Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD / HEAVY  |  E.P

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Awacks
- Membre : Symakya

SEYMINHOL - Indian Spirit (1998)
Par JEFF KANJI le 2 Mars 2018          Consultée 507 fois

Parti de rien, SEYMINHOL fait les bars, distribue son EP "Thunder In The Dark" à la mano, négociant les bacs des disquaires. Le groupe est amateur et fait absolument tout lui-même. Néanmoins les premières chroniques arrivent et le message est semble-t-il le même partout : SEYMINHOL doit poursuivre ses efforts car il a du potentiel. Rudy Lenners, premier batteur de SCORPIONS, fait partie de ses supporteurs des premières heures. Hélas, alors que tout semble bien embarqué (les cinq cent exemplaires de l'EP sont écoulés) avec un contrat signé sur un petit label, SEYMINHOL se fait escroquer dans une affaire de montage financier qui ébranlera sérieusement le groupe, conduisant au départ de Marco Smacchi, remplacé par Régis Reinert, qui dépannera le groupe en live jusqu'en 2004.

"Indian Spirit" n'est pas seulement le résultat de ces circonstances, mais aussi un échec pour la jeune formation qui semblait pourtant bien partie. Les éléments révélés sur "Thunder In The Dark" sont toujours là mais l'équilibre des guitares est rompu ; il y a sur "Indian Spirit" un vide entre les instruments mal compensé par une basse-batterie toujours efficace. Le chant de Kévin, bien moins bon que sur l'EP de 1996 est souvent esseulé dans le mix, et le jeune vocaliste n'est pas toujours exempt de tout reproche niveau justesse, ce qui est là aussi surprenant. "Indian Spirit" était initialement pensé comme un album, et la moitié des titres composés par le groupe n'ont jamais vu le jour… Du moins pas qu'on sache.

Si on retrouve ce Heavy Metal teinté d'influences Hard Rock ("Indian Spirit"), on observe l'arrivée de thématiques plus inspirées par la mythologie et l'Histoire ("Fury Of The North") et une volonté timide de lorgner davantage sur le Heavy pur et dur ("Prisoner Of Your Heart" et son accélération à mi-parcours se muant en Heavy Speed des familles). SEYMINHOL ne sait pas trop où il va malheureusement et les mélodies, si elles ne sont pas honteuses, n'ont pas cette efficacité qui faisaient lever l'oreille sur "Thunder In The Dark". De plus le recours au growl sur "Gruesome Symphony" n'est pas non plus heureux, avec là encore une volonté d'aller vers une direction plus Heavy ; on peut sans peine imaginer d'où vient la fraction stylistique au sein du groupe, entre une qui manifeste son goût pour le Hard Rock (le riff groove de "Dieu Reste Fidèle") et l'autre qui est attirée par des sonorités plus Metal ("Gruesome Symphony" justement).

On pouvait s'attendre à ce que la formation lorraine fasse enfin honneur à son patronyme en évoquant la civilisation amérindienne, d'autant qu'on ne le sait pas encore (pas même le groupe) mais les futures études d'Histoire du vocaliste conditionneront en bonne partie la deuxième carrière du groupe. Et "Indian Spirit" a judicieusement donné son nom à l'EP : il s'agit hélas du seul titre qui supporte bien les écoutes successives. Car suite à ce ratage qui ressemble au chant du cygne d'une formation déjà désabusée, le compositeur principal du groupe, le bassiste Christophe Billon-Laroute, se fera quasi la malle avec Dominique Calastretti entraînant la fin de la première formation de SEYMINHOL qui a besoin de réfléchir sérieusement à son avenir…

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


SAVATAGE
Streets: A Rock Opera - Narrated Version (2013)
SAVATAGE version comédie musicale




JUDAS PRIEST
Epitaph (2013)
Ce n'est qu'un au revoir


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Christophe Billon-laroute (basse)
- Régis Reinert (guitare)
- Kevin Kazek (chant)
- Éric Perron (guitare)
- Dominique Calastretti (batterie)


1. Fury Of The North
2. Prisoner Of Your Heart
3. Braindead
4. Indian Spirit
5. Seul Dieu Reste Fidèle
6. Gruesome Symphony



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod