Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD N' HEAVY  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Dimmu Borgir, Troll, Carpe Tenebrum
 

 Site Officiel Du Groupe (618)

CHROME DIVISION - One Last Ride (2018)
Par CHAPOUK le 9 Janvier 2019          Consultée 958 fois

En 2018 ce "One Last Ride" marque le retour d'Eddie Guz au chant chez CHROME DIVISION… Mais si rappelez-vous ! Le mec qui avait été poussé sans ménagement vers la porte de sortie en 2009 car il ne s'investissait pas assez dans le groupe… Et ben il est de retour ! Et ça nous fait une belle jambe !

Non parce que honnêtement niveau chant il y a très peu de différence entre les deux bonhommes. Même si Eddie a un timbre peut-être légèrement plus grave, rauque et légèrement moins nuancé que "Shady Blue", on est loin d'être dépaysé par ce remplacement.

Mais l'info la plus importante c'est surtout que CHROME DIVISION signe ici la fin d'une belle aventure qui aura duré presque quinze ans. Surprise ! Une fois l'annonce digérée on peut donc se dire que le groupe devrait nous pondre là un skeud éclatant, en guise de bouquet final, pour partir en beauté.

Et ben voyons ça après un petit point contexte.
En 2014 on avait quitté la formation alors qu'elle était en train de prendre un virage un peu plus Glam, Hard FM, voire Pop par moments. Mais l'intégration de ces nouveaux éléments dans son Heavy burné était moyennement convaincante. En quatre ans elle a progressé, elle incorpore maintenant un peu mieux ces nouveautés au milieu de riffs et de rythmiques parfois MOTÖRHEAD-iennes, parfois plus typées Hard Rock et dont certaines sont carrément groovy.

Je passe très rapidement au-dessus de l'intro style "Far West Mexicano" qu'est "Return From The Wastelands", parce que mis à part son côté décoratif elle n'a absolument rien à voir avec le contenu du skeud. Et idem pour la dernière piste qui sert de générique de fin.

Avec des morceaux comme "So Fragile", sorte d'hybride entre BLACK LABEL SOCIETY et MÖTLEY CRÜE qui marche du tonnerre, "You Are Dead To Me", qui déclenche chez moi une irrépressible envie de secouer la tête en rythme avec cette basse et cette batterie massives, ou encore "The Call", on oscille constamment entre Hard Rock (des plans à la AC/DC ou qui feraient pas tâche chez ZZ TOP, du groove en masse induit par des influences Blues…) et Heavy (twins guitars à la MAIDEN, gros son bien massif).

Tandis que le côté plus mélodique / accrocheur s'exprime autrement.
On le retrouve disséminé, beaucoup plus subtilement que sur le précédent skeud, dans les mélodies, les lignes de chant, la plupart des refrains qui sont catchy (excepté celui de "One Last Ride" qui perd en saveur parce qu'il manque vraiment d'inspiration, on dirait un mix entre celui de "The Call" et "This One Is Wild"), les éléments Glam qui apparaissent de temps en temps ("Staying Until The End" qui évoque "Endless Night", "I'm On Fire Tonight", "This One Is Wild").

Mais c'est surtout le fait qu'une chanteuse estampillée Pop (MISS SELIA) vienne donner la voix au côté d'Eddie sur "Walk Away In Shame", qui surprend. Mais pour une fois, dans le bon sens !
Les interventions de la demoiselle s'intègrent parfaitement bien dans cet univers musclé et viril et viennent compléter celles d'Eddie tout en finesse.

Et enfin pour ceux qui préfèrent le "play loud and fast" façon MOTÖRHEAD je peux que vous conseiller de vous pencher sur "We Drink", "I'm On Fire Tonight" si ses attributs Glam vous gênent pas trop ou sur "Back In Town", qui démarre comme du AC/DC avant d'enchaîner sur un style qui n'aurait pas déplu à la bande à Lemmy.

Ce "One Last Ride" n'est objectivement pas LE chef d'œuvre qui conclut avec panache la discographie de CHROME DIVISION mais il n'a pas à rougir pour autant. Il est catchy, il donne envie de bouger, il pioche ses influences chez des légendes, même s'il ne sort pas vraiment l'auditeur de se zone de confort, tout ce qu'on lui demande après tout c'est d'être divertissant. Et ça c'est mission accomplie.

A lire aussi en HEAVY METAL :


ARIA
Blood For Blood (1991)
Les maîtres du metal russe sont intouchables

(+ 1 kro-express)



ENFORCER
Death By Fire (2013)
Du bon Speedheavy (Gonzales) en 2013, c'est rare.

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   CHAPOUK

 
  N/A



- Eddie Guz (chant)
- Miss Selia (chant sur 3)
- Damage Karlsen (basse)
- Shagrath (stian thoresen)
- Tony White (batterie)


1. Return From The Wastelands
2. So Fragile
3. Walk Away In Shame
4. Back In Town
5. You Are Dead To Me
6. The Call
7. I'm On Fire Tonight
8. Staying Until The End
9. This One Is Wild
10. One Last Ride
11. We Drink
12. Towards The Unknown



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod