Recherche avancée       Liste groupes



      
METALCORE (TROP) GENTIL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Killswitch Engage
- Style + Membre : Shadows Fall
 

 Site Officiel (46)
 Chaine Youtube (60)

ALL THAT REMAINS - The Order Of Things (2015)
Par METALINGUS le 6 Octobre 2019          Consultée 616 fois

À chier, à chier et… À chier. Oui, je sais, je manque de vocabulaire. De toute manière, si vous êtes sur NIME depuis assez longtemps, vous avez vite compris que mon vocabulaire est peu varié. Je dois pourtant dire que ce sont les premiers mots qui me viennent à l’esprit lorsque j’évoque "The Order Of Things". Qu’il est loin le temps de "The Fall Of Ideals" : ses accords complexes, ses chants gutturaux savoureux… ALL THAT REMAINS s’est maintenant complètement perdu.

Alors oui, on avait déjà eu un aperçu du changement sur "Overcome" : Le Death Metal Mélodique des Américains devenait alors accessible, facile d'approche. Mais avec le septième album de Labonte et compagnie, ça en devient ridicule : de là à faire passer "Overcome" pour un album de Gros Metal pur et dur. Il faut dire que Phil a pratiquement arrêté de crier, préférant chanter (de façon approximative d’ailleurs). Et lorsqu’il invite une nana en duo ("Pernicious"), celle-ci fausse la moitié du temps.

Concernant la musique, elle est "catchy", ou plutôt elle tente de l’être. Il faut dire que le groupe s’est tellement éloigné du son qui les a rendus populaires qu’il est difficile d’éprouver autre chose que du dégoût pour le reste. Le summum du ridicule est atteint avec "Divide" ou la chanson qui pourrait être facilement reprise par un groupe comme 3 DOORS DOWN sans aucun complexe. Pour un groupe qui jouait les durs à cuire il y a quelques années, c’est une débandade incroyable. Le pire, c’est que je n’ai rien contre 3 DOORS DOWN, mais lorsqu’on s’attend un entendre beugler un gars sous une pluie de blast beats et une déferlante de riffs, la chute est longue. Même la pochette (une vue en hauteur du Panthéon de Rome) est à chier, c’est dire.

Maintenant que le constat de ce plantage en règle est établi, la question importante est : quelle est la raison principale de cette chute (déjà amorcée il y a quelques albums) ? Le premier à pointer avec un doigt accusateur et bien méchant n’est nul autre que le gourou d’ALL THAT REMAINS, Phil. Tête pensante du groupe, pourquoi en serait-il autrement ? Je dirais pourtant qu’il n’a été que l’instrument du principal instigateur, le producteur Josh Wilbur. Celui-ci n’a pas fait que produire la galette, mais a également écrit les paroles en compagnie du charmant chanteur. Jusqu’à quel point Labonte s’est-il laissé influencer ? Difficile à dire, mais étant donné le résultat qui change totalement avec le reste de la disco, je dirais que son influence a été considérable.

Trop bancal, "The Order Of Things" tranche définitivement avec les racines Death Mélodique d’ALL THAT REMAINS. Il faut dire que les lignes de chants larmoyantes et pathétiques de Phil n’aident pas la cause. Un bien beau naufrage que tout ça.

Morceau préféré : "This Probably Won’t End Well"… Pour le côté prophétique de la chose ha ha.

A lire aussi en DEATH MELODIQUE :


EX DEO
The Immortal Wars (2017)
Troisième chapitre du péplum

(+ 1 kro-express)



OBTENEBRIS
Dust Of Time (2009)
Un pot-pourri des grands combos death mélo !


Marquez et partagez




 
   METALINGUS

 
  N/A



- Philip Labonte (chant)
- Oli Herbert (guitare solo)
- Mike Martin (guitare rythmique)
- Jeanne Sagan (basse)
- Jason Costa (batterie)


1. This Probably Won't End Well
2. No Knock
3. Divide
4. The Greatest Generation
5. For You
6. A Reason For Me To Fight
7. Victory Lap
8. Pernicious
9. Bite My Tongue
10. Fiat Empire
11. Tru-kvlt-metal
12. Criticism And Self-realization



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod