Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Illdisposed, Cancer
- Membre : James Murphy, Millenium, Gorgoroth, Denial Fiend, Death, Sebastian Bach , Andrew W.k., Hellfest Open Air Edition, Hellwitch, Testament, Toxik
- Style + Membre : Deicide, Disincarnate, Nocturnus Ad [after Death], Six Feet Under, Massacre
 

 Site Officiel (1342)
 Page Myspace Officielle (737)

OBITUARY - Inked In Blood (2014)
Par DEADCOM le 2 Août 2015          Consultée 3544 fois

Si on y regarde d'un peu plus près, on constate que ce nouvel album ne possède plus du tout cette morbidité d'antan. Le Death de ces mecs-là est aussi celui des vieilles légendes US telles que DEICIDE, MORBID ANGEL ou CANNIBAL CORPSE, qui ne nous font plus frémir aujourd'hui. Si le contenu est plaisant, cela reste tout même insuffisant. En moins de 50 minutes, ces musiciens pourtant parfaitement aguerris dans leur créneau, ont bien du mal à faire décoller cet album poussif, qui ne demande pas grand-chose pour exploser. Le break amorcé par les deux frères Tardy (Donald et John) sur le bien nommé TARDY BROTHERS (et son "Bloodline" de 2009), n'a pas arrangé la situation car le résultat bien plan-plan de leur musique nous démontre les limites de celle-ci. Ce qui fait qu'OBITUARY (en terme de compositions) ne passionne plus du tout. A contrario des formations de troisième zone comme JUNGLE ROT, DEBAUCHERY ou TORTURE KILLER, pourtant largement influencées par ce groupe mythique, deviendraient presque intéressantes.

Autoproduit par le groupe mais aussi (et surtout) supervisé par les mains expertes de Mark Prator, "Inked In Blood" aura nécessité près de quatre ans de gestation. Dès l'entrée en scène de "Centuries Of Lies" on penche très nettement sur un "Back From The Dead" et son "Threatening Skies" devenu un archétype du titre d'ouverture Made In OBITUARY. Quant à ceux qui ne jurent que par "Slowly We Rot" (donc la majorité des fans), l’édition spéciale de ce "Inked In blood" vous gratifiera de deux réenregistrements ("Intoxicated" et "Bloodsoaked") mais rien d'autre à signaler car ce groupe a la fâcheuse tendance de se répéter de disque en disque, avec toujours ces mêmes patterns au menu. Hormis la première piste, le futur single en puissance "Violence" (et son clip « à la Simpsons ») synthétise également la méthode des Floridiens qui consiste à faire danser tout son entourage sur un Metal typé Death aussi inoffensif qu'une mouche qui pète.

C'est un fait, le vocaliste John (Tardy) n'est plus aussi véloce qu’autrefois, surtout quand on se remémore les vomissements dark et evil de ses glorieux débuts. Son timbre guttural si particulier s'enraye désormais et devient même aujourd'hui, totalement compréhensible. Là on se dit que le groupe a perdu quelque chose en route. L'inspiration ou la hargne, peut être aussi ce feu plus ou moins nourri avec l'âge. Et ce n'est pas le nouveau soliste qui va changer la donne ! Ce cher Kenny Andrews est bon, certes mais ce n'est pas non plus un compositeur de génie. Il fait ce que l'on lui demande de faire et c'est tout. Il synthétise à sa manière (avec son son) le jeu des précédents solistes. Auparavant, Allen West offrait du noir de suie sur son manche et ses cordes. Son tandem avec Trevor Peres était juste parfait. Ralph Santolla s'isolait lui, dans un trip « Shredder fou du Death » à la James Murphy mais sans faire de compromis sur la musique du groupe qui n'en demandait pas tant. Une audience catastrophique l’amènera à quitter les lieux après deux albums dont un "Darkest Day" plutôt convenable. Un mot sur l’entrée en scène de la charismatique barrique Terry Butler, remplaçant le bourru Frank Watkins parti fricoter des doigts chez GORGOROTH. Un transfert qui n'apporte aucune nouveauté cela dit. C'est toujours aussi plat de chez plat.

Pourtant ce groove millimétré tendance brise nuques est toujours à l'honneur. L'empreinte du monstre CELTIC FROST est une condition sine qua non pour le guitariste Trevor Peres et son jeu profondément plongé dans les abîmes. Notons que l'aventure "Back From The Dead" vécue par le groupe avec le producteur Jamie Locke (en 97), lui a depuis donné des ailes pour s'orienter vers un aspect plus Hardcore de sa musique, déjà sous-entendu sur "World Demise". Des titres tels que "Violent By Nature" et "Pain Inside" sont là pour nous confirmer qu'ils ne sont pas prêt d'y renoncer. Autant que les salves "Out Of Blood" et le final "Paralyzed With Fear" qui nous balancent à foison dans le cortex, une sensation de headbanging plus que bienvenue. La troupe peut néanmoins nous surprendre avec un peu d'audace sur "Visions In My Head" et ses arpèges presque jolis... Mais bon, dire que tout ceci a été réalisé suite à une campagne de crowdfunding opérée par le groupe sur kickstarter.com !

Il est vrai que cette situation est un peu capillotractée quand on y pense. Soit donner des fonds pour que l'on puisse (enfin) profiter d'un bon Slowly 2.0 (on peu toujours rêver) ou bien, aveuglé par notre esprit de fan et laisser carte blanche, en s'attendant au pire, comme ici et là c'est le drame. Tout ceci reste un sérieux dilemme sur l'avenir d'une formation ô combien légendaire (et respectée) mais qui déjà n'existe plus que dans les manuels d’histoire des petits deathsters en herbe.

A lire aussi en DEATH METAL par DEADCOM :


DISGORGE [US]
Cranial Impalement (1999)
Petit bijou d'ultra violence...

(+ 1 kro-express)



EXCREMENT
Scorched (1994)
Tout sauf de la merde !


Marquez et partagez







 
   DEADCOM

 
  N/A



- Donald Tardy (batterie)
- Trevor Peres (guitares)
- John Tardy (chant)
- Terry Butler (basse)
- Kenny Andrews (guitares)


1. 1.centuries Of Lies
2. 2.violent By Nature
3. 3.pain Inside
4. 4.visions In My Head
5. 5.back On Top
6. 6.violence
7. 7.inked In Blood
8. 8.deny You
9. 9.within A Dying Breed
10. 10.minds Of The World
11. 11.out Of Blood
12. 12.paralyzed With Fear
- bonus Tracks(Édition Spéciale)
13. 13.intoxicated
14. 14.bloodsoaked



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod