Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  E.P

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Awacks
- Membre : Symakya

SEYMINHOL - Thunder In The Dark (1996)
Par JEFF KANJI le 6 Mars 2018          Consultée 386 fois

C'est quand même dingue ça… J'essaie toujours d'aller dénicher de nouveaux talents prometteurs et parfois il m'est difficile de m'atteler à certains groupes, et ce sans raison valable. À la rigueur, quand il s'agit d'un LONEWOLF, je sais pourquoi, car je sais très bien à quoi m'attendre. Mais dans le cas de SEYMINHOL, formation lorraine fondée en 1989 et qui, à l'instar d'AWACKS, mettra longtemps à franchir le pas de l'enregistrement studio, il n'y a pas d'explication plausible. S'il faudra patienter jusqu'à 2002 pour voir son premier album pointer le bout de son nez, SEYMINHOL est actif, stabilise peu à peu son line-up, Dominique Calastretti troquant le micro pour les baguettes au départ de David Papp et l'arrivée de Kevin Kazek au chant. Marco Smacchi vient ajouter une cinquième pièce à l'échiquier et en 1992, trois ans après sa formation, le groupe fondé sous le nom de SPIRITH va enfin commencer à voler de ses propres ailes.

Tirant son nom d'une tribu amérindienne, SEYMINHOL (SEMINOLE dans sa première orthographe) s'attelle à l'enregistrement d'une première démo "Poussière De Lune" qui lui permet de commencer à jouer un peu partout dans le Nord-Est de la France. À l'époque, SEYMINHOL chante en français, sous l'impulsion de son compositeur principal Éric Perron. Et il faut attendre encore trois ans pour voir paraître "Thunder In The Dark", son tout premier EP composé de cinq titres.

Si vous avez connu SEYMINHOL via "Septentrion's Walk" ou les derniers opus, vous allez être dépaysés c'est le moins qu'on puisse dire. SEYMINHOL pratique à l'époque un Heavy Metal Mélodique à l'ancienne, riche d'arpèges lugubres inspirés des figures américaines du genre comme METAL CHURCH ou SAVATAGE, et de mélodies presque FM par moments ("Dirty Love"). Le groupe cherche à synthétiser le Hard/Metal des années 80 et 90, pour un résultat des plus honorables, mais tellement différent de ce que sera SEYMINHOL par la suite. Le chant est désormais en anglais, et Kevin, sans posséder le timbre du siècle, se révèle un interprète plutôt inspiré et convaincant. Musicalement ça joue bien, sans trop de démonstration néanmoins, même si la paire de guitaristes se montre à son avantage. Le titre final "Sophie" est intéressant car il reste l'un des derniers vestiges de chant français dans la musique des Lorrains. Et à part deux trois rimes un peu maladroites, on est sur un niveau honorable, d'autant que le solo de guitare est particulièrement chouette.

Pour sa première incartade discographique, SEYMINHOL affiche ses capacités, bien que tout ça puisse encore être affiné. Mais les mélodies sont là, et c'est loin d'être le cas chez tout le monde. Bon point. Le plus curieux au final, c'est de découvrir les premiers pas du groupe après l'avoir connu comme une formation de Heavy Prog aux ambiances soignées. Il s'agit vraiment là d'un autre groupe, dont le seul lien avec le présent est le chant de Kevin Kazek. Cet EP autoproduit à cinq cent exemplaires est hélas épuisé depuis longtemps (tout comme son successeur "Indian Spirit") et merci encore à Nicolas Pélissier, actuel maître à penser du combo, de m'avoir, par les voies ouvertes d'Internet, permis de me plonger dans le lointain passé du groupe.

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


IRON SAVIOR
Live At The Final Frontier (2015)
À la maison avec les copains




IRON SAVIOR
Titancraft (2016)
Le phénix


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Christophe Billon-laroute (basse)
- Marco Smacchi (guitare)
- Kevin Kazek (chant)
- Éric Perron (guitare)
- Dominique Calastretti (batterie)


1. Acid Story
2. Fight To Survive
3. Dirty Love
4. Thunder In The Dark
5. Sophie



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod