Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH-THRASH/THRASH-DEATH  |  STUDIO

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Voice Of Ruin, Carnosus

REVOCATION - Netherheaven (2022)
Par DODO DILDO le 21 Janvier 2023          Consultée 1421 fois

Sneakers jaunes, pantalon noir ajusté et tattoos stylisés de méchant rockeur pour adolescentes sur les avant-bras. Barbe longue travaillée et entretenue avec bien trop d’attention, cheveux taillés courts quasi à blanc autour des oreilles et pour couronner le tout un trou d’balle épilé chaque premier mercredi du mois chez son barbier favori, tu m’étonnes. Ce même mec qui se prend pour le roi des gros durs parce qu’il écoute du Neo Metal de lycéen skateur puceau californien. La description de votre voisin hipster branché qui roule en Piaggio Vespa 125cc et qui possède un inutile et vilain bouledogue français au cœur trop fragile pour courir plus de trente minutes sans risquer la surchauffe cardiaque ? Après avoir regardé les premières secondes du clip de "Diabolical Majesty", morceau qui ouvre l’album, la comparaison avec le leader-chanteur-guitariste-compositeur du groupe est tentante. Mais attention aux jugements rapides, car David Davidson a plus d’un tour dans son sac. D’ailleurs, dans la vidéo DD porte un tee-shirt de BLOODBATH. L’attaque gratuite sur sa prétendue écoute de musique de mauvais goût est donc immédiatement retirée. Cependant, le reste des préjugés primitifs parfaitement infondés et non vérifiés est maintenu. Malgré des heures de recherche sur les internets, il m’est impossible de prouver la marque de scooter avec laquelle Davidson roule, ou la race de chien qu’il va faire pisser chaque soir (le matin il est bourré au Malibu, c’est un rebelle, il a des tatouages avec des têtes de morts).

Si vous êtes allergiques au Metal-Core d’anarchistes dreadeux à écarteur d’oreilles, ne regardez surtout pas ce fameux clip qui pourrait faire grandir en vous un mauvais à priori sur la musique pratiquée par les américains. Le morceau d’ouverture à l’intro Death-Technique qui vire au Thrash est en fait vraiment réussi. Tout au long de l’album, l’alternance des passages Death groovy ("Lessons In Occcult Theft"), de Thrash rapide ("Nihilistic Violence") et même de Black Metal ("The Intervening Abyss Of Untold Aeons") est parfaitement dosée. Les petites relances de blast après les moments plus lents sont imparables. Les solos à l’unisson type Heavy Metal de notre jeunesse, présents sur bon nombre de morceaux, amènent un peu de lyrisme. David Davidson varie aussi les vocalises, même si son growl n’est pas vraiment digne des standards du genre. La dernière minute de "Strange And Eternal", chantée en clair et en chœur, est bien plus convaincante, drôle et originale. Cerise sur le gâteau, pour finir le travail en beauté, les membres du groupe s’offrent un double featuring de haute volée sur "Re-Crucified". L’énergique Trevor Strnad (The BLACK DAHLIA MURDER) assure le deuxième couplet, suivi par le légendaire George "Corpsegrinder" Fisher (CANNIBAL CORPSE) qui nous gratifie d’une conclusion incantatoire sur un passage atmosphérique très inspiré.

Rien n’est à jeter sur ce disque, même "Godforsaken", durant lequel le groupe tombe du côté Core de la force, apporte un petit quelque chose de différent. Les morceaux se réécoutent tout en douceur grâce à la variété des compositions, gros point fort de l’écriture du frontman. Le son n’est jamais sombre et plutôt joyeux. Le côté Death n’ajoute pas de lourdeur, juste un peu de groove. Les inspirations Black Metal amènent de la vitesse et le tout rebondit énergétiquement avec l’association mid-tempo et riffs vigoureux. Le seul reproche pourrait concerner la production qui est trop lisse. Le mixage des instruments est impeccable mais le rendu sonore final manque d’âme.

Pour les difficiles, cet album léger à digérer sera vite oublié.
Les plus enthousiastes, eux, se régaleront un bon paquet de fois.

La note de cette galette Death-Thrash / Thrash-Death : 4/5, à cause du côté Metal-Core et du style impardonnable de DD.

A lire aussi en DEATH METAL par DODO DILDO :


NIGHTMARER
Deformity Adrift (2023)
La dissonance pour l'excellence




MYCELIUM
Mycoticism: Disseminating The Propagules (2022)
Surprise party


Marquez et partagez







 
   DODO DILDO

 
  N/A



- David Davidson (guitare, voix)
- Brett Bamberger (basse)
- Ash Pearson (batterie)


1. Diabolical Majesty
2. Lessons In Occult Theft
3. Nihilistic Violence
4. Strange And Eternal
5. Galleries Of Morbid Artistry
6. The 9th Chasm
7. Godforsaken
8. The Intervening Abyss Of Untold Aeons
9. Re-crucified



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod