Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Steelwing, Iron Maiden, Tokyo Blade
- Membre : Steel Attack
 

 Site Officiel (226)
 Myspace (125)
 Chaîne Youtube (135)

STARBLIND - Darkest Horrors (2014)
Par JEFF KANJI le 25 Janvier 2016          Consultée 872 fois

S'ils ne possèdent pas en eux ce petit quelque chose qui rend les groupes anglais aussi attachants, les Suédois deviennent un peu plus chaque jour ceux sur qui l'on peut compter pour retrouver la flamme de tous les styles jadis à la mode et délaissés par leurs propres géniteurs, entre STEELWING qui fait du MAIDEN à la place de MAIDEN, GRAND DESIGN qui sort des suites du "Hysteria" de DEF LEPPARD, ce ne sont pas les exemples qui manquent, le récent retour des BACKYARD BABIES venant lui aussi étayer la thèse.

STARBLIND est fondé avec comme pour objectif de faire du Heavy traditionnel ou plutôt eighties. Et clairement le quintette va chercher son précieux élixir à la source ; la NWOBHM je vous le donne dans le mille ! L'ancien batteur de STEEL ATTACK a décidé de se mettre au chant et on pensera assez vite à David Bowers (HELL) mais avec une propension à faire claquer les aigus plus souvent qu'à son tour. Tout sur "Darkest Horrors" semble réchapper d'une maison de disques qui aurait hésité entre sortir ce disque et "Night Of The Blade". Oui, les deux disques ont pile trente ans d'écart, mais ça n'empêche pas STARBLIND de sonner rétro tout en utilisant les moyens modernes, j'en veux pour exemple ce son de guitare qui croustille comme au bon vieux temps et cette basse ronronnante.

Concernant les compos, difficile d'être surpris par cette mixture qui ressemble très fortement à TOKYO BLADE. Des accents MAIDENiens parcourent bien évidemment la galette (rien que le nom du groupe, très certainement inspiré par un titre de "The Final Frontier" ; je précise au passage que le groupe s'est formé en 2013) et dès le premier titre "Ascendancy" on comprend très vite à qui on aura affaire. On pense aussi à ENFORCER qui est sans doute celui qui a le mieux renoué avec à la fois la NWOBHM des origines et le succès. En choisissant des thématiques horrifiques comme bases de leurs paroles, on repère une volonté de se démarquer. Mais ne vous attendez pas avec "Darkest Horrors" à une bande-son idéale pour vos soirées devant American Horror Story vous perdriez votre temps !

Quoi dire de plus sur ce pur produit traditionnel qui témoigne d'une véritable nostalgie ambiante dans le monde du Heavy Metal ? Que visiblement c'est fait avec cœur, passion, et ferveur dans le but de coller à l'esprit du Heavy de l'époque, avec cet ensemble de principes qu'on pourrait résumer à "Harder Faster Louder", ce que STARBLIND fait très bien, cachant son immobilisme rétrograde derrière une bonne dose d'énergie qui aide à faire passer le tout et de petits relents de Heavy allemand ("Darkest Horror"). STARBLIND ne s'embarrasse pas des détails et l'album est pied au plancher du début à la fin (à quelques encablures près). Alternant mid-tempi et speederies et nous proposant en sus une power ballade en forme d'hommage à la "Children Of The Damned" avec "Crystal Tears", ce premier album honnête d'un groupe qui aura sans doute du mal à se faire un nom permet de passer un bon moment en musique de fond, mais il n'y a pas à dire, on préférera nettement l'original à la copie.

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


JUDAS PRIEST
Turbo 30 [2017] (1986)
À préférer au "Priest… live!"




ARIA
Baptism By Fire (2003)
Révolution renaissance


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Mike Stark (chant)
- Björn Rosenblad (guitare)
- J.j. (guitare)
- Daniel Tillberg (basse)
- Zak Wikner (batterie)


1. Ascendancy
2. Blood In The Night
3. Crystal Tears
4. Darkest Horror
5. The Reckoning
6. At The Mountain Of Madness
7. The Great Hunt
8. I Stand Alone
9. Temple Of Set



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod