Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Illdisposed
- Membre : Hellfest Open Air Edition
 

 Site Officiel (543)
 Page Myspace Officielle (375)

OBITUARY - World Demise (1994)
Par POSSOPO le 8 Décembre 2006          Consultée 6375 fois

Certains disques n’existent que par le marketing, ou la publicité que les médias en font, ou encore l'artiste lui-même.

Le cas de "World Demise" est emblématique du malaise propre à l’auteur qui sent le vent tourner du mauvais côté, qui voit le monde changer autour de lui, qui voit sa position affaiblie par cette transformation car il sait à quel point son travail n’a aucun caractère ni universel ni intemporel. Son œuvre est bassement humaine, faillible et son accueil dépendant de son environnement. Une fissure naturelle se produit alors tandis qu’un instinct de survie se développe. Et la fissure se mue en un abîme de mauvaise foi, excusable car le personnage refuse de se laisser mourir et se sait incapable de suivre le parcours sinueux emprunté par la mode. Peut-être même n’en a-t-il simplement aucune envie sincère ?

OBITUARY est un groupe excusable, faillible et humain, un groupe pour lequel on ne peut éprouver qu’une forte sympathie. Alors en 2006, on est presque capable d’aimer ce "World Demise", quatrième album du groupe, en tous points similaire à ces prédécesseurs. Mais passons le portail d’une machine à remonter le temps de ma fabrication, le Puriflex©. Je me suis fendu d’un petit signe copyright au cas où ma géniale invention intéresserait quelques rapaces toujours prêts à voler les idées des autres, et pour faire style aussi, c’est important, le style dans la vie. Bon, chabadabille pulpul…Nous voilà donc en 1994. OBITUARY s’apprête à sortir sa nouvelle galette, pose lascivement pour de nombreux magazines auxquels il accorde moult interviews. Et reviennent toujours les mêmes mots, le même vocabulaire qu’on n'avait pas l’habitude d’entendre chez les frères Tardy ou les autres. D’après les membres d’OBITUARY eux-mêmes, "World Demise" serait un nouveau départ. On sent déjà l’escroquerie pointer le bout de son nez. On ne parle plus de death metal, surtout pas, le genre est mort et enterré depuis un an, il n’y a plus que MORBID ANGEL pour encore tenir le flambeau…pendant six bons mois puisque "Domination" se voudra industrialisant. "World Demise" serait un album tribal, donnerait le part belle aux rythmes ternaires et aux percussions exotiques. Finie aussi la thématique fatiguée et pourtant représentative du groupe, lui-même illustre représentant de tout un genre musical. OBITUARY a ouvert les yeux, le monde va mal, les maladies rendent malades, la pollution pollue, la guerre tue. Les goules sont remplacées par des cadavres chargés d’histoire, les créatures infernales sont…la maladie, la pollution, la guerre. Bref, tout le monde a compris. Une vidéo sera même tournée dans un terrain vague, hommage à X-Or, shérif de l’espace, ce qui est plutôt un job sympa.

Mais tout ça nous rappelle quelque chose. Un an avant, un album avait tout cassé et apporté à son créateur une gloire immense. "Chaos AD" était le premier disque ayant un vague lien et uniquement vocal avec le death metal à avoir pété tous les scores de ventes. Ce n’est pas très grave, la tentation était vraiment trop forte. Embourbé dans une carrière qui a trop vite décollé, qui a donné des envies d’encore mieux, et qui a immédiatement plafonné, l’artiste se sentait pris à son propre piège. Plonger tête la première dans un style jusqu’à tomber dans le cliché est une démarche des plus dangereuses. La hauteur d’eau est descendue très vite et OBITUARY a totalement oublié de se munir d’une échelle pour prévenir la catastrophe. Celle-ci arrivée, il a bien fallu s’agripper à quelque chose afin de ne pas se retrouver tout seul au fond du bassin à compter le carrelage. SEPULTURA passait justement dans le coin.

Mais quid du résultat de tout ce chambardement ? Je l’ai déjà dit, passons les artifices sincèrement ridicules, "World Demise" est en tout point similaire à ses prédécesseurs et ne montre absolument rien de tribal, ni d’industriel ni de quoi que ce soit d’autre sinon du OBITUARY. Le groupe a donc menti. Il s’est inventé une nouvelle vie qu’il aurait été bien incapable de concrétiser dans les faits. On préfère presque cela, OBITUARY ne sait faire que du OBITUARY, cela le rend touchant. Et touché par la mauvaise foi dont il a fait preuve, il mettra plus de temps qu’à son habitude avant de nous pondre un cinquième album en tout point similaire à ses prédécesseurs (mais encore moins bon, à ce qu’il paraît).

A lire aussi en DEATH METAL par POSSOPO :


CARCASS
Heartwork (1993)
Death metal

(+ 1 kro-express)



MORBID ANGEL
Blessed Are The Sick (1991)
Death metal

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
   BIONIC2802

 
   (2 chroniques)



- John Tardy (vocaux)
- Trevor Peres (guitare)
- Allen West (guitare)
- Frank Watkins (basse)
- Donald Tardy (batterie)


1. Don't Care
2. World Demise
3. Burned In
4. Redefine
5. Paralyzing
6. Lost
7. Solid State
8. Splattered
9. Final Thoughts
10. Boiling Point
11. Set In Stone
12. Kill For Me



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod