Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH/DEATH  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Voice Of Ruin

REVOCATION - Deathless (2014)
Par MEFISTO le 16 Novembre 2014          Consultée 2282 fois

Voici déjà de retour les nouveaux rois du Death/Thrash groovy contagieux comme cette saloperie d'Ebola (oh là là, j'aurais pas dû écrire ça...), à la différence que REVOCATION est bon, voire essentiel à votre santé de métalleux. Ouais, ils ne se tournent pas les pouces les Américains ; à peine un an après la sortie de leur quatrième et éponyme album, ils arrivent avec "Deathless" à rehausser d'un cran la qualité de ce à quoi ils nous ont habitués.

REVOCATION, je l'ai déjà écrit, est une des seules musiques Metal sur laquelle je pourrais danser sans gêne. Le feeling partyesque qui se dégage de "Deathless" est comparable à "Chaos Of Forms", qui s'avérait une véritable boule d'énergie. L'éponyme n'était pas non plus piqué des vers, mais il était plus sombre et « confortable ». Ici, les Ricains se lâchent complètement et nous offrent un Death/Thrash qui rebondit comme une balle de ping-pong dans ton front jusqu'à la perte de conscience. Car oui, on a envie d'utiliser toutes nos forces pour tenter en vain de contrer les assauts de ce char sympathique... Après une longue année de merde, on peut bien s'envoyer ce "Deathless" sans répit, ça ne peut être que thérapeutique. Fuck la psychologie, REVOCATION est la solution.

Pourquoi "Deathless" est-il meilleur que son prédécesseur ? Parce que dès que vous avez entendu le duo de choc de départ, vous savez que vous avez entre les tympans une galette concoctée par un grand chef. Vous êtes dedans jusqu'aux gencives, inutile de se débattre. REVOCATION n'a pas son pareil pour créer de la demande, de l'envie ; on a constamment hâte à la prochaine plage pour savoir si le groupe arrivera à pondre une autre merveille. Et on est rarement déçu. La petite étincelle qui me manquait sur "Revocation", la petite magie, la touche d'originalité, eh bien voilà, elle est réapparue.

"Deathless" est pour moi un poil plus accrocheur que "Chaos Of Forms", car aussi jouissif en général mais plus mature, bourré de riffs incendiaires, de ce groove si particulier, de cette prise de risques techniques méritant le respect. Certes, REVOCATION n'est pas le plus calé en frais de recherches expérimentales, mais on s'en tape, parce qu'il ébouriffe suffisamment comme ça et pourrait devenir soûlant. Les soli sont juste bluffant encore une fois, la batterie de Dubois-Coyne nous en fait voir de toutes les couleurs et les trois gratteux repoussent les limites qu'ils se sont imposés il y a plusieurs années.

REVOCATION sur "Deathless" est une lame sur une meule : il surchauffe et fait des flammèches. Et contrairement à d'autres groupes de ce style, on ne sent aucune redite, aucun copier/coller si vous voulez, et surtout, aucun temps mort. Ces 48 minutes sont bien tassées, compactes comme un coup de poing... américain. "Chaos Of Forms" en plus puissant, avec ce visage plus obscur et fouillé de "Revocation". La symbiose parfaite des expériences passées donc, signe que le quatuor est capable de prendre du recul et de se retourner rapidement. Il est en effet incroyable qu'il ait réussi à évacuer un album de cette qualité en un an à peine, alors qu'on aurait pu le taxer de gourmand. REVOCATION est tout sauf une bande de faux-culs, "Deathless" le prouve en nous offrant une collection de titres aussi ravageurs que distincts.

REVOCATION est devenu un de mes groupes préférés dans le genre en peu de temps et ce n'est pas volé. Quelle putain de dynamo ! Dès qu'elle a terminé de tourner, on ne peut s'empêcher de la faire repartir pour un autre knockout !

Note : 4/5 et à un cheveu de la Sélection.

Podium : (or) "A Debt Owed To The Grave", (argent) "Deathless", (bronze) "Apex".

A lire aussi en THRASH METAL par MEFISTO :


HELLWITCH
Omnipotent Convocation (2009)
Thrash de très bonne qualité d'un vieux vétéran !




SACRIFICE
The Ones I Condemn (2009)
Un autre ours qui se réveille et griffe tout !


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- David Davidson (guitare, chant)
- Dan Gargiulo (guitare, chant)
- Phil Dubois-coyne (batterie)
- Brett Bramberger (basse)


1. A Debt Owed To The Grave
2. Deathless
3. Labyrinth Of Eyes
4. Madness Opus
5. Scorched Earth Policy
6. The Blackest Reaches
7. The Fix
8. United Helotry
9. Apex
10. Witch Trials
11. Sworn To The Black [morbid Angel Cover]



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod