Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL EPIQUE  |  STUDIO

Commentaires (9)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Awacks
- Membre : Symakya

SEYMINHOL - Septentrion's Walk (2005)
Par JEFF KANJI le 11 Mai 2018          Consultée 134 fois

Maintenant que SEYMINHOL s'est enfin lancé pour de bon, il lui tient à cœur de compléter l'histoire épique démarrée par "Northern Recital" (ou par "Nordic Tales" comme vous préférez). On retrouve donc le personnage de Thorgis (Widukind a passé l'arme à gauche sur le premier volet désolé pour le spouale) et le contexte de cette kro-express m'amuse car il est contemporain de ce qui est relaté depuis quelques années dans la série à succès "Vikings". Quand on a connaissance du parcours de Kevin Kazek qui aime mélanger désormais faits historiques et mythologie, on ne peut s'empêcher de voir dans la quête de vengeance de Thorgis et son saccage de monastères un parallèle avec les conquêtes de Ragnar.

Le Metal plus symphonique, descriptif, épique et hymnique atteint encore une autre dimension sur "Septentrion's Walk", les claviers de Nicolas Pélissier n'ayant pas leur pareil pour aller tisser des paysages pas éloignés de ceux du RHAPSODY de la même époque, le côté un peu synthétique des orchestrations ayant tendance à donner un côté un peu kitsch (mais bon, on n'a pas tous un orchestre symphonique sous la main), les passages parlés et divers bruitages de portes ou encore de pas renforçant la trame lyrique inspirée par RHAPSODY de "Septentrion's Walk", les titres gagnant leur force par le biais des avancées de l'histoire et des interactions des personnages plus que par la surabondance d'hymnes ou de refrains fédérateurs, même si "Septentrion's Walk" en a son lot.

Et ce deuxième album regorge de chevauchées épiques viking, soit avec ce côté froid qui évoque les brumes d'où on s'attend à voir surgir les langskips menaçant nos côtes, très nature également avec la rugosité et la force suscités, SEYMINHOL ne misant jamais sur la surenchère pour porter son discours. Pour se faire une empreinte sonore qui résumerait ce que j'essaie de décrire, rien de mieux que la pièce-fleuve qui tient à elle seule un chapitre de l'histoire : "Return Of The Long Snake".

Une nouvelle fois divisée en plusieurs parties, l'histoire s'écoute cependant à merveille d'une traite, même si ma préférence va à la partie centrale où le groupe démontre son savoir-faire dans des sphères plus progressives ("Godfired's Will") et Speed à la fois. Le groupe, après quelques années de silence suite à un "Ov Asylum" qui prendra l'épopée Viking et le style défini par "Northern Recital" et "Septentrion's Walk" à contrepied complet, réunira les deux parties de l'histoire sur un double cd, "Heathen Verse", pressé à trois cents petits exemplaires par Brennus. Un album à ne pas sous-estimer et qui a largement mérité les louanges de l'époque de sa sortie, sous peine, à l'instar d'un ANTHROPIA, de lui accorder le temps nécessaire pour révéler tous ses charmes.

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


SABATON
The Last Stand (2016)
Le leader du Heavy




ARIA
Armageddon (2006)
ARIA retrouve les sommets


Marquez et partagez






 
   FREDOUILLE

 
   JEFF KANJI

 
   (2 chroniques)



- Kévin Kazek (chant)
- Nicolas Pelissier (claviers/guitares)
- Christophe Billon-laroute (basse)
- Julien Truttmann (batterie)


1. The Christians World's Death Throes?
2. A Furore Normannorum
3. A Fatal Omen
4. Laments Of A King
5. Return Of The Long Snake
6. Veizia Ok Orykkja
7. In The Winding Of Thought
8. Godfred's Will
9. And The North, Now, Had The Shipe
10. Invaders
11. The Bloody Rampart
12. Dawn Of The God
13. The Conquest Is Marching
14. Breath Of Fate
15. The Kiss Of Dusk



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod