Recherche avancée       Liste groupes



      
SPEED METAL  |  STUDIO

Commentaires (8)
Lexique speed metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Steelwing
 

 Myspace (362)
 Site Officiel (403)
 Chaîne Youtube (231)

ENFORCER - From Beyond (2015)
Par CANARD WC le 6 Avril 2015          Consultée 5660 fois

Ça faisait des semaines que je bloquais sur PRIMORDIAL, oui le groupe de Folk Black quelque chose. Et je ne savais plus comment m’extirper de son emprise maléfique, inlassablement je relançais les mêmes albums sans comprendre ce qui m’arrivait, complètement piégé quelque part entre la 150 et 151ième écoute consécutive de "Coffin Ships". Impossible de zapper, le voile tragique et désespérant de PRIMORDIAL venait de recouvrir ma vision des choses et je ne trouvais dès lors plus goût à rien. Je me forçais bien de temps à autre à écouter quelques nouveautés un peu au hasard (THERAPY, STRUNG OUT, BREATHLESS, MOONSPELL etc.) en espérant qu’un « autre » groupe, un album neuf me sauve la vie.

— Tu devrais écouter le dernier ENFORCER, il est bien. Vraiment. J’ai même écrit un truc dessus (*), c’est pour dire.

Sur ordonnance du Dr Heavy REM, alors que PRIMORDIAL était en train de me perdre, de m’entraîner avec lui en terre noire du Mordor, à bout de force je lance "From Beyond", par désespoir de cause, comme dernière tentative, dernière chance pour garder la tête hors des marécages noires.

— Écoute-le quand même, ça devrait t’aider à te sortir de PRIMORDIAL.



857 écoutes plus tard, c’est un Canard tout confiant, repenti et fier d’être sorti indemne de sa PRIMORDIAL-ite aigue qui vous vend la présente galette, les yeux voilés d’un zest d’humidité et de reconnaissance. Oui, ENFORCER (moi la bien profond) m’a sauvé, preuve s’il en est que de temps en temps rien ne vaut un bon petit coup de riff pour se remettre dans le droit chemin.

Je pourrais dire que "From Beyond" est sorti de nulle part, mais ce serait faux. Il s’agit du troisième album d’affilé « qui tue » dudit groupe. Soit un bon brelan qui vaut de l’or de nos jours. D’emblée, je me vois dans l’obligation de vous notifier un point important. Oui, tout de suite. "Death By Fire" n’est peut-être pas aussi bien que je vous l’avais dit. Il « vaut » un gros 3/5, mais certainement pas tout le ramdam que j’ai fait. A l’époque, je m’étais emballé comme un jeune chiot car je découvrais le groupe, alors j’étais fou et sans doute un peu ivre de joie. Mon échelle de valeur fut donc faussée. Ce "From Beyond" écrase son prédécesseur, il lui passe dessus sans vergogne et le prend par tous les trous, sur tous les plans. Aucune discussion possible. Vu qu’il est même meilleur que "Diamonds" (qui vaut bien son 4/5 par contre) et pour aller plus vite que la chronique, sans ciller je vous annonce que "From Beyond" est à ce jour le meilleur album d’ENFORCER.

J’en suis presque tout chose de vous l’écrire.

Meilleur album parce qu’inspiré de bout en bout, sans aucune fausse note.
Meilleur album parce que varié, parce que riffus comme il se doit pour un album de Metal.
Meilleur album parce qu’énergie, parce que mélodies tout en ne quittant jamais son carcan du Heavy – Speed – Thrash (light).

Car oui, il y a le style. Qu’on adore ou qu’on apprécie tout juste. Chant un rien aigu un poil hurlé, tempo rapide, riffs thrashy et solos sous amphéts. Les vieux de la vieille parleront donc de Speed Metal et feront une analogie avec des groupes inconnus comme EXCITER par exemple. Sauf qu’en pratique on pense à "Kill'Em All", aux vieux MEGADETH parfois et surtout aux MAIDEN de l’époque Di Anno. Avec parfois d’autres touches plus éparses mais toujours surannées comme ACCEPT (sur "From Beyond" l’éponyme), ANNIHILATOR – époque "Alice In Hell" - (sur "Farewell") ou MERCYFUL FATE (sur "The Banshee"). Chacun s’amusera à refaire son jeu de piste, à voir des ressemblances qui sembleront encore plus évidentes. Une chose est sûre : à l’heure des groupes en « core » quelque chose, de l’ambiant à deux ronds et du Metal atmo camomille ; ENFORCER est dramatiquement, noblement, viscéralement ancré les deux pieds dans le ciment du Metal des années 80. Du moins de l’idée qu’on peut s’en faire.

L’autre évidence étant que tout cela est foutrement réussi, que "From Beyond" est bon de A à Z, que même l’instrumentale ("Hungry") - exercice casse gueule par excellence - est d’une force incroyable, balaie au bon moment l’album d’un souffle (rappelant même un certain "Genghis Khan" de vous-savez-qui) plus épique encore qu’épique (et colegram voire même bour et bour ratatam), toussa en moins de cinq minutes. Bref, ENFORCER a pondu là un album juste incroyable, d’une richesse insoupçonnée et parfaitement balancé.

Ouais, il est vraiment super cet album.

A tel point que j’ose, le 5/5, oui la note maximale et je maintiens les yeux dans les yeux. Certains prétendront que ENFORCER est trop « secondaire », pas assez établi (discographiquement parlant), trop imprégné du passé pour mériter une telle dithyrambe. A toute cette horde de lecteurs qui vont bouche-en-cul-de-poulet "From Beyond", je répondrais simplement que le plaisir fut si intense, qu’il est si rare par les temps qui courent que parfois il ne faut pas bouder son plaisir.

Note : 5/5 (ouais).
Morceau préféré : tous, sans exception. Parfait cet album que je vous dis.



(*) : http://www.wp.inoxydable.net/wordpress/metal/enforcer-from-beyond-1984/

A lire aussi en SPEED METAL :


HELLOWEEN
Helloween (1985)
Bien avant les 7 clés

(+ 3 kros-express)



BAPHOMET'S BLOOD
In Satan We Trust (2016)
Lemmy-es-tu ?


Marquez et partagez









 
   CANARD WC

 
  N/A



- Olof Wikstrand (chant, guitare)
- Jonas Wikstrand (batterie)
- Joseph Tholl (guitare)
- Tobias Lindqvist (basse)


1. Destroyer
2. Undying Evil
3. From Beyond
4. One With Fire
5. Below The Slumber
6. Hungry They Will Come
7. The Banshee
8. Farewell
9. Hell Will Follow
10. Mask Of Red Death



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod