Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Yngwie Malmsteen , Narnia
- Style + Membre : Double Dealer, Galneryus
 

 Site Officiel (237)
 Myspace (112)

CONCERTO MOON - Tears Of Messiah (2017)
Par JEFF KANJI le 9 Mai 2018          Consultée 886 fois

La régularité de CONCERTO MOON est assez épatante ! Tout comme son homologue GALNERYUS, autre figure de proue du Power Metal japonais, le groupe de Norifumi Shima tient une forme olympique, ne s'abaissant jamais à nous livrer des albums en demi-teinte, ce qui est à la fois remarquable et un peu compliqué à appréhender car les discographies des deux formations sont pléthoriques, sans évolution notable (hormis quelques changements de personnel qui n'ont que peu d'impact) et d'une qualité à peu près constante. Toujours bonne, parfois ordinaire, rarement géniale, la musique de ces techniciens de haut vol n'est pas toujours apte à marquer durablement l'auditeur.

"Tears Of Messiah" démarre sur les chapeaux de roue pour un titre speed, peut-être pas le meilleur de l'album après coup, mais diablement efficace, et porté par le chant habité et une nouvelle fois incroyablement engagé d'Atsushi Kuze. CONCERTO MOON fait toujours du Speed Mélodique, y a pas tromperie sur la marchandise, et il est toujours inspiré ! Même s'il n'atteint pas la perfection, le quintette japonais délivre une nouvelle fois son lot de cartouches ultra efficaces, "Stay Down There" ou la pièce-titre entre autres. Si tout l'album avait été de la qualité de ces titres, sans nul doute, on aurait dépassé le déjà excellent "Between Life And Death", d'autant que les relents STRATOVARIUS-iens que j'avais relevé sur ce dernier sont absents ici.

À noter une plus grande importance de l'orgue dans le jeu de clavier, qui contribue sans doute à effacer les accointances repérées sur "Between Life And Death", sans doute dues à un changement de claviériste, Masashi Okagaji (TERRA ROSA) qui vient remplacer un Aki inquiété par la justice japonaise pour fraude, causant son renvoi immédiat de la formation kagawaïenne qui par contre a su conserver la section rythmique de son précédent album.

CONCERTO MOON sonne à la fois terriblement débridé et maîtrisé à la fois sur "Tears Of Messiah", doté d'une bien jolie pochette, du genre à faire acheter un disque sur un coup de tête. C'est ce qui ressort le plus de ce déjà douzième opus, la cadence n'ayant pas baissé depuis "Rise From The Ashes". Et hormis "Noah's Ark", "Lift Your Life" et "Stick It Out" qui font office de titres plus courant d'air, il me paraît objectivement difficile de reprocher quoi que ce soit à ce disque, une nouvelle fois très bien écrit et réalisé, les Japonais révélant toujours des trésors d'inventivité et de dynamisme pour faire vivre leur musique. D'autant que CONCERTO MOON démontre qu'on peut faire de l'hymnique festif sans pour autant faire dans le générique de manga ("Running Out Of Time").

Il n'y a pas grand-chose à rajouter en réalité ; CONCERTO MOON connaît ses gammes et sait les utiliser à bon escient, rate rarement le coche, et, même s'il peut sans doute encore faire mieux pour délivrer une œuvre parfaite, enfile les perles avec une facilité déconcertante. Par exemple, il possède des tonnes de dynamique qu'un POWERWOLF n'approchera jamais, mais il est encore loin d'en posséder le potentiel hymnique. Le Japon confirme une nouvelle fois qu'il est bien plus que l'autre pays du Power Metal.

A lire aussi en POWER METAL par JEFF KANJI :


EXLIBRIS
Humagination (2013)
Et si ROYAL HUNT avait fait du Power ?




GAMMA RAY
Sigh No More (1991)
♪ I need a new direction… ♫

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Norifumi Shima (guitare, chœurs)
- Atsushi Kuze (chant)
- Tora (batterie)
- Shigeharu Nakayasu (basse)
- -
- Masashi Okagaki (claviers)


1. Light In The Shadow
2. Noah's Ark
3. Tears Of Messiah
4. Lift My Life
5. Stay Down There
6. Dreams Are All Gone
7. Running Out Of Time
8. Don't Wanna Cry No More
9. Stick It Out
10. Time Of Revenge



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod