Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Iced Earth, Demons & Wizards
- Membre : Disforia
 

 Site Officiel (34)
 Bandcamp (22)
 Chaine Youtube (14)

JUDICATOR - The Last Emperor (2018)
Par JEFF KANJI le 7 Mai 2018          Consultée 3074 fois

Comme je suis joie ! Vous n'avez pas idée à quel point ! L'un des espoirs que je suis depuis plusieurs années vient enfin d'exaucer mes vœux après un "At The Expense Of Humanity" qui avait déjà suscité l'intérêt d'une partie de la communauté Metal : JUDICATOR vient de faire son entrée dans la cour des grands ! Enfin constitué en véritable groupe (moins son claviériste), même si la création reste l'apanage du duo d'origine Cordisco/Yelland, la formation Power Metal américaine, qui a démarré avec les moyens du bord, sur une discussion après rencontre à un concert de BLIND GUARDIAN, tout en affirmant un choix original d'imprégner ses textes d'Histoire, sort son quatrième album et à peine la rentrée passée avec "At The Expense Of Humanity", saute déjà une classe pour aller se pavaner dans la cour des grands.

Car avec "The Last Emperor", JUDICATOR parvient à la fois à corriger la principale faiblesse de son précédent album, qui avait tendance à trop se rapprocher de DISFORIA avec ses claviers et ses éléments Proggy, et à sublimer ce qu'il avait réussi de jouissif sur "Sleepy Plessow" désormais dépassé par ce nouvel album consacré cette fois-ci aux croisades. Cette période, particulièrement romanesque de la IIIème croisade, où se sont croisés les destins épiques et historiques de Frédéric Barberousse, Philippe Auguste, Richard Cœur De Lion et de Saladin entre autres, sans oublier les mythiques ordres chevaleresques au service de la foi (teutoniques, templiers et j'en passe) a déjà inspiré par le passé (je pense évidemment en premier lieu au "Hattin" de CRYSTALLION ou encore à toute l'imagerie d'un HAMMERFALL et ses "Templars Of Steel").

Sauf qu'à l'image de BLIND GUARDIAN relatant l'homérique prise de Troie sur "And Then There Was Silence", JUDICATOR, pied au plancher (mais pas que, j'y reviendrai) délivre riffs puissants, batterie débridée et vocaux habités en plus d'être monumentaux. Garni de chœurs et de guitares harmonisées, le Power Metal des Américains est très marqué par l'influence BLIND GUARDIAN, ça on le savait déjà. Mais ce que j'entends sur ce disque, c'est ce que les Allemands ont réussi au début des années 90 avec un opus comme "Somewhere Far Beyond" : le groupe avait suivi le chemin tracé par HELLOWEEN et s'éloignait progressivement de cette influence pour affirmer son style et sa façon d'écrire. JUDICATOR est parti d'une formation calquée sur son influence et de la même manière s'en détache progressivement.

On a ces vocaux à la limite de l'arraché, mieux maîtrisés ici et qui servent le dialogue d'un John Yelland en conteur guerrier et conquérant ("Queen Of All Cities"), ces harmonies vocales d'où s'échappent des aigus étincelants ("Spiritual Treason"), et ces riffs suivis par les vocaux avec plus d'habileté que par le passé ("The Last Emperor") et cette basse qui existe enfin, tant dans le jeu que dans le mix. Les tempi sont beaucoup mieux maîtrisés et alternent ce qu'il faut pour faire respirer le Metal de ces jeunes Américains, et les structures elles aussi sont plus lisibles, même si le groupe aime toujours surprendre (un héritage de BLIND GUARDIAN là aussi, que je ne retrouve pas assez dans le style) pour laisser parler une finesse qui n'a véritablement fait son apparence que sur l'album précédent.

On pourra émettre un bémol sur les soli de guitare, certes mélodiques, avec cette propension aux motifs à base de trémolo picking ou assimilé, parfois encore assez simples, le bassiste Michael Sanchez, qui assure les soli, ne disposant pas de cette marge technique qui permettrait à la musique de JUDICATOR de franchir encore un cap. En revanche il faut reconnaître que ses mélodies, bien que parfois un peu téléphonées, sont efficaces et ne demandent qu'à être reprises à la cantonade.

Il n'y a pas un morceau à jeter sur ce disque, "It Falls To Jerusalem" alternant avec bonheur passages acoustiques légèrement folkisants et riffs rouleau-compresseur, au service d'un pré-refrain majestueux de toute beauté, "Raining Gold" optant quant à lui pour l'explosivité et le refrain en forme d'hymne, "Queen Of All Cities" jouant la carte de la nuance, pour préparer l'épicentre du disque : ce "Spiritual Treason" où Hansi Kürsch en personne vient donner la réplique au jeune John. Mais attention, il ne s'agit pas là de laisser un couplet pour que brille un guest. Comme pour son featuring avec DISFORIA, Hansi bataille ardemment avec son émule, et la rugosité de sa voix fait une nouvelle fois des merveilles, créant une dualité pas si évidente au départ, les parties de chœur sonnant déjà tout ce qu'il y a de plus BLIND GUARDIAN-esques. JUDICATOR ressort grandi de cette apparition. À mon avis la meilleure option pour découvrir ce disque avec "Take Up Your Cross". L'album étant disponible en intégralité sur Bandcamp, ce serait dommage de vous priver !

Je suis persuadé que JUDICATOR peut encore faire mieux, mais il a déjà frappé très fort pour se faire une place dans le top 3 des sorties du style cette année, seul un POWERWOLF en pleine possession de ses moyens pouvant pour le moment bousculer cette formation américaine à laquelle je veux donner un coup de pouce amplement mérité.

A lire aussi en POWER METAL par JEFF KANJI :


NOVERIA
Risen (2014)
Arrivée d'un sérieux client




SONATA ARCTICA
Successor (2000)
Bouillon de culture


Marquez et partagez






 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- John Yelland (chant, chœurs)
- Tony Cordisco (guitare)
- Michael Sanchez (basse, guitare lead)
- Jordan Elcess (batterie)
- -
- Hansi Kürsch (chant additionnel sur 5)
- Dave Brown (chant additionnel sur 6, chœurs)
- Carlos Alvarez (chœurs)


1. The Last Emperor
2. Take Up Your Cross
3. Raining Gold
4. The Queen Of All Cities
5. Spiritual Treason
6. Antioch
7. Nothing But Blood
8. It Fall To Jerusalem
- Bonus Track
9. King Of Rome [re-recorded]



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod