Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK ATMO DE CASCADIA  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The Flight Of Sleipnir , Gallowbraid

AGALLOCH - The Serpent & The Sphere (2014)
Par MR LOUP le 22 Octobre 2014          Consultée 2115 fois

Les albums d'AGALLOCH se suivent et ne se ressemblent pas. Promis, cette fois, je ne vous ferai pas de topo sur l'origine du groupe qui provient de Cascadia, comme tant d'autres artistes de talent qui le revendiquent aussi (BLOOD OF THE BLACK OWL, ALDA, PANOPTICON, WOLVES IN THE THRONE ROOM...) ayant tous en commun des thèmes axés sur la nature, la philosophie et les croyances en question. Ma chronique ALDA en dit davantage.
"Marrow Of The Spirit", était en deçà de ce à quoi le groupe nous avait habitué. Faut dire, "Ashes Against The Grain" plaçait la barre très haut. Ses paysages musicaux étaient sublimes et j'ai souvent rêvé en l'écoutant sur les chemins des montagnes lozériennes.
Ce nouveau disque propose une ambiance plus mystique que sur les anciens, et pour cause : la très belle couverture (en relief, brillante et tout, vraiment classe) semble représenter le serpent qui se mord la queue, symbole du cycle éternel et du recommencement dans de très nombreuses mythologies païennes... l'Ouroboros !

En tout cas, l'album semble évoquer cette métaphore avec trois titres acoustiques très courts "Serpens Caput", "Cor Serpentis (The Sphere)" et "Serpens Cauda". Les autres chansons sont supérieures à cinq minutes et soutenues par deux piliers s'étendant au-delà de 11 minutes, qui font office d'introduction et de conclusion. On retrouve l'atmosphère des trois premiers disques du groupe, ce qui est forcément plaisant après un album marécageux. Le chant rauque et souvent murmuré de l'éternel John Haughm rajoute beaucoup d'aura et de mystère à l'ensemble.
Parmi les gros titres donc, nous avons "Birth And Death Of The Pillars Of Creation". L'intro à la guitare sèche n'est pas sans rappeler "I Will Lay Down My Bones Among The Rocks And Roots" des Loups dans la salle du Trône. Avec ses mélodies doomesques, le morceau ne décolle néanmoins jamais. Certains pourraient le trouver mou, voire ennuyeux. Personnellement, je trouve qu'il fait office de bonne introduction, amenant doucement l'auditeur dans les profondeurs terrestres pour un voyage spirituel à la fois tourmenté et fabuleux. Une exploration qui atteint d'ailleurs son point culminant dans le sublime "Plateau Of The Ages". Ce second pilier est entièrement instrumental et progressif, rappelant le majestueux "Odal" de "The Mantle", même si la comparaison s'arrête là. En effet, ici, point de sonorités contemplatives ou de minimalisme. Il s'agit d'une longue plage dans laquelle la musique épique et mélancolique du groupe parvient à s'exprimer pleinement, avec de délicieux riffs lancinants et gémissants, très touchants, sans oublier les typiques et indispensables tambours chamaniques. Lorsqu'on évoquera le disque, c'est à ce titre-là qu'on pensera.

Et entre les deux ?
Nous avons droit à des compositions de qualité, bien que les ambiances soient identiques. On reste dans le même univers rempli de mystères existentiels, comme en témoigne "Dark Matter Gods". Les paroles de ce titre abondent dans le sens des scientifiques de plus en plus nombreux à croire que le corps humain et l'univers sont composés majoritairement de "matière noire". Sa découverte provoquerait une avancée majeure dans l'histoire de l'humanité. "Dark Matter Gods, The dark mass is the father of all" affirme AGALLOCH. Chacun en pensera ce qu'il voudra.

En conclusion, "The Serpent And The Sphere" n'est pas le genre d'album qu'on écoutera en boucle toute la journée. La musique, plus abstraite, évoque moins de visions qu'auparavant. Ceci dit, le disque possède d'indéniables qualités et se révèle très plaisant, surtout quand on aime l'univers métaphysique et naturaliste du groupe. Bref, une nouvelle pépite provenant tout droit de Cascadia.

A lire aussi en BLACK SYMPHO / ATMO par MR LOUP :


DUSKMOURN
Legends (2014)
Découvert deux ans trop tard....




ALDA
Tahoma (2011)
Mon coup de cœur !


Marquez et partagez







 
   MR LOUP

 
  N/A



- John Haughm (guitare, guitare acoustique, chant, percussions)
- Don Anderson (guitare, piano, clavier)
- Jason William Walton (basse)
- Aesop Dekker (batterie)


1. Birth And Death Of The Pillars Of Creation
2. Serpens Caput
3. The Astral Dialogue
4. Dark Matter Gods
5. Celestial Effigy
6. Cor Serpentis ( The Sphere )
7. Vales Beyond Dimension
8. Plateau Of The Ages
9. Serpens Cauda



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod