Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH PROG\'  |  STUDIO

Commentaires (24)
Metalhit
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Crypt Sermon
 

 Myspace (1018)
 Bandcamp (422)
 Chaîne Youtube (404)

VEKTOR - Black Future (2009)
Par DARK SCHNEIDER le 11 Avril 2013          Consultée 1658 fois

Cet album est ce qui pouvait arriver de mieux au Thrash Metal ! Bien loin de la pseudo vague de revival Thrash sans réel intérêt, les petits jeunes de VEKTOR nous balance ici un opus carrément impressionnant. Pas de copié/collé ennuyeux ici, non, on est loin de tout ça. La musique de VEKTOR affirme une identité bien affirmée, tout en ayant parfaitement digéré les pionniers des 80’s.

VEKTOR, c’est avant tout un Thrash Metal extrêmement technique : les musiciens sont d’un niveau exceptionnel, d’une précision sidérante. C’en est même écœurant ! Le qualificatif de « Prog » n’est d’ailleurs pas usurpé, tant le groupe varie les plaisirs, tout en restant foncièrement Thrash.
Les influences sont pourtant assez reconnaissables : un peu de Thrash de la bay area, une bonne dose de VOÏVOD (période "Nothingface", évident sur tous les passages dissonants, mais bien plus accessible et « écoutable » chez VEKTOR), mais aussi toute la frange européenne du Thrash. Un chant qui serait d’obédience Black ? J’y vois surtout l’influence des thrasheurs allemands à leurs débuts, et notamment de DESTRUCTION : la filiation avec Schmier est une évidence, et même musicalement le groupe rappelle parfois les Allemands quand ils pondaient des compos alambiquées ; on peut aussi penser aux anglais de SABBAT. En tout cas, ce chant se superpose très bien sur la musique, et contribue encore à accroître la personnalité du groupe.

La capacité de VEKTOR à créer des ambiances est estomaquante pour un groupe officiant dans un genre d’habitude plutôt froid. On passe de la SF (une bonne majorité de titres) au thème de l’écologie (l’excellentissime "Forests Of Legend") sans problème. Outre les influences VOÏVODiennes, les guitaristes agrémentent le tout de nombreux effets peu fréquents en Thrash, et ici parfaitement intégrés et appropriés (et hop, voilà que je te place un plan atmosphérique et chorusé).

Décidément, il y aurait beaucoup de choses à dire de cet album, on frôle le sans faute… mais pas tout à fait ! Le groupe pêche par excès de trop bien faire : l’album est clairement trop long (on devrait interdire les disques dépassant les 50 minutes), certaines compos dans la seconde moitié de l’album sont moins intéressantes et parfois le groupe place un peu trop d’idées dans une même compo, ils auraient gagné à élaguer certains passages. C’est un peu dommage car le potentiel du groupe est vraiment énorme. Incontestablement, cet album est une claque !
Ses excès lui coûtent la note maximale, mais vous aurez bien compris, qu’une fois n’est pas coutume, on est plus proche ici du 4,5 que du 4.

A lire aussi en THRASH METAL :


SLAYER
Decade Of Aggression (1991)
Le live thrash à posséder : simplement mythique !

(+ 3 kros-express)



EXCITER
New Testament (2004)
Un Best Of idéal pour découvrir ce groupe culte


Marquez et partagez





Par MEFISTO




 
   MEFISTO

 
   DARK SCHNEIDER

 
   (2 chroniques)



- David Disanto (chant, guitare)
- Erik Nelson (guitare)
- Frank Chin (basse)
- Blake Anderson (batterie)


1. Black Future
2. Oblivion
3. Destroying The Cosmos
4. Forests Of Legend
5. Hunger For Violence
6. Deoxyribonucleic Acid
7. Asteroid
8. Dark Nebula
9. Accelerating Universe



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod