Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : God Seed, Enslaved, Demonaz
 

 Site Officiel (259)
 Myspace (172)
 Chaîne Youtube (164)

AUDREY HORNE - Youngblood (2013)
Par CANARD WC le 14 Mai 2013          Consultée 2694 fois

Après un récent NIGHT FLIGHT ORCHESTRA (NFO) qui tordait le cou aux idées reçues, c’est au tour de AUDREY HORNE d’en remettre une couche dans la même catégorie, soit celle des groupes de bourrins qui s’essaient à du « pas bourrin ».

Donc exit le beugleur de SOILWORK pour laisser la place au guitariste d’ENSLAVED pour un résultat estampillé « Hard Rock à multiples nuances ». Car autant le NFO puait la bique et les années 70 (avec des références appuyées à LED ZEP ou des trucs comme TOTO ou MAHAVISHNOU ORCHESTRA), autant ma belle AUDREY s’avère plus bigarrée. Il y a un peu de tout là-dedans, du IRON MAIDEN macéré, digéré puis revomi. Mais aussi des œillades discrètes à des choses comme Gary MOORE (dans l’approche) ou THIN LIZZY pour le rendu global. Bref, AUDREY HORNE ressemble à du Hard Rock qu’on a maint fois entendu. Pour un résultat sur-convaincant : "Youngblood" est agréablement varié, bien structuré, un rien délicat. Un album doté que de bonnes compositions, sans faux col.

Sa force principale réside dans cette homogénéité « tranquille » et sereine. Le groupe a des idées, a les moyens de les exprimer et sait où il va. De temps en temps, ce « pilotage automatique » fait du bien. Il rassérène, donne envie de se laisser conduire peinard. Sans prise de tête. De fait, j’ai pensé à la « Sélection du Site », au 4/5 mérité (j’en profite pour remercier publiquement Jeff KANJI qui m’a refilé la réservation). Mais non, la transformation s’est ratée à un cheveu que je m’en vais vous détailler.

Le manque de relief.
C’est là que le bât blesse. Hélas. C’est là qu’est l’os.

Audrey est sexy, légère. Sa démarche est soignée, printanière. Mais un poil aseptisée. Il manque ce zeste d’émotion, de folie peut-être, un grain de moutarde pourquoi pas. C’est l’histoire du meuble IKEA à la dimension parfaite, mais un peu neutre. J’exagère, mais l’idée est là. Dommage car "Youngblood" a la bonne idée de s’emballer un brin sur "Show And Tell". Alors on débouche sur un "Pretty Little Sunshine" (ma préférée) qui sonne parfaitement et … et … bien après ça retombe. Doucement. Pas dramatiquement, car ça reste d’un bon niveau, mais on dira sobrement que l’album accuse le coup d’un faux départ en plein milieu. Ce qui est frustrant.

Signe qui ne trompe pas, ma belle Audrey est un peu bande mou sur la fin ("King Is Dead"), sans parler des deux démos en bonus parfaitement inutiles. Quel dommage de ne pas avoir tiré sa révérence sur "I Wanna Know You" (pour info le premier des trois bonus)… Ce Hard Rock pêchu était pourtant parfaitement irrésistible. Du presque tube qui passe presque inaperçu. Ce final un rien pépère nous ferait presque hésiter à replonger dans l’écoute de "Youngblood".

C’est con.


Note : 3,5/5


Morceau préféré : "Pretty Little Sunshine"
Morceau beurk : "King Is Dead"

A lire aussi en HARD ROCK par CANARD WC :


MONSTER MAGNET
4-way Diablo (2007)
Hard Rock/Stoner "dos au mur" mais qui assure

(+ 1 kro-express)



LED ZEPPELIN
Led Zeppelin Iv (1971)
Un album pour les gouverner tous


Marquez et partagez




 
   CANARD WC

 
  N/A



- Torkjell Rød/toschie (chant)
- Arve Isdal/ice Dale (guitare)
- Thomas Tofthagen (guitare)
- Kjetil Greve (batterie)
- Espen Lien (basse)


1. Redemption Blues
2. Straight Into Your Grave
3. Youngblood
4. There Goes A Lady
5. Show And Tell
6. Cards With The Devil
7. Pretty Little Sunshine
8. The Open Sea
9. This Ends Here
10. The King Is Dead



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod