Recherche avancée       Liste groupes



      
GRUNGE  |  STUDIO

Commentaires (6)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (68)

SILVERCHAIR - Frogstomp (1995)
Par FENRYL le 24 Mai 2020          Consultée 175 fois

Six jours après ma majorité officielle sort "Frogstomp", premier album de SILVERCHAIR... C'est peut être un détail pour vous, mais pour moi, cela veut dire... Au moins quelque chose !

Car oui, cet album est une espèce de madeleine de Proust, parmi tant d'autres.

Je prépare mon bac, RATM plein les oreilles à l'époque depuis maintenant longtemps et le Grunge est magnifié depuis peu par ALICE IN CHAINS.
Le son de "Tomorrow" tourne depuis septembre 94 sur toutes les radios de jeunes à l'époque (un autre temps je vous dis).

Je suis ébahi de découvrir que ce sont des gamins de quinze ans qui œuvrent en tombant sur le clip, un soir tard sur M6 : ils ont enregistré leur album en neuf jours ! Et surtout, je suis confus : découvrant depuis quelques mois une addiction pour la guitare, je suis envieux de leur "niveau" et de leur capacité à pondre des titres aussi simples qu'accrocheurs.

Alors oui, vu d'aujourd'hui, on hurle au scandale de plagiat de NIRVANA mais il faut bien voir que le monde du Rock et du Metal est encore sous le choc de la disparition brutale et violente de Kurt Cobain (je me revois encore entendre la nouvelle un soir dans ma chambre à mon bureau). Il s'agit de lycéens qui se retrouvent et balancent une série de titres ou singles aussi variés que réussis.

À ce petit jeu, je suis tombé sous le charme de "Pure Massacre", mon morceau préféré, dès sa sortie : le chant de Daniel m'est toujours apparu beaucoup plus grave que le commun des mecs de son âge. "Israel'Son", plus lancinante, peut facilement emmerder voire énerver mais son final malin sauve l'ensemble !

Il s'agit tout simplement d'une succession de riffs clairs et mélodieux que les Australiens soignent en électrisant savamment l'ensemble par moments : un instru avec un mot ("Madman") avec une batterie qui claque, des compositions de trois minutes en moyenne qui se construisent selon le schéma classique de l'époque, une voix posée avec une certaine assurance voire une assurance certaine... Bref, je vous le dis : il s'agit d'une galette de son époque. Hors contexte, SILVERCHAIR et son "Frogstommp" n'ont que peu de charme et d'intérêt sans doute.
Mais pour une tranche d'âge, il s'agit d'une porte d'entrée dans l'expression d'une jeunesse écorchée (égratignée devrais-je dire plus sérieusement), influencée par une idole "étoile filante" définissant le Grunge par essence imparfait et presque désabusé.

"Frogstomp" résume une période de vie : celle de l'adolescence où je rêvais de vivre ce succès fulgurant et relativement éphémère. SILVERCHAIR ou l'expression des rêves d'un gamin de plus de quarante ans maintenant.

(oui, cette kro express déborde de subjectivité, mais que voulez-vous, en vieillissant, on se laisse surprendre par des émois musicaux guilty pleasure !)


A lire aussi en GRUNGE par FENRYL :


ALTER BRIDGE
One Day Remains (2004)
Un groupe à ne pas négliger, step 1




ALICE IN CHAINS
Music Bank - The Videos (2002)
Un coffre fort regorgeant de trésors...


Marquez et partagez




 
   METALINGUS

 
   DAVID
   FENRYL

 
   (3 chroniques)



- Daniel Johns (chant, guitare)
- Ben Gillies (batterie)
- Chris Joannou (basse)


1. Israel's Son
2. Tomorrow
3. Faultline
4. Pure Massacre
5. Shade
6. Leave Me Out
7. Suicidal Dream
8. Madman
9. Undecided
10. Cicada
11. Findaway



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod