Recherche avancée       Liste groupes



      
PROGRESSIVE POWER METAL  |  STUDIO

Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Iced Earth, Demons & Wizards
- Membre : Disforia
 

 Site Officiel (6)
 Bandcamp (4)
 Chaine Youtube (7)

JUDICATOR - At The Expense Of Humanity (2015)
Par JEFF KANJI le 24 Janvier 2018          Consultée 490 fois

John Yelland est un jeune prodige qui ne ménage pas ses efforts pour pouvoir faire sortir sa sensibilité. Il a deux chevaux de course pour s'exprimer : DISFORIA, que j'ai essayé de vous faire découvrir par le biais des chroniques de ses deux albums, qui pratique un Metal Prog qui a bien digéré toutes les nouveautés du Metal post-90. Et il a aussi JUDICATOR, ce projet plus Power Metal créé avec le multi-instrumentiste Tony Cordisco et qui sort un troisième album en 2015, présenté au moment des référendums comme l'un, si ce n'est le meilleur album de Power Metal de l'année. Il faut dire que la concurrence n'a pas été des plus rudes mais il me paraissait compliqué de se hisser sur le podium BLIND GUARDIAN – SERIOUS BLACK – PYRAMAZE (surtout avec CONCERTO MOON et CAIN'S OFFERING tapant au carreau).

Je ne sais pas si c'était l'album de l'année, mais JUDICATOR, qui n'en était pas à son coup d'essai (déjà le troisième album, la scène américaine disposant d'un vivier de groupes talentueux qui m'épate toujours), a frappé fort, sans aucun doute. Et le marché du disque actuel ne laisse hélas aucune chance à des projets comme JUDICATOR, car le temps de maturation a duré trois albums. Il partait de loin avec "King Of Rome", et même s'il avait quelques qualités, personne n'aurait parié sur lui. D'ailleurs à l'heure d'aujourd'hui elle est toujours la chronique la moins lue de votre serviteur. Mais si "Sleepy Plessow" laissait voir d'encourageants progrès, dus en grande partie au jeune prodige John Yelland (DISFORIA), on passe carrément dans la division du dessus avec "At The Expense Of Humanity".

Cet album a une atmosphère des plus particulières, puisqu'il s'inspire d'un fait tragique mais bien réel ; la bataille perdue du frère de John contre le cancer… Les textes sont forts, remarquablement bien écrits, et l'association de John Yelland avec l'homme à tout faire Tony Cordisco a laissé place à un véritable groupe, et cela fait une grosse différence là aussi, JUDICATOR se débarrassant de son côté fait maison qui sonnait un peu cheap. D'ailleurs, les claviers de Tyler Sherrill font une percée remarquable et on peut le féliciter pour son bon goût (il n'intervient jamais en permanence, seulement quand les compositions le nécessitent) et ses soli bien sentis distillés ici et là.

Alors autant vous prévenir, si vous êtes manque d'Hansi Kürsch, venez écouter cet album, où John démontre toute l'étendue de ses qualités vocales, en ayant recours à de nombreux chœurs héroïques qui rappelleront immanquablement le travail du Gardien Aveugle. En outre, il sait manier les nuances, et ce, dès le premier véritable titre "God's Failures", où il se fait doucereux comme sait aussi le faire son modèle. Il joue aussi avec les chœurs de manière théâtral, les utilisant en question-réponse, tels des sections d'orchestre (l'échevelée "Lucid Nightmare", très ICED EARTHienne et saupoudrée de growls de Paul Black, qui apparaissait déjà sur "Sleepy Plessow").

L'album démarre avec un tempérament Power à mi-chemin entre un ICED EARTH et un PERSUADER (impression renforcée par le riffing et les vocaux de John), mais révèle très rapidement les penchants Prog de la formation, qui n'a pas peur de développer ses titres sur de nombreuses minutes et même de glisser quelques discrètes orchestrations de bon goût. On n'en dira pas forcément autant de la participation de la chanteuse Mercedes Victoria sur "Support Life", un peu limite à côté des vocaux assurés de John et Paul Black. On retrouve quelques autres guests, avec entre autre Jeff Teets de MINDMAZE, venu poser un solo de guitare sur l'épique "How Long Can You Live Forever?".

Plutôt consistant, en culminant à plus d'une heure, ouvert et conclu par un petit instrumental de belle facture à chaque fois, "At The Expense Of Humanity" est un disque gorgé de qualités même s'il est parfois encore un peu rigide ("Autophagia") et que le tout pourra sans doute gagner encore un poil en fluidité à l'avenir, certains titres donnant l'impression d'avoir été composés en collant les idées les unes aux autres. Du coup, nous n'avons pas là l'album Power Metal de 2015, BLIND GUARDIAN étant quasi hors-concours, ma préférence étant allée à PYRAMAZE et SERIOUS BLACK, mais si je devais citer un groupe et un album dans la catégorie espoir, ce serait sans aucun doute JUDICATOR avec "At The Expense Of Humanity".

Note réelle : un 3,5/5 encourageant.

A lire aussi en POWER METAL par JEFF KANJI :


HIBRIA
Defying The Rules - 10th Anniversary (2014)
Joyeux Noël




KELDIAN
Outbound (2013)
2013 : le podium des outsiders


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Tony Cordisco (basse, guitare)
- John Yelland (chant)
- Jordan Elcess (batterie)
- Tyler Sherrill (claviers)
- -
- Austin Bentley (cordes sur 7,8,13)
- Joshua Payne (guitare lead sur 6,10)
- Mercedes Victoria (chant sur 10)
- Paul Black (chant saturé sur 6,10)
- Dave Brown (chœurs)
- Carlos Alvarez (guitare lead sur 3,12, chœurs)
- Jeff Teets (guitare lead sur 12)


1. A Picture Of Fading Light (instrumental)
2. God's Failure
3. Cannibalistic Mind
4. Coping Mechanism
5. My Fantasy Destroyed
6. Lucid Nightmare
7. The Rain In The Meadow
8. Nemesis/fratricide
9. Autophagia
10. Life Support
11. At The Expense Of Humanity
12. How Long Can You Live Forever?
13. Enantiodromia (instrumental)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod