comme le faisaient des IRON MAIDEN ou quelques autres de ses compatriotes il y a presque quarante ans. Oui, oui, quarante : le Heavy Metal bien Speed que nous offre le quartette nous ramène davantage au tout début des années 80 plutôt qu'au cœur de cette même décennie.

Ce premier L.P. d'ENFORCER, "Into The Night", est donc un parfait template pour la création d'albums-hommages à la grande époque du renouveau du Heavy britannique. C'est particulièrement vrai dans la façon dont les guitariste et bassiste font sonner leurs instruments. Non mais écoutez donc les cavalcades de Joseph Tholl à la quatre-cordes, Steve Harris-like ! "Into The Night" est le seul album où celui-ci tient la basse et le jeune homme contribue immensément à cette sensation d'écouter des bandes tout droit revenues de 1981, la propreté de la production en plus. C'est simple : la basse est omniprésente et joue un rôle majeur dans l'aspect rentre-dedans de ce premier longue durée d'ENFORCER. Et, en toute honnêteté, c'est un kif de l'entendre ainsi mise en avant : loin de sentir le réchauffé, cela apporte une fraîcheur dingue à ce disque !

Et les grattes, alors ? Elles aussi fleurent bon les toutes premières années Thatcher. Non seulement elles sonnent presque comme celles de la doublette Murray-Stratton du premier MAIDEN, ou comme celles du duo Murray-Smith du deuxième mais, surtout, leur emploi en harmonie – le mode twin guitars étant (très) souvent de mise – est éminemment évocateur des premiers grands albums de la NWOBHM, même si ce n'est pas ce courant musical qui vit l'invention de cette manière de jouer. Et la voix d'Olof Wikstrand, tiens, parlons-en ! Capable d'aller décrocher des aigus parmi les plus hauts, le bonhomme est à l'aise dans ce Heavy de quarante ans d'âge, genre musical où les chasseurs de notes haut-perchées n'étaient pas rares.

Bien évidemment, savoir chanter et jouer du Heavy comme on le faisait à Londres au début des eighties ne suffit pas à faire un bon disque, encore moins un très bon, comme l'est "Into The Night". Non, pour cela, il faut que les compositions tiennent la route et fassent oublier à l'auditeur que la musique qu'il entend n'est pas qu'une resucée d'un genre sûrement plus vieux que lui puisqu'il est déjà plus vieux que les membres d'ENFORCER eux-mêmes… Et avec ces Suédois-là, c'est le cas ! "Into The Night" regorge, en effet, de petites tueries Heavy exécutées up-tempo pour la plupart qui, toutes, disposent d'au-moins un riff qui fait mouche et souvent d'un solo ébouriffant. Cette capacité à aller vite tout en restant très Heavy et mélodique renvoie d'ailleurs aux premiers sursauts Speed Metal et Proto-Thrash de ces mêmes early eighties.

À certains instants, ENFORCER semble presque plus proche du METALLICA des tout débuts que des riffeurs de la NWOBHM. Un morceau hyper véloce, bourré de palm muting frénétique et survolté comme l'est "Speed Queen", en dépit de son intitulé sonnant comme un hommage au "Speed King" de DEEP PURPLE, n'aurait pas dépareillé sur la Démo "No Life 'Til Leather" des Four Horsemen. Il suffit juste de l'imaginer moins bien enregistré, chanté par James Hetfield et ferraillé par Dave Mustaine… Pour ce qui est de la basse, en revanche, difficile d'imaginer Ron McGovney faire courir ses doigts le long du manche de la même façon que Joseph Tholl, mais bon, l'imagination peut vous faire visualiser n'importe quoi. En tout état de cause, "Speed Queen" et "Scream Of The Savage" restent les plus paroxystiquement Speed des morceaux de "Into The Night".

Ailleurs, même sans atteindre la célérité de ces deux torgnoles, les titres de ce premier album restent particulièrement enlevés, excitants et frais au possible. Il suffit d'écouter "Black Angel", "Mistress From Hell", "Into The Night" ou "Curse The Light" et de fermer les yeux pour se retrouver plongé dans la moiteur d'une petite salle de concert londonienne il y a quarante piges ou tout juste un peu moins. Pensez-y fort et vous sentirez même, peut-être, les odeurs de bière et de sueur qui se mêlent dans les rangs d'une foule serrée qui découvre la nouvelle vague du Heavy britannique. C'est la vraie réussite d'ENFORCER sur son premier album : avoir fabriqué une véritable machine à remonter le temps, permettant à ceux qui n'ont pas connu l'époque de goûter au Heavy originel d'IRON MAIDEN et consorts, tel qu'il pouvait être servi aux privilégiés qui assistaient les premiers aux débuts de ces grands noms.

Vous trouverez peut-être que j'évoque un peu trop la Vierge de Fer dans cette chronique mais s'il y a bien un groupe auquel ENFORCER nous ramène sur "Into The Night", c'est IRON MAIDEN, période Paul Di'Anno. Et si, par hasard, on l'oublie à mi-course, un titre comme "On The Loose" nous le rappelle sans mal… Parce que si "On The Loose" ne doit absolument rien du tout à "Running Free", je veux bien me faire appeler Arthur par la police du Heavy Metal. Du tempo sautillant à la façon dont le titre monte en puissance, de la relative proximité entre les riffs des deux morceaux, sans compter l'évidente parenté entre les intitulés eux-mêmes, "on the loose" signifiant "en cavale" quand "running free" veut dire "en liberté", l'influence ne me semble pas anodine…

Le quartette suédois maîtrise suffisamment le pastiche, toutefois, pour que sa musique et ses compos apparaissent comme un hommage aux grands qui l'ont précédé plutôt que comme une vulgaire tentative de copier. De toute façon, aussi fort qu'il puisse essayer, il ne peut y parvenir parfaitement. La preuve : là où ENFORCER parvient le moins à convoquer le savoir-faire de Steve Harris & Co., c'est dans la composition et l'exécution de morceaux instrumentaux, comme le prouve le solide mais jamais formidable "City Lights". Ah, oui, pour faire secouer la tête, ce morceau marche parfaitement, mais on est loin des sommets d'un "Transylvania", pour ne citer qu'un seul instrumental des tous premiers MAIDEN. Néanmoins, la qualité d'interprétation, la fougue et le haut niveau "riffesque" que dévoile ENFORCER sur son premier album, et qui ne va aller qu'en s'affinant, fait de "Into The Night" un disque hyper fun et hautement recommandable.

A lire aussi en HEAVY METAL par T-RAY :


GHOST
Ceremony And Devotion (2017)
Cérémonie œcuménique pour fans anciens et nouveaux




GATEKEEPER
Prophecy And Judgement (2013)
On est dans la Fantasy à l'ancienne, là !


Marquez et partagez




 
   T-RAY

 
  N/A



- Olof Wikstrand (chant)
- Jonas Wikstrand (batterie)
- Joseph Tholl (basse)
- Adam Zaars (guitares)


1. Black Angel
2. Mistress From Hell
3. Into The Night
4. Speed Queen
5. On The Loose
6. City Lights
7. Scream Of The Savage
8. Curse The Light
9. Evil Attacker



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod