Recherche avancée       Liste groupes



      
POST-GRUNGE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


SILVERCHAIR - Neon Ballroom (1999)
Par METALINGUS le 10 Février 2019          Consultée 535 fois

"Neon Ballroom" est l’album de SILVERCHAIR à posséder, point. Il s’agit du premier "véritable" disque des Australiens. Johns lui-même va dans le même sens en nous expliquant que les deux premiers essais étaient plutôt des enregistrements faits par des adolescents hyper influencés par la vague Grunge. Maintenant, libres de toute restriction, les gars nous proposent leurs sons si particuliers. C’est donc parti pour 50 minutes de musique bien différente que ses prédécesseurs.

Premier changement drastique, la voix de Johns : elle a évolué, lorgnant vers l’intimiste, très à fleur de peau. On "sent" toute la sensibilité du chanteur qui, du haut de ses dix-huit ans, en est déjà à son troisième album avec un groupe internationalement reconnu. Devenu homme bien avant son temps, le leader est déjà passé par-dessus bien plus de difficulté que la plupart des jeunes de son âge. Ensuite, le son : le groupe a ajouté un clavier afin d’aller vers des chemins plus expérimentaux.

Dès le premier titre, on comprend : on y entend la toute première "Symphonie Grunge" de l’histoire : six minutes de musique ayant une structure fort atypique pour un style pourtant si classique. On traverse les guitares saturées pour se coller aux nappes de claviers avant de se projeter contre la voix d’écorché de Daniel. Le deuxième morceau est "THE" morceau : lorsque tu appelles ton titre "Hymne pour l’année 2000", tu te dois de tenir quelques choses de particulier. Voici donc un morceau hyper accrocheur étant évidemment inspiré par un certain "We Will Rock You". Pour voir tout le potentiel du morceau, vous n’avez qu’à aller voir SILVERCHAIR le jouer au "Rock In Rio 2001" : la foule reprend la rythmique en cœur, un grand moment. Le dernier du trio du début vient avec "Ana’s Song" aux paroles basées sur la maladie du chanteur, l’anorexie. Il a développé ce trouble du comportement alimentaire pendant la tournée de "Freak Show" : il vous suffit de voir Daniel à l’époque pour vous rendre facilement compte de la maigreur du type.

La suite est malheureusement un cran en-dessous : difficile de passer après trois classiques. Il faut dire que les gars ont laissé un champ de ruines après seulement une trilogie épique. Ainsi, "Spawn Again" revient à la base avec un Grunge plus stéréotypé, de même que "Satin Sheets". "Miss You Love" et "Black Tangled Heart" sont des balades respectables, notamment la première qui réussit à me toucher particulièrement. Parlant toujours d’expérimentation, des touches Indus sont même entendues sur "Spawn Again", mais particulièrement sur "Dearest Helpless". Des petites expérimentations qui rendent le disque plus intéressant à son écoute et beaucoup moins classique.

Après une adolescence passée à copier ses idoles, SILVERCHAIR vole maintenant de ses propres ailes afin de proposer son propre matériel et sa propre vision de la musique. Il en résulte un album moins "True" sur le plan du Grunge, mais beaucoup plus vrai et intimiste concernant ses membres. "Neon Ballroom" est l’album le plus connu du groupe et, lors de son écoute, on comprend facilement pourquoi.

Morceau préféré : "Anthem For The Year 2000".

A lire aussi en GRUNGE par METALINGUS :


CREED
Human Clay (1999)
CREED prise 2




SCREAMING TREES
Sweet Oblivion (1992)
Nous, on est dans le vent


Marquez et partagez




 
   METALINGUS

 
  N/A



- Daniel Johns (chant,guitare)
- Chris Joannou (basse)
- Ben Gillies (batterie)


1. Emotion Sickness
2. Anthem For The Year 2000
3. Ana's Song (open Fire)
4. Spawn Again
5. Miss You Love
6. Dearest Helpless
7. Do You Feel The Same
8. Black Tangled Heart
9. Point Of View
10. Satin Sheets
11. Paint Pastel Princess
12. Steam Will Rise



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod