Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  E.P

Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Destruction, Kreator, Sepultura
 

 Site Officiel (26)
 Chaine Youtube (23)

NERVOSA - Time Of Death (2012)
Par T-RAY le 12 Janvier 2019          Consultée 596 fois

NERVOSA, c'est quoi ? Commençons déjà par ce que ce n'est pas. Ce n'est pas ANOREXIA NERVOSA qui serait enfin parvenu à se soigner et n'aurait conservé que le qualificatif de sa maladie pour qu'on n'oublie pas ce qu'il était naguère et par quelle détresse psychologique il était passé. Ce n'est pas non plus une formation de Black Metal comme l'était notre bande de compatriotes menée par Stéphane Bayle. Ça n'est pas davantage un combo de musiciens français, d'ailleurs, puisqu'il nous vient du Brésil. Et c'est encore moins un groupe de bonhommes, puisque les trois membres qui composent la formation sont toutes des représentantes de la gent féminine. Je sais, vous qui avez peut-être déjà entendu Fernanda Lira chanter vous dites sans doute que, question féminité, le Brésil nous a offert plus charmant, en termes de vocaux.

Et si vous reconsidériez la question ? Comment ne pas trouver, en effet, beaucoup de charme à ces jeunes femmes affamées comme pas possible lorsqu'elles nous gratifient d'un premier E.P. aussi percutant que court ? Et ce n'est pas parce qu'elles apparaissent dans la peau de zombies sur la pochette qu'elles sont affamées : c'est parce qu'elles ont des parts de marché à prendre à leurs aînés brésiliens du Thrash. Il faut dire qu'au moment où sort ce disque, en 2012, le Thrash Metal do Brasil souffre encore des errements de sa figure de proue, SEPULTURA, qui n'a pas encore sorti "The Mediator Between The Head And Hands Must Be The Heart" qui marquera son retour à une musique de belle qualité. La scène souffre également du manque de notoriété internationale des autres groupes nés dans le sillage de SEPU.

Bref : il y a une place à se faire et un beau gâteau à grignoter pourvu, justement, d'avoir très faim, comme nos trois demoiselles en font la preuve sur cet E.P. qu'est "Time Of Death", le temps de douze petites minutes. Des minutes drôlement intenses au cours desquelles les trois musiciennes parviennent à sortir du lot en mêlant deux traditions : celle du Thrash brésilien et celle du Thrash allemand. En cela, le premier titre du disque, éponyme, semble vouloir déjà effectuer une sorte de synthèse des deux courants. Ça commence comme du SEPULTURA par une montée en puissance progressive des guitares, lourdes comme un cumulonimbus chargé d'une dévastatrice pluie d'été, et des patterns de batterie tribaux, le tout générant un groove certain qui explose soudainement comme si les tonnes de flotte contenues dans le nuage venaient de s'abattre d'un coup.

Puis – et ça ne tient pas qu'à la voix écorchée de Fernanda Lira – nous voilà ensuite, moins de deux minutes plus tard, baignés dans un son qui se germanise sérieusement. Les riffs de guitare qui s'enchaînent se KREATORisent, se DESTRUCTIONnent (je vous épargne “se SODOMisent”) avec une rugosité et une autorité toutes teutonnes. De quoi se faire respecter d'emblée et les trois garces l'imposent, ce respect, sans pour autant chercher à impressionner par leur rapidité d'exécution. On est dans le muscle plus que dans la vitesse, ici, et les trois nanas en imposent. Parce qu'en plus de maîtriser l'interprétation, les jeunes femmes assurent au niveau de la composition. Le titre se tient parfaitement, équilibre subtilement les accélérations et les passages mid-tempo écrasants, faisant planer un sentiment de menace palpable. Bref, "Time Of Death", le morceau, est déjà un standard pour le trio paulista.

Le suite est moins brillante, plus commune, plus standard dans le sens le moins positif, sans pour autant que soit remis en cause le potentiel de NERVOSA à convaincre l'auditoire. Car des morceaux comme "Masked Betrayer" et le très court "Invisible Oppression" permettent de révéler toute la maîtrise du Thrash Metal qu'affiche le trio. Même côté soli, domaine dans lequel la blonde Prika Amaral se révèle excellente. Elle qui est dotée d'une certaine vélocité et d'un sens de la mélodie évident qui s'inscrit dans la plus pure tradition Heavy sans faire tache dans ce Thrash vigoureux, voire violent, qu'administrent les Brésiliennes. Les demoiselles ont un penchant pour l'extrême déjà fort sensible sur ce tout premier disque de leur carrière, ce qui se vérifiera progressivement au fil des années. Mais on ne pourra pas dire qu'on n'a pas été prévenu car tous les germes du style NERVOSA sont déjà présents ici.

A lire aussi en THRASH METAL par T-RAY :


LAMB OF GOD
As The Palaces Burn (2003)
L'ascension d'un nouveau messie




NERVOSA
Victim Of Yourself (2014)
Les 3 garces posent leurs couilles sur la table !


Marquez et partagez




 
   T-RAY

 
  N/A



- Fernanda Lira (basse, vocaux)
- Prika Amaral (guitares, vocaux additionnels)
- Fernanda Terra (batterie)


1. Time Of Death
2. Masked Betrayer
3. Invisible Oppression



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod