Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  E.P

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Steelheart, Tora Tora, Beautiful Creatures, Star Rats, Spread Eagle, Roxy Blue, CrashdÏet, Santa Cruz
- Membre : Sebastian Bach
 

 Myspace (775)

SKID ROW - Subhuman Beings On Tour (1995)
Par MYLES le 23 Juin 2022          Consultée 591 fois

SKID ROW c’est un départ tonitruant (le premier) suivi par un album magistral : le géant, le beau le culte "Slave To The Grind ". Mais quand on est au sommet de la montagne le plus dur… est de s’y maintenir. Après le multi-platine, l’album numéro 1 du Billboard, la couverture de Rolling Stone Magazine, les tournées avec les potes des GUNS etc… Voici venu le temps de la disette.

Un E.P. de reprises surfant encore sur le succès et dès "Subhuman Race" c’est la chute. À l’époque Guitar Player magazine s’amuse à montrer le groupe qui se déplace de gig en gig non plus en limousine mais en bus voire en van quand ce n’est pas trop loin (ANTHRAX est à l’époque face aux mêmes problèmes). Cette dégringolade n’altère en rien Bach qui tire à boulets rouges sur tout ce qui sort à l’époque et qui… leur a piqué leur place en tête des charts. L’époque est à l’alternatif, The SMASHING PUMKINS, et au Punk gentillet de GREEN DAY par exemple.
Bref les SKID avec leur mélange de Glam et de Heavy Metal font passéistes. "Subhuman Race" miné par les tensions internes au groupe était assez faible, malgré de réelles qualités et une mise en son bien Heavy made in Bob Rock. C’est donc loin du Billboard et des stades que va s’effectuer la tournée de l’album.

La première question que l’on peut se poser est : comment se fait-il que les groupes tels SKID ROW aient souvent rechigné à sortir des Lives. Je veux évidement parler de ces groupes chouchous de MTV qui avaient en leur sein des chanteurs capables, sur disque, de prouesses vocales impressionnantes et souvent aussi des chœurs absolument parfaits réalisés par les autres membres du groupe. Alors certes SKID ROW a déjà réalisé une vidéo avec des extraits live ("Oh Say Can You Scream") mais sur CD rien ; Baz serait-il instable niveau voix ? Pas fiable et trop inconstant comme le veut la rumeur de l’époque ?

Et bien nous allons voir.
Déjà il ne s’agit ici que d’un E.P. et il ne sera distribué qu’au Japon (quand bien même les dates se situent hors territoire nippon) : tous les titres hormis le duo avec Rob Halford furent enregistrés à L’Astoria de Londres. La diffusion, du fait du pressage japonais, n’en sera que plus restreinte et les ondes US ne seront pas inondés de ce témoignage Live. Pressage japonais qui équivaut hors territoire nippon à un import, donc un prix franchement prohibitif !

Il ne s’agit pas d’un Live uniforme mais d’une collection de titres (comme le laisse d’ailleurs suggérer le titre) entrecoupés par de bien vilains fades entre les titres (à la fin du premier on a le départ de "Piece Of Me "mais c’est vite coupé pour… un titre studio !). Pour la cohésion on a déjà vu mieux (en fait seul "Beat Yourself Blind" et "Psycho Therapy" s’enchaînent). Pour en finir avec les fades, ils arrivent même à couper la chique à Baz lors de la fin de "Riot Act", et ce en plein monologue !

D’ailleurs pour la notion d’originalité on pourra repasser : le duo avec Rob Halford "Delivering The Goods" est la version qu’on a sur "B-Sides Ourselves "(un bon recyclage donc !). En parlant de cet E.P, on retrouve après "Beat Yourself Blind" (introduit par Baz comme son morceau préféré de "Subhuman Race") une cover des RAMONES ("Psycho Therapy") chanté comme d’hab, par le bassiste Rachel Bolan. On est un peu dans l’esprit des GUNS où McKagan chantait "Attitude "des MISFITS à chaque concert. Suivent "Riot Act" propulsé à la vitesse du son et le superbe "Monkey Business". Ce dernier est étiré à l’envi (comme lors de la tournée de "Slave To The Grind") et voit se greffer en son sein "Misssippi Queen" de MOUNTAIN.

Quid du jeu des musiciens ? Pas des virtuoses mais pas de pains gigantesques non plus, et surtout une énergie bien communicative. Bref un vrai Live qui tient ses promesses. Si on est mauvaise langue, on peut dire que les titres au rendu approximatif ont été écartés de la sélection, ce qui ne nous donne au final qu’un maigre E.P, mais nous ne sommes pas comme ça !?
Le son est plutôt bon : assez clair et compréhensible. Bizarrement au lieu d’un panachage de titres de la carrière de SKID ROW, on a une impasse totale sur le premier album. Et aussi bizarre que ça puisse être, pour un groupe dont les balades furent magnifiques et en plus couronnées de succès, aucune n’est présente. Ici c’est le versant le plus Heavy qui se fait jour.

Du coup réponse à la question du début : et Baz dans tout ça ? Et bien il assure et même au travers de ce cd (donc sans l’image) on ressent le côté frontman exceptionnel du bonhomme. Par contre au niveau de la voix il ne faut pas s’attendre aux prouesses de "Slave To The Grind". C'est du Rock N’Roll baby et tout est dans l’énergie. Ceci explique les approximations (sur "Monkey Business" ou "Beat Yourself" par exemple) et le fait qu’il ne monte pas aussi haut et ne soit pas aussi limpide qu’en studio (ça c’est le moins que l’on puisse dire !).

En bref, c’est un E.P. pas essentiel mais sympathique. À la fin on a la piste cachée (truc typique des années 90) où chaque membre du groupe fait un rapide coucou et dit à bientôt aux fans ! Seul Rachel vend un peu la mèche en disant que ça risque de prendre un voire deux ans avant un futur comeback ; alors que Rob Affuso, lui, parle de quelques mois ! Et oui cet E.P. c’est aussi la dernière sortie avec le line up original du groupe avant des années et des années d’errance et de disques absolument indignes, à oublier !
Aujourd’hui en 2022 SKID ROW semble avoir retrouvé une vraie voix et laisse espérer de bonnes choses. Nous verrons si ça se concrétise !

A lire aussi en HEAVY METAL par MYLES :


DEF LEPPARD
When The Walls Came Tumbling Down, New Theatre, Oxford 1980 (2021)
Le trésor du léopard !




SKID ROW
The Gang's All Here (2022)
Back from the dead, the Skids are back!!!!

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez




 
   MYLES

 
  N/A



- Dave Snake Sabo (guitare)
- Scotti Hill (guitare)
- Rachel Bolan (basse)
- Sebastian 'baz' Bach (chant)
- Rob Affuso (batterie)


1. Slave To The Grind
2. Delivering The Goods
3. Beat Yourself Blind
4. Psycho Therapy
5. Riot Act
6. Monkey Business



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod