Recherche avancée       Liste groupes



      
NEO METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique neo metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2000 The Sickness
2002 1 Believe
2005 Ten Thousand Fists
2008 Indestructible
2010 Asylum
2015 Immortalized
2018 Evolution
2022 Divisive
 

 Site Officiel (622)
 Facebook (1188)

DISTURBED - The Sickness (2000)
Par FENRYL le 12 Octobre 2015          Consultée 4087 fois

"Chroniquer le premier album de DISTURBED en 2015 a-t-il encore du sens ?"

Vous avez deux heures…

Que reste-t-il 15 ans après de "The Sickness" dont le matraquage à l'époque avec le single "Down With The Sickness" avait provoqué tout de même pas mal d'overdose autour de la planète.
Avec un bilan à terme échu de plus de 4,5 millions de galettes vendues depuis rien qu'aux States, il faut bien reconnaître que ce premier L.P dans leur discographie méritait (enfin !) un avis.

En arrivant à la fin du dernier siècle sur le devant de la scène après avoir changé de nom (BRAWL à la place de CRAWL avant DISTURBED au final), les natifs de Chigaco sont lâchés dans la fosse aux lions dans une période charnière… Le Nu Metal a plus ou moins vécu, le Néo occupe le devant de la scène et le Metalcore se fait encore torcher ses couches avant de déferler…
Qui pourrait encore imaginer qu'un groupe puisse se forger une identité propre après le passage de KoRN voire même un LINKIN PARK qui viendra balancer son "Hybrid Theroy" 6 mois plus tard ?

On peut rapidement parler musique pure avec DISTURBED. Les influences majeures sont à trouver du côté d'un KoRN donc, sans hésitation, mais également vers un ALICE IN CHAINS sur des titres comme "Numb". J'y reviendrais plus tard mais les couplets sont d'une mélancolie tout à fait saisissante grâce à son chanteur...
Néanmoins, l'affaire se veut plus complexe avec des touches un peu hardcore (BIOHAZARD), des teintes de Rap Metal (CLAWFINGER, DOWNSET, RATM…) et des nuances plus Heavy sur les harmoniques artificielles. Relevez le tout avec une belle pincée d'indus ("Conflict" ou le ultra MARILYN MANSON/Rob ZOMBIE "Meaning Of Life" période "Antichrist Superstar" voire "The Golden Age Of Grotesque" avec "sAINT" sorte de plagiat !), couvrez et laisser ensuite reposer en servant un chaud/froid grâce à une cover inattendu : "Shout" de TEARS FOR FEARS (groupe culte de ma jeunesse) qui fonctionne terriblement !

On headbangue sans soucis avec le sautillant "Want" porté par sa basse massive et son mur de riffs de grattes aussi simple qu'efficace…
DISTURBED est d'ailleurs un des combos les plus souvent cités par mes potes bassistes pour la présence de leur instrument fétiche. Loin tout de même des références proposées par la bande de J.Davis, mais tout de même assez typique pour être précisé !

Mais l'essentiel est évidemment ailleurs pour tous ceux qui connaissant le nom de DISTURBED, avec la présence derrière le micro d'un David Draiman qui – comment dire – déstabilise de prime abord ! Une voix nasillarde, haut perchée, tour à tour rapée ("Droppin'plates" et son mythique "Use my music as a weapon"), heavy puis claire ("The Game", titre trop long) avec une sacrée facilité qui en fait une caractéristique fondamentale du groupe. J'avoue qu'on accroche ou pas, sans demi mesure !
Cerné par des samples et autres programmations, ce timbre si particulier fait parfois un peu robotisé mais se révèle avec le temps. Si les fans sont en adoration face à "Stupify", je l'apprécie davantage avec cette petite voix éraillée quand il lâche davantage les watts !

Avec son artwork puissant et sombre (et la présence de la mascotte "The Guy" au dos), "The Sickness" trompe son monde.
On tient ici un album de Nu Metal à la frontière de beaucoup d'autres styles cités plus haut. DISTURBED est donc un groupe éclectique qui laisse entrevoir un potentiel des plus surprenants et intéressants.
Ce premier effort s'écoute avec vraiment beaucoup de plaisir quand on sait apprécier une sacrée hétérogénéité d'influences et qu'on tolère un chant très "original" !
15 ans plus tard, cela fonctionne avec un pointe de nostalgie, on peut aisément comprendre que les kids de l'époque ai su accueillir avec passion le groupe qui se retrouva en tournée rapidement ensuite avec MANSON (!) et invité au Ozzfest !
Si certains morceaux s’essoufflent un peu car trop "longs", "The Sickness" est globalement une réussite qui saura trouver à juste titre son public. La suite prendra-t-elle des allures de montagnes russes pour autant ? A suivre !

Top : "Voices", "Shout", "Want", "Down With The Sickness".

N.B : il existe une version remastérisée de 2010 pour fêter la décennie de cet album enrichie de deux inédits : "God Of The Mind" et "A Welcome Burden".

A lire aussi en NEO METAL par FENRYL :


DEFTONES
Ohms (2020)
Une ode à la résistance...

(+ 1 kro-express)



DEFTONES
Gore (2016)
Boucherie de Flamands roses par une référence...

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- David Draiman (chant)
- Dan Donegan (guitare, programmation)
- Steve Kmak (basse)
- Mike Wengren (batterie)


1. Voices
2. The Game
3. Stupify
4. Down With The Sickness
5. Violence Fetish
6. Fear
7. Numb
8. Want
9. Conflict
10. Shout2000
11. Droppin' Plates
12. Meaning Of Life



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod