Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK SYMPHONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (7)
Questions / Réponses (2 / 2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Cradle Of Filth, The Bishop Of Hexen, Midnight Odyssey, Darkspace, Olio TÄhtien Takana
- Membre : Nocternity, Ancient
 

 Site Officiel (463)
 Bandcamp (475)

LIMBONIC ART - Moon In The Scorpio (1996)
Par STORM le 19 Septembre 2023          Consultée 953 fois

Le méfait commence lentement par une volute de notes bourbeuses, une ritournelle qui scellera chacun des titres entre eux les soudant au passage comme un interlude placide annonçant le prochain torrent glacial. Ce premier album marque l’esprit, son aspect grandiloquent faste en claviers nous fait concevoir autrement l’univers de la nuit. LIMBONIC ART dévoile toute la quintessence de son talent lorsque la pénombre nocturne envahit les espaces du monde physique et celui de l’esprit pour les enserrer inéluctablement.

"Moon In The Scorpio" a un côté roboratif, l’efficacité de ce Black Metal Symphonique que certains ont qualifié de Wagnérien est saisissante. En effet, nous pouvons remarquer qu’il sonne non pas de manière pompeuse mais lorgne davantage vers un lyrisme noir et maléfique. Wagner aimait le tonnerre et les grandes embardées soudaines, LIMBONIC ART emprunte ce même désir pour installer au pinacle "Moon In The Scorpio". L’essai est fort réussi, les titres se succèdent s’en sourciller malgré quelques longueurs. Rien ne semble avoir été bâclé bien au contraire, l’album est le fruit congelé d’un travail de composition conséquent, son originalité est telle qu’il fait de "Moon In The Scorpio" un album unique et inimitable. Néanmoins, je constate que la production est un poil malingre et rêche, la faveur du temps jouant un peu en sa défaveur, la programmation de la batterie aurait pu être différente et sonner de manière plus naturelle. Mais ce serait injustement chicaner et y porter une plus grande importance aveuglerait le voyage que cet opus permet à son écoute et ce voyage est grand tant il se déplie dans les recoins de la pensée en déclenchant et en ajustant différentes hormones.

"Moon In The Scorpio" fait partie de mes albums de chevet, des immanquables, de ceux que j’emmènerais s’il fallait en choisir une poignée. La faute à la profonde rêverie, à l’affectueuse nostalgie et la caressante mélancolie qu’il inspire naturellement. Des titres comme "In Mourning Mystique", "Darkzone Martyrium", "Beyond The Candles Burning" sont à élever comme autant d’éléments frondeurs et de remparts à toute médiocrité et fadeur. C’est un chef d’œuvre, les deux albums qui suivront auront aussi leur lot de génie mais "Moon In The Scorpio" restera comme le princeps impérial, la couronne boréale et la collusion secrète de ses deux auteurs, Morpheus et Daemon. Qu’ils en soient remerciés tout autant que la chronique splendide de justesse de Julien !

A lire aussi en BLACK SYMPHONIQUE par STORM :


VARGRAV
Reign In Supreme Darkness (2019)
L'Everest du Black Sympho




OLIO TÄHTIEN TAKANA
Spectral Katharsis (2021)
Black Sympho finlandais ultime


Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
   STORM

 
   (2 chroniques)



- Daemon (chant, guitare)
- Morfeus (guitare, chant, claviers)


1. Beneath The Burial Surface
2. Moon In The Scorpio
3. Through Gleams Of Death
4. Overture: Nocturne
5. In Mourning Mystique
6. Beyond The Candles Burning
7. Darkzone Martyrium



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod