Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (9)
Questions / Réponses (1 / 2)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Steelheart, Tora Tora, Beautiful Creatures, Star Rats, Spread Eagle, Roxy Blue, CrashdÏet, Santa Cruz
- Membre : Sebastian Bach
 

 Myspace (258)

SKID ROW - Subhuman Race (1995)
Par ZIONLEEMASTERSEB le 29 Mars 2009          Consultée 6541 fois

« Subhuman Race » est le dernier album de SKID ROW avec son line up originel. Fondé en 1986 dans le New Jersey et parrainé par Bon Jovi, leur premier disque paru en 1989 est une soupe sucrée et indigeste ne portant aucun signe avant coureur de la claque engendrée par leur second opus « Slave To The Grind ». Ce dernier, voyait le groupe se hisser comme grand espoir de la cause heavy metal. Rob HALFORD ne s’y trompant pas ne tarissait pas d’éloge à leur égard. Nanti d’une belle réputation, le gang Canadien s’offrait les services de l’ingé son Bob ROCK (Bon JOVI, MÖTLEY CRÜE, THE CULT, METALLICA) pour venir à boue de ce qui sera leur Chant du Cygne.

A l’instar d’un GUNS N’ROSES, chaque musicien de ce groupe possède une patte inimitable condition sine qua none à leur réussite en plus de l’originalité de leur look. Que ce soit le bassiste Rachel BOLAN, leader de l’ombre et principal compositeur du combo ou le vocaliste hors pair Sebastian BACH. Même si les musiciens de sont pas des virtuoses aguerris, leur participation à l’alchimie SKID ROW est primordiale. La dualité de leur paire de gratteux Hill/Sabo vaut bien ce qui se fait de mieux sur le marché à l’heure où la vague Grunge remporte tous les suffrages.

Dés les premières notes de « My Enemy » la ressemblance avec un petit groupe nommé PANTERA est frappante. Le groupe est parfaitement en place et les prouesses de Sebastien font frissonner de plaisir. Le mid tempo de « Firesign » et son refrain facile en font un petit plaisir qui arrive trop tôt sur ce disque, certaine sonorité rappelle toutefois leur premier éponyme tandis que l’auditeur reprend espoir avec le punk « Bonehead » propulsé à 100km/h. « Beat Yourself Blind » et la ballade « Eillen » sont d’affreux remplissages. Le public attendait le groupe au tournant concernant les ballades et une fois encore, grosse déception. Il n’y a que les soli de guitares qui tentent de relever le niveau. Aucune véritable étincelle ne parvient à sauver de l’ennui, que ce soit « Subhuman Race » ou « Frozen » qui permet à BACH d’en faire des caisses et de faire étalage de l’étendue de ses capacités. Loin d’être dans la continuité de leur précédent disque, le groupe s’appesantit sur leur début de carrière. La démarche du groupe est difficilement compréhensible. A croire que les dissensions qui on causés l’éviction du vocaliste se sont fait jour durant les sessions d’enregistrement. Aucun ne tire véritablement son épingle du jeu. Il n’y a peut être que « Medecine Jar » qui tente de relever le niveau et certainement pas le trop mièvre « Breakin’Down » d’une affligeante platitude. L’offrande finale « Iron Will » renforce encore l’idée que le potentiel était pourtant là mais que le travail de Bob ROCK n’est pas adapté aux artistes de heavy metal.

La production trop mainstream de ce « Subhuman Race » le rend indigeste. La rage étouffée et calculée du mixage nuit aux capacités musicales et vocales du groupe malgré des passages bien sentis. Il aurait été idiot de vouloir absolument un « Slave To The Grind 2 » mais rien ici ne trouve correspondances aux guitares dantesques et au chant haut perché de leur précédent opus. Ce disque, loin d’être mauvais n’a pas la patine qu’il mérite et déçoit lamentablement. SKID ROW n’aura été le groupe que d’un disque et d’un LP de reprises « B-Sides Ourselves ». Les attentes de leur public ne seront jamais comblées. Bob ROCK est mauvais et ne sera qu’au début des grands ratages de son histoire, notoirement avec METALLICA qu’il entraînera dans son déclin.
Le suicide de SKID ROW restera ma plus grande peine d’aficionado de heavy metal.

Note : 2/5

A lire aussi en HEAVY METAL par ZIONLEEMASTERSEB :


ANVIL
The Story Of Anvil (2009)
Metal on Metal rules




ARMORED SAINT
La Raza (2010)
Le talent sans la gloire mais sans emmerdes aussi !!

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   ZIONLEEMASTERSEB

 
   CAZA
   DARK BEAGLE
   MULKONTHEBEACH
   THE MARGINAL

 
   (5 chroniques)



- Sebastian Bach (chant)
- Dave 'snake' Sabo (guitare)
- Scotti Hill (guitare)
- Rachel Bolan (basse)
- Rob Affuso (batterie)


1. My Enemy
2. Firesign
3. Bonehead
4. Beat Yourself Blind
5. Eileen
6. Remains To Be Seen
7. Subhuman Race
8. Frozen
9. Into Another
10. Face Against My Soul
11. Medicine Jar
12. Breakin' Down
13. Iron Will



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod